Une affaire urgente (Keira)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Une affaire urgente (Keira) Ven 13 Jan - 12:04
Il y avait du vent, beaucoup de vent, les environs semblaient flous, les voix venaient de très loin, et elles étaient incompréhensibles. Je ne comprenais pas vraiment ce qu'il se passait hormis le fait que j'étais pris dans une fusillade, les balles sifflaient dans tout les sens mais j'étais abrité derrière un obstacle qui me servait de couverture. Soudain, je vis une femme, elle s'avança vers moi, criant mais aucun son ne sortait de sa bouche. Elle venait toujours vers moi, me tendant la main quand une lumière aveuglante, un puissant souffle m'emporta.

Je me réveillais alors brusquement, en un éclair j'avais saisi mon arme de poing sur ma table de nuit et la pointait devant moi, le visage couvert de goutte de sueur. Il n'y avait rien dans ma chambre, rien dans le noir hormis moi, une arme à la main. Je me rendais compte que j'avais fais une nouvelle fois ce cauchemar, ou plutôt revisité ce souvenir. Je me redressais sur mon lit, assis en tailleur, je redéposais mon arme avant de prendre ma tête dans mes mains. Ce souvenir me hantait depuis si longtemps et je n'arrivais toujours pas à mémoriser le visage de cette femme. Je n'arrêtais pas de me poser des questions sur elle? Qui était-ce? Était-elle bien réelle ou le fruit de mon imagination? Était-elle toujours en vie? Tant de question qui demeurait toujours sans réponse.

Je sortais de mon lit, les volets se levèrent automatiquement pour laisser rentrer la lumière du jour. Torse nu, je rejoignais ma salle principale, celle-ci était comme toutes les autres pièces, pas vraiment rangée, mais pas si en bordel que cela. Et comme toutes les autres pièces, ils y avaient plusieurs armes planqués dans des recoins. Alors que j'allais m'installer pour prendre un semblant de repas, mon oreillette se mit à vibrer, elle était posée sur la table. Dans un soupire, je la mis dans mon oreille avant de " décrocher", il y avait peu de personne qui pouvait me contacter par le biais de celle-ci, je savais donc souvent de quoi il s'agissait. Mes verres de lunettes sortirent de leur logement pour se mettre devant mes yeux, dans un petit coin, le portrait de mon patron s'afficha et j'entendis bientôt sa voix.


" Adam, désolé de vous déranger si tôt dans la mâtiné, mais nous avons un gros problème, rejoignez rapidement à mon bureau, je vous donnerais plus d'information."

" Bien Monsieur Wistala, je me mets en route dès que possible"

Je rejoignais rapidement ma chambre pour m'habiller, avant de sortir de mon appartement pour rejoindre le bureau de mon patron.

Je mis environ une demi-heure à rejoindre mon lieu de travail, ou plutôt le lieu de travail de mon employeur. Son bureau était au sommet d'une grande tour et je devais passer devant plusieurs gardes, à travers plusieurs contrôles avant d'accéder à son bureau. On ne devaient pas un des hommes les plus puissants de la planète sans se créer beaucoup d'ennemis. Je finis enfin par arriver dans son bureau, celui-ci était constitué d'une large baie vitrée qui donnait une vue sur toute la ville. Dès qu'il m'aperçut, il s'empressa de m'inviter à m'asseoir pour parler...affaire.


" Ah Adam, vous voilà enfin, j'ai grand besoin de vous."

" Je vous écoute Monsieur Wistala, qui je dois tuer?"

" Il ne s'agit pas de cela, mais d'une mission bien plus subtil. Nous sommes sur, par le bisais d'un contact sur, que le plan d'une de nos futur centrale à fusion va être transmis à un concurrent. Si cela arrivait, ce serait une catastrophe pour notre société."

" Vous voulez que j'interrompe l'échange?"

" Nous ne savons pas s'il aura lieu aujourd'hui, nous savons juste qu'il y aura une rencontre dans un vieux entrepôt dans la périphérie de la ville. Votre mission est simple, vous iriez au lieu du rendez vous sans vous faire remarquer, vous tacherez de savoir qui sera présent. Nous devons savoir qui est l'acheteur mais aussi qui est le traite dans cette entreprise. Ne vous faites pas remarquer, si ils détectent votre présence, ils feront l'échange dans un autre lieu que nous pourront certainement pas connaitre. Apprenez le maximum sur eux durant leur rendez vous et si les plans sont sur place, tentez des les dérober et laisser des preuves pour accuser l'un des deux parties."

" Je pars sur le champ Monsieur."

Aussi tôt dis, aussi tôt fait, on m'avait transmis l'heure et l'adresse du rendez vous prévu. Une fois sur les lieux, je prenais le temps d'observer les alentours très attentivement, il y avait des gardes, de nombreux gardes bien armés, sans doute des mercenaires. Je devrais procéder avec précaution. En observant les lieux, j'apercevais un point d'observation qui serait parfait pour espionner le rendez vous. Il ne me restait qu'a me rendre jusqu'à là.

Je me faufilais d'abri en abri, usant quelque fois de mon pouvoir d'invisibilité pour changer d'abri sans que les gardes m'aperçoivent. J'usais de mes lunettes spéciales pour vois si personne n'était dans une pièce avant d'y entrer. Je me faufilais avec facilité, évitant gardes et caméra de surveillance. J'atteignais enfin mon point d'observation et attendis patiemment le début du rendez vous. Au bout de quelques minutes, une voiture vint se garer à l'intérieur du hangar, suivait d'une autre quelque secondes plus tard. Deux personnes sortirent de la voiture, avec mes lunettes je prenais les photos des deux et les envoyés à mon patron. Le rendez vous ne dura que cinq minutes et j'avais eu la certitude que les plans n'étaient pas ici.

Je rebroussa chemin une fois le rendez vous terminé, évitant à nouveau les gardes et joignant mon patron une fois le boulot accomplie.


" Vous avez reçu les photos? "

" Oui, mais mauvaises nouvelles, on arrive pas identifier les deux personnes. Cela devait être de simple intermédiaire, vous devez avoir à creuser plus profondément."

" Compris, j'ai relevé les plaques des deux voitures, je vais essayer d'en apprendre plus sur eux. Je vous contact quand j'ai plus de détail. Terminé. "

Je venais de raccrocher, quand j'entendis des bruits non loin de moi. Je me cachais dans l'ombre, ma compétence d'invisibilité n'étant pas encore recharger, je devais profiter de l'obscurité. Je sortis alors mon arme de poing munit d'un silencieux au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 20511

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Une affaire urgente (Keira) Ven 13 Jan - 15:32
Ca grouillait de partout. Depuis quelques mois l'Ara Center ne se cachait pas d'avoir un certain pouvoir sur Mars. Keira grommelait en déambulant dans les ruelles, cherchant Salin du coin de l’œil. Encore perdu... Elle ne savait pas où il allait pour dégotter sa drogue mais elle était certaine qu'il parvenait à se chouter sur le vaisseau : si c'était le cas ce serait vite prouvé ! Sauf qu'elle ne le voyait pas... Elle elle finit vite par soupirer, décidant de se mêler à la foule. Il avait du réussi à la repérer c'était pas possible ! Grommelant, elle releva la tête en sentant quelques gouttes tomber sur le haut de son crâne. Ah... c'était vrai que contrairement à la terre, le dôme ne protégeait que de la froideur de la planète. Elle ferma les yeux, cherchant à savoir où elle se cacherait si elle était un rat miteux accroc à l'As. Pas les égouts : ce type était trop bête pour y penser... une ruelle sombre et étroite surement; Elle les fit toute, lentement, silencieusement... Jusqu'à par contre sentir qu'on la suivait.

Elle se tourna pour voir un flic la suivre calmement. Elle s'arrêta et le type fit de même, mettant la main à son arme. Elle ne chercha pas plus loin, qu'il soit flic ou non on lui en voulait et dans un quartier comme ça peu importe qui devenait dangereux. Les autorités se permettaient trop de choses, les mafieux pareil : il ne fallait pas se faire choper. Elle se mit donc à courir entre les gens, quitte à en pousser certains lorsqu'un autre flic lui barra la route. Elle dévia, poussa quelqu'un hors de son planer et démarra avec en trombe. Sur un planer personne hormis Kythian ne l'avait un jour battue, autant dire donc qu'elle se savait hors de portée. Elle s'éleva pour atteindre les tours dominant au dessus des nuages et zigzagua entre elles, persuadée de s'être faite une bonne longueur d'avance. Pas de bol... Le premier tir lui arriva dans le bras et elle serra les dents pour ne pas crier. Erik l'avait mise en garde : pas d'électricité sur Mars : on la repèrerait trop vite et dieu sait ce qu'ils faisaient aux réactifs attrapés. il n'empêche Qu'ils étaient fichtrement bien organisés, trop même pour une simple emmerdeuse.

- Décidément sur terre ou Mars, j'aime pas les flics.

Elle envoya paitre sa promesse, se retourna et chargea un rayon d'électricité. celui-ci parti extrêmement vite et fit éclater son agresseur. Elle sourit mais évita de justesse le bâtiment suivant, redescendant en piqué pour reprendre à l'horizontale avec les autres voitures... là elle du encore faire face à un nouveau planer qu'elle envoya paitre de la même façon avant de voir le troisième lui tirer dessus. elle n'hésita pas une seconde et sauta dans le vide. Les planers défilaient sous ses yeux et elle se laissa glisser dans le vide jusqu'à en voir un arrivant à portée d'elle. elle n'hésita pas et se servit de son don sur le magnétisme pour orienter sa chute. arrivant sur le planer, elle assomma le type le conduisant et rejoignit le sol avant de le quitter aussitôt. Là elle avait échappé à la mort de peu, ça commençait vraiment à devenir dangereux. Avec tout ça il était clair qu'elle allait avoir du mal à retrouver salin. Peu importe. pour le moment elle déambula dans les rues jusqu'à trouver un vieux bâtiment ouvert et s'introduisit dedans, à bout de souffle. La douleur la ramena à la réalité et elle retira sa veste pour observer la plaie : sa peau était à vif, saignait mais surtout son bras s'engourdissait.

- Et merde !

Elle l'avait évité de peu : visiblement l'effet du rayon paralysait :elle ne sentait déjà plus son muscle alors que seul sa peau avait morflé. Si elle se l'était prise correctement dieu seul sait si elle aurait survécu réellement à la chute. En attendant elle tenta de reprendre son souffle et surtout son calme, remettant sa veste comme elle put. Les mouvements de son bras droit étaient ralentis. Elle prit alors son arme de la main gauche, de toute manière plus aisée ainsi et parti se trouver un coin tranquille dans cet endroit. C'était sans compter un bruit qui l'alerta.

- Qui es là... ?

Elle grimaça, sentant son avant bras droit à présent retomber mollement dans le vide et pria pour qu'il n'arrive pas la même chose au reste de son corps. Déjà elle s'auto-remercia d'avoir de si bon réflexes : elle n'était franchement pas la meilleure en combat mais grâce à ça elle pouvait espérer se sauver la mise et non se rétamer sur le sol comme elle avait risqué de le faire. maintenant le réflexe c'était de resserrer sa prise sur son arme. Elle s'enfonça donc dans le bâtiment, véritablement sur les nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Une affaire urgente (Keira) Mer 25 Jan - 10:12
[ Désolé du temps de réponse, je fus assez occupé dernièrement]

Je me tapissais dans un coin, fuyant la lumière comme la peste et m'enfonçant dans l'ombre comme si c'était une chaude et douce couverture. J'entendais des pas s'approcher de moi, je ne pouvais utiliser ma vision pour voir à travers les murs car, malheureusement, les réserves d'énergies de ma combinaison était basse et je préférais les économiser si je devais m'attendre à un combat. Je jetais alors un coup d'œil furtif vers la source du bruit, je ne vis qu'une silhouette, ne pouvant pas distinguer aisément d'autre détails, hormis une chose, la présence d'une arme dans la main de la mystérieuse personne.

Lentement, je sortais mon arme de poing munit d'un silencieux, j'enlevais la sécurité dans un petit "clic" mécanique. Ce bruit, que j'avais tant essayer d'atténuer, avait avertit l'inconnue qui lança un simple "qui est là?". De part cette question, Adam en déduit que l'inconnue ne devait pas être un garde ou quelqu'un d'hostile. Si c'était le cas, lorsqu'il aurait entendu le bruit de mon arme, il n'aura pas demandé qui est là mais aurait plutôt tenté de se mettre rapidement à couvert, voir même appeler des renforts.

Je restais tout de même silencieux, je vis la mystérieuse personne passait dans la salle, elle ne m'avait pas vu, mais elle était également quelque peu dans l'ombre, ce qui ne m'aidait toujours pas pour l'identifier. Je pointais alors mon arme sur elle et dit fermement:


" Halte!! Ne bougez plus et levez les mains bien haut..."

Je m'avançais un petit peu vers elle, tout en restant dans l'ombre, j'étais dans son dos, elle ne pouvait encore me voir.

" Poser lentement votre arme au sol, retournez vous Lentement et donner un coup de pied pour envoyer votre arme loin devant vous. "

Elle s'exécuta et l'arme glissa sur le sol et s'arrêta non loin de moi.

" Très bien, maintenant avancez vous jusque dans la lumière "

Ce qu'elle fit également et je pus enfin voir la mystérieuse personne. C'était une femme, elle n'avait rien d'un garde-mercenaire qui surveillé l'entrepôt que je devais infiltré. Je baissais un peu mon arme, mais la gardais fermement dans mes mains, prêt à la pointer à nouveau sur la jeune femme au moindre signe suspect. Je m'avanças aussi pour paraitre dans la lumière, je m'étais abaissé pour ramasser son arme tout en gardant un œil sur ses moindres gestes.

" Qui êtes-vous et que faites vous ici?"

[HRP: Bon, je t'ai fais bougé, je sais que d'habitude c'est pas vraiment admis, mais je savais pas comment allongé mon post sinon. Si ca ne te convient pas, préviens moi et je modifie ma réponse. ]
Revenir en haut Aller en bas
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 20511

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Une affaire urgente (Keira) Lun 19 Mar - 9:54
" Halte!! Ne bougez plus et levez les mains bien haut..."

Keira sursauta légèrement et grimaça : son bras engourdi prenait de l’ampleur, même sa main droite ne lui répondait plus. Elle leva donc le bras gauche en fixant le gars, lentement, son bras droit se laissant tomber mollement dans le vide comme s'il aurait pu se détacher à tout instant de son épaule. Son arme pointé vers le ciel pointa bientôt le sol quand keira commença à la poser, observant tout de même l'inconnu avec méfiance. Il était visiblement armé et préparé pour le combat, ce qui ne lui disait rien qui vaille... ceci étant il était là avant elle dans le bâtiment et ne l'avait pas déjà assommée, donc il n'était pas de l'Aera. Pourquoi ça la rassurait ? Allez savoir... En tout cas son regard à la couleur identique à celle de l'As ne le quittait pas des yeux une seule seconde, surement aurait-il pu le voir avant même qu'elle s'avance. ceci dit elle mit pas longtemps à parler même s'il avait une arme en main.

- Écoutez je me suis fait tirer dessus j'ai le bras droit engourdi et ça empire, je risque pas de vous attaquer sans arme de plus...

Quoique, idée tentante, surtout avec une paire de jambes et un bras valide mais pour le moment ce type ne lui avait rien fait. Elle lui sourit avec un peu d'ironie, irritée évidement de la situation. Son bras gauche, le seul encore utilisable lui permit de se masser la nuque qui fourmillait bizarrement... Elle tiqua, tenta de remuer son épaule droite et n'y parvint pas. Et pendant ce temps l'autre type la questionnait... il en avait des bonnes des questions, comment lui dire comme ça qu'elle était une mercenaire recherchée, qu'elle avait l'Aera aux trousses, que personne sur le MA-85 savait réellement pourquoi hormis Erik et que celui-ci se taisait sur la chose ?

- ... Keira Nelson, mercenaire. j'ai les autorités aux trousses à l'heure actuelle.

C'était dit, soit il courait, soit il faisait comme elle et espérait que la brune les ait suffisamment distancé :logiquement c'était le cas mais on n'était jamais surs de rien. tâtant sa nuque, keira n'avait plus cette sensation bizarre que l'engourdissement continuait... ça s'était enfin arrêté, elle ouvrit sa veste, prit son bras inerte et l'entra en partie dedans histoire d'être certaine de ne pas se blesser en bougeant puis le contempla, toujours aussi méfiante.

- Et vous, que faites-vous ici ? Il a l'air un peu inhabité ce bâtiment...

Question simple, et ce n'était pas une arme braquée sur elle qui l'empêcherai de l'ouvrir. En toute logique s'il n'avait pas encore tiré c'est que soit il n'avait pas envie de gaspiller une balle, soit il n'avait pas envie de lui tirer dessus. Donc logiquement elle pouvait continuer de parler...

[HRP: Pas de soucis ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Une affaire urgente (Keira) Jeu 5 Avr - 9:25
La jeune inconnue l'informa qu'elle s'était fait tirer dessus et que son bras droit était touché, elle lui dit également qu'elle ne risquait pas de l'attaquer dans cet état et sans arme qui plus est. Ce dernier argument n'était pas valable pour moi, s'il était une professionnelle suffisamment entrainé, elle pouvait attaqué même sans arme et même blessé, j'avais déjà eu à faire à des adversaires qui ne souciant pas de n'avoir d'arme en main pour m'agresser.

Quoiqu'il en soit, un rapide coup d'œil et je pouvais confirmer ses dires sur sa blessure. Elle répondit alors à la question principale concernant son identité. Elle se nommait Keira Nelson et s'était une mercenaire, comme quoi j'avais bien fait de me méfiait de ses capacités, même blessé et sans arme. Le fait qu'elle était mercenaire m'inquiétait un peu, car c'était belle et bien des mercenaires qui gardaient l'endroit que je venais d'infiltrer, elle pouvait faire partie de ces gardes. Cependant, elle ne portait pas les mêmes vêtements de ceux que j'avais croisé, sa présence ici était une pure coïncidence? Possible, mais je préférais rester prudent tout de même.

Keira disait aussi avoir les autorités à ses trousses, si c'était belle et bien le cas, ils ne devaient pas s'attarder ici. C'est alors qu'une question, que j'étais sur d'avoir à entendre, sortie de la bouche de la jeune femme. Elle me demandait ce que je faisais dans un endroit si peu...fréquenté. Ce à quoi je répondis simplement:


" Cela ne vous regarde pas...Si vous voulez vous en tirer, suivez moi, mais passez devant, je préfère vous avoir à l'œil. Je vous guiderez. "

On se mettait donc en route, Keira ouvrait la route et je lui indiquait le chemin par de simple information de direction. On prenait le chemin qui m'avait permis d'entrée dans cette zone abandonné et donc par la même occasion en ressortir. Alors qu'on approchait de l'endroit prévu, on fit une halte pour vérifier si la voix était libre, malheureusement, non. Plusieurs équipes de police se trouvaient à l'entrée et bloquaient le passage. Il fallait donc faire une croix sur cette itinéraire.

Fort heureusement, quand j'ai un contrat a effectué, je prends soin de bien analyser le terrain alentours, de prévoir mon chemin d'évacuation et d'un prévoir au moins un de secours. Je guidais donc la mercenaire vers notre nouvelle destination. On arriva finalement dans un immense entrepôt désaffecté. Au sol, se trouvait une trappe que j'ouvris sans difficulté malgré la vieille de ses rouages. C'était les anciens égouts de cette zone industrielle abandonnée. Bien que de nouveau moyen existe pour jouer le rôle des égouts, il revenait moins chère à la ville de construire ces nouveaux dispositifs au coté des anciens et la destruction des anciennes galeries revenaient également trop cher. Il y existait donc un véritable réseaux de galerie qui sillonnait une bonne partie de la ville, du moins des zone qui était assez ancienne pour se voir munir d'égouts.

J'invitais donc Keira à passer devant.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 20511

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Une affaire urgente (Keira) Mar 10 Avr - 21:22
Il avait raison de se méfier d'elle, même sans connaissance de combat Keira aurait tout fait pour se tirer de cette situation si elle avait eu le moindre doute le concernant. Ohhh elle se méfiait de lui, mais il était calme, pas nerveux. Elle détestait les nerveux car ils la rendaient nerveuse aussi. En gros Keira voyait en ce calme une possibilité infime de pouvoir parlementer avec le brun sans se faire immédiatement tirer dessus. Mais son bras commençait à la peser vraiment. Abaissant celui qui était valide TRES lentement pour ne pas qu'il lui tire dessus au cas où, elle défit sa veste marron pour en retirer son bras engourdi et le plaqua pour ensuite la refermer. Eh oui, il manquerait plus qu'elle se blesse sans le sentir le bras ballotant dans le vide. Après ça elle se massa la base de la nuque qui s'engourdissait un peu bien que le produit semblait ne plus vouloir prendre de terrain puis elle reprit une position normale. Après ça la brune demanda avec désinvolture ce que ce type faisait ici. Et la réponse fusa avec autant de politesse :

" Cela ne vous regarde pas...Si vous voulez vous en tirer, suivez moi, mais passez devant, je préfère vous avoir à l'œil. Je vous guiderez. "
- Oui chef.

L'ironie de la situation. Dans tout les cas Keira obtempéra non sans méfiance, se demandant si courir n'aurait pas été mieux une fois placée devant lui. Le soucis fut que lorsqu'il y eut une opportunité les autorités étaient déjà sur les lieux. La mercenaire se cala alors contre un mur par réflexe et toisa l'autre type du regard, méfiante. Il voulait qu'elle se fasse prendre ou quoi ? Serrant les dents elle le fusillait limite du regard, attendant qu'un des flics en contrebas arrête de regarder vers eux pour pouvoir obéir à une autre indication qu'il donnait. Etait-il perdu ? Ou bien n'avait-il juste pas calculé l'arrivée de ces hommes ? ... Il aurait fallut être niais pour croire ça. La brune elle, n'y crut pas en tout cas.

Bourrée de défauts Keira avait surtout un énoooorme orgueil. Alors lorsqu'il l'invita à descendre dans les égoûts...

- c'est une blague j'espère.

Pas vraiment... Elle elle s'y retrouva donc les pieds dans la marre à odeur, attendant en se tapotant nerveusement le bras engourdi emmitouflé dans sa veste que Môsieur daigne descendre. Un fois tout les deux à pieds joints dans la merde - au sens figuré comme littéral -, Keira lui emboita le pas non sans écouter ses indications.

- Ca pue... Murmura-t-elle au bout d'un temps plus pour elle que pour lui.

En fait par cela elle désignait une des galeries qu'il voulait qu'elle prenne. Ça sentait pire encore que tout à l'heure, un peu comme si on y avait laissé un cadavre ou autre. Là par contre la brune se tint le nez et l'observa en se demandant si lu oserait y aller; Non car sans mauvais jeu de mot ça ne sentait rien de bon... Et aux vues des créatures sauvages et dangereuses importées sur Mars récemment pour alimenter la faune, la brune voulait bien passer par là mais en ce cas on la laissait utiliser une arme. Observant l'inconnu Keira osa enfin parler quitte à ce que les relents putrides lui imprègnent la gorge.

- Quitte à se rallonger encore il y a pas un autre couloir ? Et vous auriez pas un nom au moins ? Sinon ça va être "le brun".

Non, pas très douée pour donner des surnoms la Kei. Mais elle tentait d'apaiser un peu l'atmosphère malgré la merde et la méfiance évidente qu'ils avaient l'un pour l'autre. Elle le remercierai bien assez tôt de l'avoir tirée de là de toute façon si ils y arrivaient donc bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Une affaire urgente (Keira) Mer 11 Avr - 15:00
Keira ne semblait pas apprécier de vouloir passer par les égouts, elle me le fit d'ailleurs bien remarquer, mais je lui rétorquais rapidement:

" Je ne vous oblige à rien, vous pouvez très bien attendre ici que les autorités vous retrouvent, moi ce n'est pas mon problème."

Finalement, elle se décida à descendre, je la suivais de prêt. Il est vrai que l'odeur qui se dégageait de la dedans était fort repoussante, mais au moins, cet odeur nauséabonde couvrirait la notre. J'affichais sur une de mes lunettes le plan qui nous permettrait de nous sortir rapidement d'ici. Keira était passé devant moi et suivait mes indications, fort heureusement d'ailleurs, ces égouts parcourent toutes la zone sur des centaines de kilomètres carrés, un vrai labyrinthe. J'utilisais une torche pour éclairer le chemin car il n'y avait aucun éclairage, du moins aucun qui marche encore, tout avait été laissé à l'abandon. J'observais avec dégouts une "eau" qui devait stagner là depuis un très long moment. Je pensais alors à la blessure de Keira, elle avait intérêt à bien la couvrir, car dans un endroit si répugnants, elle aurait vite fait de contracter une infection.

Soudain, Keira se stoppa devant un embranchement, fixant la galerie que je venais de lui demander d'emprunter. L'odeur était encore plus insupportable que jusqu'à présent, mais malheureusement, c'était notre route. Je pouvais lire dans ses yeux ce qu'elle voulait me faire comprendre et elle finit donc par parler. Elle voulait savoir s'il n'y avait pas moyen de contourner cette zone, quitte à faire un détour, elle me demanda par ailleurs mon nom. Sur ceux, je lui répondis:


" La sortie est à une vingtaine de mètres dans cette direction, alors ne trainons pas, plus vite on sera dehors et mieux cela vaudra. Mais sinon, on peut contourner la zone, mais le chemin est long d'un bon kilomètre. Et pour le nom ce sera Adam "

Finalement, on opta pour le chemin le plus court et pour l'inviter à prendre cette direction, je passais devant. Sur mon écran, le compteur des mètres avant la sortie chutait petit à petit, et plus il chutait et plus j'étais motivé à sortir de ce merdier. Mais alors que la sortie était à moins de cinq mètres de nous, ma lampe éclaira quelque chose qui fit chuter toute espoir. Le plafond de la conduite s'était écroulé, créant une véritable mur devant nous. Cet éboulement ne figurait évidement pas sur ma carte, qui sait de quand daté la dernière mise à jour de ses plans. J'analysais rapidement la situation, cherchant à moyen de nous ouvrir un chemin vers la sortie. Mais rien à faire, le seul moyen serait de faire un trou à l'explosif, mais tout risquait de s'effondrait sur nous. Dépité, je me tournais vers Keira:

" On ne pourra jamais passé, utiliser des explosifs st trop dangereux, on va devoir prendre le chemin le plus long."

Bien que je sentais l'exaspération dans le regard de Keira, on n'avait pas vraiment le choix...On poursuivit donc notre route, même si parcourir encore un kilomètre dans cette merde ne nous enchantait pas. Bientôt; on arriva face à un autre problème. La conduite entamé une légère pente, mais au lieu que l'eau suive ce dénivelé, elle montait de plus en plus. J'utilisais ma lampe pour éclairer loin devant et me rendre compte que si on voulait poursuivre, il fallait continuer en apnée. La conduite devait être bouchée pour que l'eau ne s'écoule pas correctement. Pour moi, et comme pour Keira, enfin je le supposais, il était hors de question de plonger en apnée la dedans.

Par chance, oui, on en avait encore un peu, on était passé devant une sortie il y a peu. On fit donc une nouvelle fois demi-tour avant de prendre cette trappe qui nous permettait enfin de revoir la lumière du jour et de sentir autre chose que de la merde. On était pas sortie là où je l'avais prévu, mais au moins, on n'était pas dans la zone cernée par les autorités. Je ne pouvais pas dire vraiment où on se trouvait, mais on n'était plus dans cette vielle zone industrielle, les bâtiments étaient plus "récents".


" On n'est pas là où j'avais prévu, mais au moins, on ne patauge plus dans la merde. Si j'étais vous, je nettoierais bien cette blessure dès que j'en aurais l'occasion."
Revenir en haut Aller en bas
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 20511

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Une affaire urgente (Keira) Lun 16 Avr - 17:40
Keira resta tout de même un long instant à pencher la tête de côté pour observer l'amas de pierre évident qui leur obstruait le passage vers la sortie... Elle soupçonnait l'odeur nauséabonde de venir de derrière ce mur mais dans tout les cas se plia à la briante idée du nouvellement surnommé "Adam" de prendre un autre chemin. certes elle l'avait proposé plus tôt mais elle était pour l'instant trop perturbée par de tels éboulements pour songer à râler. Oui car n'oublions pas en l'an 3500 et + il faut qu'il y ait eu une attaque assez conséquente pour faire de tels éboulement. Et la mercenaire se demandait juste quoi....

Le second chemin s'arrêtait dans un bassin d'eau croupie. Plonger ? hors de question. Visiblement son nouveau compagnon de route était du même avis qu'elle et trouva une troisième issue, cette fois-ci intacte. Une fois à l'air libre la brune ne se priva pas pour respirer à grande goulée l'air bien moins nauséabond que les égouts recelaient. Elle ferma un temps les yeux avant qu'une bourrasque de vent ne l'alerte sur l'heure qu'il devait être. Encore une fois les températures tombaient durement la nuit. Elle aida le brun à se sortir de là et l'écouta avant de sourire, amusée.

- Je ne suis pas blessée de cette façon...c'est un tir au Laten paralysant, j'ai juste le bras engourdi. Mais merci de t'en préoccuper.

Là dessus un crissement lui fit tourner d'un coup la tête et ses yeux observèrent avec méfiance une sorte de moto améliorer rester non loin d'eux à leur niveau.

- Un ami à toi ?

La personne portait un casque et semblait attendre quelque chose. Un signal ? Peu de temps après il pointa leur arme sur eux. A savoir qui était visé Keira aurait parié - nombriliste qu'elle était - que ce type lui en voulait à elle mais personne n'aurait pu dire si le gars près d'elle avait des ennuis. Par réflexe en partant de côté elle attira tout de même Adam près d'elle pour se cacher derrière un mur. Pestant, elle releva sa jambe pour choper une lame plate dissimulée dans sa botte. Bien oui, il avait prit son arme à feu.

- Visiblement pas.

Répondit-elle d'elle même en un murmure. Par curiosité elle passa son visage dans l'embrasure pour voir où en était l'inconnu et manqua de peu de se prendre un tir dans la figure. De nouveau cachée elle essaya de bouger son bras mais évidement n'y arriva pas. La poisse. Mars devenait dangereuse, trop dangereuse pour que la brune y reste plus longtemps. Elle devait rejoindre le plus vite les hangars à vaisseau et décamper de la planète verte au plus vite. l'Aera Center ne s'arrêtait jamais s'ils l'avaient en ligne de mire. Il y avait juste à voir ce qu'il se passait avec Erik...

D'autres vrombissements finirent par se faire entendre et sans chercher à savoir si oui ou non c'était pour eux, Keira s'enfonça dans les ruelles. Son instinct l'avait souvent sauvé et elle aurait mit sa main à couper que si un type en casque tirait sur l'un d'eux il ne devait pas être seul. Le pire était qu'elle ne savait toujours pas si c'était le type avec elle ou elle-même qui était recherchée. Une nouvelle fois cachée elle l'empoigna par son bras valide, essayant de dire aussi calmement que lui permettait toute cette agitation ces quelques mots.

- Si tu te cache dans des ruines c'est que tu as quelque chose à te reprocher. je me fou de quoi mais je veux une réponse. ces hommes, tu les connais ou pas ?

Si la réponse était négative il y avait fort à parier que c'était la brune qui allait avoir des soucis. Et elle savait déjà pourquoi. La main nue tenant le col d'Adam commença à crépiter et laisser jaillir quelques filaments blancs ou jaune-vert, chargés d'électricité. Chose étonnante, pour le moment cette charge ne semblait pas vouloir électrocuter Adam mais Kei commençant à stresser il y avait fort à parier que cela pourrait finir par devenir dangereux si elle perdait le peu de concentration qu'il lui restait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: a Jeu 19 Avr - 13:42
L'air frais était agréable après avoir passé tant de temps dans celui des égouts. Quand je préviens Keira de bien surveiller sa blessure après avoir séjourné dans un milieu tel que celui qu'on venait de traverser, elle me répondit qu'elle n'avait pas de blessure ouverte et donc pas de risque d'infection. Elle avait simplement le bras engourdi par un tir paralysant.

Soudain, un bruit de moteur accompagné d'un crissement de pneu, attira mon attention. Un personne munit d'un casque noir et chevauchant une moto se tenait non loin de nous. Un ami à Keira? Au vue de sa question, ce n'était pas le cas. Je m'apprêtais à lui répondre que je n'avais pas d'ami quand l'inconnu pointa une arme sur nous. Keira m'attira de son côté pour nous mettre à couvert avant que je puisse me mettre à l'abri de mon côté. Une fois en sécurité, elle sortit une lame dissimulée dans sa botte avant de conclure que ce n'était pas un ami à moi au vue de sa réaction.

La question qui venait immédiatement après était de savoir qui était visé par cet inconnu. Une autre question intéressante à se poser était de se demander comment il nous avait retrouvé à peine sortie des égouts. Une question que je soumis à Keira


" Ce qui est perturbant, c'est comment il a pu nous localiser si rapidement."

Je mettais ma main au feu que c'était plus après Keira qu'il en voulait qu'après moi. Je n'avais aucun véritable ennemis et ceux que j'avais espionné plutôt ne semblaient pas m'avoir remarqué.

Alors qu'on essayait de rester à couvert, des bruits de moteurs se firent à nouveau entendre. Il avait certainement dû appeler des renforts, la situation ne me plaisait pas beaucoup. Alors que j'étais caché en compagnie de Keira, cette dernière me demanda ouvertement si c'était après moi qu'ils en voulaient. Ce à quoi je lui répondis


" Je suis en fantôme, personne ne me connait réellement et personne ne sait pour qui je travaille. Je ne suis qu'un inconnu pour beaucoup. Mais cette question, c'est plutôt à toi que je devrais la poser. Tu avais déjà les autorités aux trousses, alors quelques "tueurs" ne seraient pas étonnant non plus".

C'est alors que des sortes d'éclairs sortirent du poignet de Keira. Rapidement, je lui fis lâcher prise, car elle me tenait par le col, je ne voulais pas que ces éclairs provoquent une surcharge dans les fonctions de la combinaison. Ce comprenait par la même occasion que Keira possédait des dons offert par la drogue.

Quoiqu'il en soit, nous devions sortir de là rapidement, je proposais donc à Keira de se séparer pour "s'occuper" de ces perturbateurs



Revenir en haut Aller en bas
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 20511

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Une affaire urgente (Keira) Dim 29 Avr - 2:03
Keira écouta ce qu'il disait mais ne parvenait pas à se calmer. Une impression de déjà vu se propageait en elle. Elle avait l'impression de fuir droit vers ce que les traqueurs voulaient. A savoir quoi ensuite, peu importe. Elle écouta donc l'inconnu qui voulait se faire appeler Adam. "fantôme" donc ? L'idée était amusant mais confirmait ses craintes. Elle avait soit toujours aux basques les autorités de Zelen, soit pire : l'Aera. Dans tout les cas elle le laissa virer sa main, ne cherchant pas à s'en plaindre. Il ne semblait pas mentir, ça se lisait dans ses yeux. Pourtant elle ne chercha pas à lui dire que même si les ligaments électriques s'étaient répandus sur lui il n'aurait rien senti tant qu'elle ne le voulait pas : parfois il était bon de garder quelques craintes.

- ... ça craint.

Et c'était le cas de le dire. lorsqu'il proposa de se séparer elle l'observa, songeuse. L'Aera Center était vicieuse, elle doutait que se séparer soit une bonne idée : après tout ils étaient près à tout pour mettre la main sur la moindre personne réactive... Alors pour ce qui était d'elle qui bossait à bord du MA-85, qui connaissait de près Erik elle n'imaginait pas ce dont ils seraient capables. Grinçant des dents, elle ré-ouvrit sa veste et observa son bras qui retomba directement. Plissant les yeux, agacée d'une telle faiblesse, elle tenta de le soulever : au prix d'un terrible effort l'avant bras se souleva légèrement mais les doigts restaient inertes. Pourtant elle lorgnait sur un planer abandonné. Avec son don elle aurait pu l'activer mais pour la conduite c'était mort. Si elle voulait pouvoir se défendre elle ne pouvait pas conduire. Et puis il y avait Adam, inconnu ou non elle se refusait à le laisser en plan ici.

Mais elle aurait du le faire.

- Si on se sépare tu crèves.

Elle l'observait avec sérieux tout en refermant une nouvelle fois sa veste, le bras affaiblis rentré dedans. Le pauvre ne devait pas comprendre et elle lui devait des explications. Mais s'il était un espion ? Les coups fourrés existaient, elle ne pouvait pas prendre le risque de parler du MA-85.

- L'Aera Center recherche les gens de mon type. Tu as été en contact donc tu es en danger. Et crois moi plus on essaiera de se défendre plus ils auront le temps d'envoyer des hommes; Il faut fuir...

relevant la tête, aux aguets, elle sonda les nuages dans lesquels se noyaient les grattes-ciel de la ville de Zelen. Elle savait où ils étaient.

- Dis moi beau-gosse, tu sais conduire ?

Elle lui sourit, ayant en tête de se réfugier dans les bunkers. Le Doc revenu personne n'irait les chercher là bas et c'était l'endroit le plus sécurisé pour les personnes de son type. Le plus apte aussi à garder un œil sur cet inconnu. Intrépide pour le moment, elle le contemplait d'un oeil amusé, se demandant néanmoins s'il se risquerait à monter avec elle sur cet engin. La pilote se dirigea vers l'engin, tout de même aux aguets et alluma le planer simplement en l'effleurant. Elle était entrain de le reprogrammer tout en attendant que le brun prenne sa décision. Quel dommage de ne pas pouvoir piloter... franchement ! Elle ne pouvait pas faire autrement que de se lier avec ce type le temps d'échapper à ces hommes... c'était du moins ce qu'elle expliquerai à Erik une fois rentrée. La brune tripota sa manche pour activer un pisteur au cas où puis attendit sagement le verdict du jeune homme. Si jamais il reffusait et préférait se séparer elle l'abandonnerai. c'était dommage mais malgré les risques qu'elle acceptait de prendre elle n'avait pas assez de conscience humaine pour tenter de le retenir davantage. Elle n'était après tout qu'à moitié terrienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
MessageSujet: Re: Une affaire urgente (Keira)
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1
 

 Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» Le rapport sur l'affaire de drogue a Tiburon disponible...
» Rebondissement dans l'affaire du meurtre Jean Dominique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✦ MARS ✦ :: ♁ Zelen :: ♁ Quartiers Sombres-
 ::  :: ✦ MARS ✦ :: ♁ Zelen :: ♁ Quartiers Sombres+