Une rencontre inatendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Raven
avatar

Masculin Métier : Aucun
Caractère : Joueur

Messages : 32
Billets : 16695

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Une rencontre inatendu Dim 16 Fév - 17:22
C'est une nuit bien calme, le ciel est dégagé et les rayons lunaires font de splendides reflets argentés sur mon corps pourpre. Tout est si beau que je m'arrête quelques secondes dans mon absorption. Le cadavre de ma victime est encore chaud, mais le fluide vitale que je lui extirpe le refroidi rapidement. Ma griffe est directement planté dans son cœur, endroit le plus rapide pour se nourrir. Le pauvre homme ne se doutai sans doute de rien en entrant dans cette ruelle, mais il a choisi la mauvaise heure, celle du repas, de mon repas.

Cela doit faire une semaine que je suis libre maintenant. Je ne sais toujours pas ce que je suis mais j'ai pu en apprendre beaucoup sur les créatures résident ici. Ils se font appeler "Humain" et sont un petit peuple frêle et sans véritables attribut leur permettant de survivre. Pas de griffes, pas de croc, pas de poche de poison, pas de technique spéciale, ils n'ont rien. En revanche, ils sont d'excellent constructeur, leurs petits jouets font mal et sont puissant et rapides, mais j'ai réussi à m'adapter à la plus part d'entre eux.

Depuis ce matin, un couvre feu a été levé, à cause de moi bien évidement. Ils récupèrent des cadavres tous les deux ou trois jours, suivant les dépenses de mes journées, et n'ont toujours pas réussi à m'attraper. Je ne sors que la nuit depuis quatre jours, la journée il y a trop de monde, et prendre le corps d'une de ces créatures est désagréable et fatigant. Donc je préfère éviter.

Je regarde encore cette étrange chose ronde et lumineuse qu'est la Lune. Si grande, et majestueuse comparé aux autres petits points lumineux dans le ciel. Je n'ai pas grand chose à faire de mes journées, mon corps n'a pas besoin de dormir mais mon cerveau fatigue vite, et je ne sais toujours pas comment récupérer. Ah, si seulement quelqu'un pouvait m'aider... Mon seul amusement est de comprendre le langage humain, quand je les captures, je ne les tue pas tout de suite, j'attend toujours un peu et leurs poses quelques questions, ils me répondent souvent par "Non, s'il vous plait!" ou "Laisser moi", ce qui ne m'est pas d'une grande utilité. Mais certain m'ont déjà fait la conversation, c'était très amusant, surtout quand ils comprennent qu'ils ne survivront pas.

La ruelle est entre deux bâtiment de logement, il y a peu de passage dedans, mais beaucoup devant, ce qui en fait un parfait endroit pour trouver de la nourriture. Enfin, je dis nourriture, mais ils sont un peu plus que ça, car ils ont quelques chose que je n'ai pas, le savoir. Je me demande si l'un d'entre eux m'en fera partager un peu un jour.

Je me replongea dans mon repas et le fini rapidement, puis je laissa le cadavre au milieu de la ruelle, de toute façon ils savent déjà que je suis en ville. Je me dirige vers un petit jardin un peu plus loin. Bien qu'il y aie des bâtiments à perte de vue, ça n'empêche pas de voir ces petits espaces verts de temps en temps. Ils me permettent de me détendre, surtout que personne ne sera dehors à cause du couvre feu. Je m'assis au pied d'un arbre et continua ma contemplation de la Lune. Après trois petites minutes, quelqu'un m'extirpa de mes pensés en parlant à haute voix. Je ne compris pas la première fois et la personne du se répéter pour comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Death Marrow
avatar

Féminin Métier : Etudiante
Caractère : Joviale-lunatique-extravertie-dérangée

Messages : 23
Billets : 16121

Carnet de Bord
✦ Don: Mort douce
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Une rencontre inatendu Lun 17 Fév - 19:48
Death venait de sortir de cours. Elle avait son fichu uniforme, une jupe noire trop moche et une foutue chemise blanche. Seul élément qui lui correspondait, sa casquette noire de capitaine. Elle aurait eu envie de rentrer chez elle pour se changer et mettre sa tenue fétiche mais, elle n'avait pas le temps. Elle n'avait rien de spécial à faire mais, cela faisait quelques jours apparemment qu'une étrange créature rôdait en ville. Un couvre-feu avait même été instauré afin d'éviter que les gens sortent. Elle essayait donc de ne pas se faire remarquer par les autorités. Elle sifflotait en marchant. Elle n'avait pas peur de la mort, au contraire, le danger l'amusait. Les mains dans les poches, elle sautait sur les bancs et les murets, manquant à plusieurs reprises de se casser la figure. Elle était excitée. Peut-être ce soir, elle la trouverait cette voiture.

Un soudain mal-être. Foutue drogue, voilà qu'elle avait besoin de sa dose. Parfait, des toilettes publiques! Elle y entra, ôta sa chemise et sortit de son sac une seringue et sa dose d'As. Elle prépara le tout, s'agenouilla puis, se l'injecta dans la veine. Elle s'allongea alors, les deux bras écartés et regardait le plafond. Cette sensation de bien être, c'était fou. Elle aimait ça, elle ne pouvait plus s'en passer. Pourtant, ce qu'elle aimerait pouvoir arrêter. Bah, elle n'aurait jamais dû commencer. Elle y repensait à chaque fois qu'elle shootait. Elle avait déjà essayé d'arrêter mais, elle s'en serait tuer. En soit, mourir ne la gênait pas mais, cet appel de la drogue, elle n'avait pas résisté, ça avait été plus fort qu'elle.

Elle se relevait et sortit des toilettes, recommençant à arpenter les rues au hasard. Soudain, un policier l'interpella. "Excusez-moi mademoiselle..." Death évitait généralement de regarder les gens dans les yeux à cause de son foutu pouvoir mais, cette fois, elle allait devoir faire une exception. Elle n'avait pas envie de se faire emmerder par le policier. Non, pas question qu'elle rentre chez elle sans avoir vu la créature. Elle fixa donc le policier dans les yeux et il fallut moins de deux minutes avant qu'il tourne le regard et dise "Non, c'est bon désolé, bonne soirée." En effet, lorsque la jeune fille regardait les gens dans les yeux, ceux-ci mourraient à petit feu. Enfin, si les regards cessaient de se croiser, l'effet s'arrêtait, cela provoquait juste un profond malaise.

Les rues étaient sombre et la jeune fille ne voyait pas grand chose. Elle soupirait, aucun signe de vie. Elle avait toujours les mains dans les poches et sifflotait en souriant intérieurement. Soudain, elle vit une silhouette étrange et elle se dit que c'était peut-être ce qu'elle cherchait.

"Hé, excusez- moi! Hé ho, venez pâr ici s'il vous plait!"

La personne ou la créature avait-elle entendu? Elle se mit à faire de grands signes afin de l'interpeller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven
avatar

Masculin Métier : Aucun
Caractère : Joueur

Messages : 32
Billets : 16695

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Une rencontre inatendu Mar 18 Fév - 11:19
Raven se leva, calmement, la personne ne l'avait sans nul doute pas tout à fait reconnu. Il fit de son mieux pour calqué ses mouvements sur ceux des humains, leur démarche, leur assurance et leur stature. Mais sa volonté d'avoir les mêmes proportions qu'un humain se résulta par une taille bien plus grande qu'un humain normal, il mesurait plus de deux mètres. En contre parti, ses membres étaient tous proportionnés à la perfection. C'est la première fois que quelqu'un l'interpellait comme ça, il avait l'impression d'être presque normal pour le coup. Quand il arriva à hauteur, ou presque, de son interlocuteur, il comprit vite que c'était une interlocutrice. Plus en chair au niveau de la poitrine que ses compères mâle et ses courbes un peu mieux dessinés. En revanche, ses habits étaient plutôt inhabituels, comparer à ceux que Raven voyait tous les jours, ceux là étaient plus sombre et laissaient de grande partie découverte. Elle l'intriguait, lui qui ne voyait que les même scènes chaque jour, cette fille sortait du lots et il voulu donc se rapprocher d'elle pour mieux la voir, et puis il n'avait plus faim donc aucun intérêt à la tuer.
Quand son regard croisa le sien, une sensation étrange l'envahit. Au début, c'était comme une vague de chaleur qui envahit tout son corps, puis comme si son corps devenait un peu plus mou que se qu'il voulait, bien que celui-ci ne bougeait pas. Au bout de quelques secondes, il ne put décrocher son regard, tant la sensation était douce et agréable, son cerveau semblait calme et reposé et sa vision commença à se brouiller, le sommeil l'envahit, mais il rémanait conscient. Il se sentait comme vide, incapable de résister à quoi que se soit. Bien qu'à peu près alerte, il lui était incapable d'avoir une quelconque initiative. Son corps reprit une forme un peu plus petite et s'élargit, il faisait à peu près la même taille que la fille mais était bien plus large et épais que tout à l'heure. Comme guider par la douceur de cette rencontre, les mots sortir instinctivement de son corps.
-Comment te nommes-tu?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre inatendu
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1
 

 Sujets similaires

-
» Une lettre inatendu
» Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)
» Inatendu... Mais bienvenue
» Zendoc, un retour inatendu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✦ TERRE ✦ :: ♁ Cité K-27 :: ♁ Tour des Logements-
 ::  :: ✦ TERRE ✦ :: ♁ Cité K-27 :: ♁ Tour des Logements+