Huis Clos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Korai Leskov
avatar

Féminin Métier : Propriétaire de l'Eris
Caractère : Joueuse ~

Messages : 300
Billets : 23010

Carnet de Bord
✦ Don: Maitrise des vents
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
◄ Chef Mafieuse ►
MessageSujet: Huis Clos Jeu 15 Aoû - 14:13
La salle était ronde, le carrelage totalement blanc et le murs d'un gris sombre où des filaments lumineux cyan pulsaient dans des direction multiples. L'Eris avait une technologie similaire à celle du MA-85 pour ce détail. Passait ses doigts sur les rainures qui envoyaient l'énergie de la roche partout dans le vaisseau, Korai resta un temps songeuse. Cette rencontre n'était en rien préméditée mais ne pouvait qu'être intéressante. les accords qu'elle avait actuellement avec James Sanderford la mettait dans une position qui refuserait tout travail en lien avec la société Stephens : les deux société étant en rivalité et les Stephens n'ayant pas été de ceux ayant contribué à l'élaboration de l'Eris, c'était tout naturel. Mais la jeune femme n'avait pas semblé choisir de se présenter en terme de représentante de la firme de ses parents. Ça, ça avait mit la puce à l'oreille de la brune...

" Mlle Leskov, votre invitée est arrivée. " Murmura une voix cristalline à travers une sphère transparente flottant dans la pièce autour des tables.
- Parfait, faites la entrer.

Diplomate, Ambassadrice terrestre... Voilà comment Taja Stephens s'était présentée selon ses sources. Si elle avait vaguement eu vent de cette promotion pour le moins surprenante, elle se doutait parfaitement qu'une jeune femme n'obtenait pas un tel poste gratuitement. On lui avait souvent dit que les stephens usaient des mêmes armes qu'elle... On allait voir ça. Un amusement fugace put se lire sur ses lèvres pleines. Ses yeux vert d'eau se posèrent alors sur le paysage de l'espace. Celui-ci prenait tout un mur et la brune ne pouvait qu'apprécier les volutes que semblait traverser le vaisseau.

- Bienvenue, Mlle Stephens... J'espère que votre vol jusqu'à l'Eris se sera bien passé.

Elle doutait que Taja ait accepté de voler dans une bicoque. Elle avait les moyens de se prendre une navette de luxe donc elle avait du venir ici de faon plus que convenable. Cette simple phrase de politesse ne signifiait encore rien hormis montrer à la jeune femme que Korai n'allait pas être froide. Néanmoins si elle commençait à parler de la firme de son père Korai n'excluait pas de la faire repartir rapidement.

- Malheureusement je n'ai que peu de temps à vous accorder mais j'espère en avoir assez pour que vous puissiez ne pas vous presser. Vous avez parlé d'aide et de proposition intéressante. Installez-vous et dites m'en plus je vous prie. Dit-elle alors qu'une femme proposait à la diplomate la boisson de son choix puis repartait en voyant que la brune ne demandait rien.

Korai s'assit avec grâce dans son fauteuil, croisant ses jambes avec une lenteur toute calculée : elle en avait, autant s'en servir. Droite et souriante, elle attendit donc que la jeune femme explique sa venue avec une curiosité à peine voilée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth.forumaction.net/
avatar

Féminin Métier : Diplomate
Caractère : Exemplaire

Messages : 91
Billets : 16394

Carnet de Bord
✦ Don: Aucun
✦ Pts Vote:
91/2500  (91/2500)
✦ Objets:
Innocente & Intrigante
MessageSujet: Re: Huis Clos Lun 19 Aoû - 9:22
Décidément, Taja aura eu la chance et l'honneur que peu d'autres personnes n'auraient pu prétendre dans leur vie. Tout d'abord, elle avait gravit les échelons rapidement, elle était l'une des plus jeunes diplomate de son état, pour ne pas dire la plus jeune. Ensuite, elle allait pouvoir voir et poser ses deux pieds dans le vaisseau Éris, qui était une véritable légende. Tout comme son propriétaire d'ailleurs, Korai Leskov, qu'elle aura également l'honneur de rencontrer. Sans parler ensuite du fait qu'elle voyagerait à bord du MA-85, pour participer à la plus entreprenante des missions lancées par la Terre dans toute l'Histoire de l'Humanité. Donc, oui, elle en avait de la chance. Et même si elle venait à échouer et mourir plus tôt que ne l'aurait prévu la Nature, elle aurait au moins eu le mérite d'avoir une vie bien remplie. Elle en avait conscience, et c'était ainsi que chaque matin elle se rassurait. On ne pouvait prétendre affronter un tel monstre comme l'Area sans ressentir un minimum de doutes, peurs, et inquiétudes. Mais il n'y avait pas de place pour les doutes, les peurs, et les inquiétudes. Elle était pourtant si jeune... Cependant elle n'aurait cédé sa place pour rien au monde.
En débarquant sur le vaisseau, quelque chose d'étrange l'avait interpellé. Certes, elle avait l'habitude de voir et croiser des aliens. Son métier l'y obligeait quelque peu en plus, et puis, même pour tout humain, la découverte des aliens remonte assez loin dans le temps, suffisamment pour que cela ne soit plus un choc. Non, ce qui l'avait interpellé était ces aliens là. Ils étaient différents, et semblaient jouer un rôle bien particulier dans la sécurité de l’Éris. Ils avaient l'air de filtrer la population entrante et sortante du vaisseau, comme s'ils voulaient éviter qu'un certain type de personne n'entre. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que c'était la façon dont le vaisseau se prémunissait des agents de l'Area pour préserver l'intégrité à bord...

Étant guidée jusque dans une salle blanche, elle fut annoncée, puis accueillit. Le blanc en l'occurrence omniprésent, aurait normalement du piquer les yeux de n'importe quelle personne non habituée. Mais non, le carrelage et les murs étaient agencés d'une telle façon que le blanc n'aveuglait pas.

Je vous rassure, tout s'est bien passé. Merci.

Déclara-t-elle d'une façon sobre et calme. Elle s'assit sur invitation, lorsqu'on vint lui demander ce qu'elle désirait boire. Au fond, elle ne désirait rien. Tout comme chaque voyage dans l'espace, une fois les pieds à nouveau au "sol", elle n'avait pas le cœur à boire ou manger dans l'immédiat. Sûrement un mal de l'espace, ou un effet secondaire encore peu connu, mais elle n'y pouvait rien. Sa mission aura au moins le mérite de mieux l'habituer à tout ces déplacements dans le vide intersidéral. Elle se contenta donc d'un simple verre d'eau. Elle ne voulait pas être la seule à boire quelque chose, alors de l'eau jouait parfaitement le passe-partout.
Elle hocha la tête légèrement de haut en bas selon les paroles de la mafieuse. D'un air compréhensif, elle répondit d'un ton qui se voulait rassurant.

Je ne vous prendrai que peu de votre temps, Mlle Leskov. Le fait est que je suis ici en tant qu'ambassadrice et donc représentante de la cité terrienne K-27. Le fait est également qu'une mission d'une grande importance va probablement se jouer prochainement...

Elle espérait ainsi probablement attiser la curiosité de la jeune femme. Même si cela ne devrait plus trop être difficile. Elle avait accepté de la recevoir, c'était donc qu'il y avait déjà un minimum de curiosité derrière.

Bon, je vais être assez directe et franche avec vous. La Terre a besoin d'une zone neutre, où un conseil de nations différentes pourra se réunir. Tout ceci loin des regards indiscrets, ou encore de la volonté de certains...

La perche était lancée. Elle hésitait à prononcer clairement le nom de l'Area Center. Elle ne savait pas si elle pouvait faire confiance aussi facilement à cette femme. Aussi connue soit elle dans son domaine, elle restait pour Taja qu'une inconnue. Mais l’Éris était l'endroit idéal pour ce qu'elle voulait entreprendre. Ce serait une erreur que de rater une telle occasion. Il fallait donc prendre des pincettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr/
Korai Leskov
avatar

Féminin Métier : Propriétaire de l'Eris
Caractère : Joueuse ~

Messages : 300
Billets : 23010

Carnet de Bord
✦ Don: Maitrise des vents
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
◄ Chef Mafieuse ►
MessageSujet: Re: Huis Clos Lun 19 Aoû - 18:22
C'était fou quand même. On s'attendait toujours à ce que les humains soient aimables, polis, ayant étudié des domaines prestigieux de la recherche ou autre... On les imaginait aussi moutons à toujours obéir aux ordres mais jamais à en voir un sur un vaisseau spatial : trop dangereux. Et pourtant elle avait devant elle une femme ayant tout juste quelques années de moins devant elle, lui parlant avec amabilité, politesse et docilité... une terrienne en somme. Une femme qui avait réussi à se hisser assez haut dans le milieux politique et qui parvenait à présent à se pointer en face d'elle : donc, qui était son égal. Et la demoiselle ne pétait pas plus haut que ses fesses contrairement à d'autres... Voilà. Voilà pourquoi les terriens étaient dangereux : ils avaient TOUT, mais vraiment tout pour naviguer dans les hautes sphères. Et la brune n'allait certainement pas repousser la jeune femme parce qu'elle avait tout bonnement l'intelligence de rendre une conversation attrayante pour son locuteur, bien au contraire.

Cette femme était maligne à coup sur et la brune n'avait pas la moindre intention de donner plus que nécessaire mais en l’occurrence, Taja avait dit ce qu'il fallait pour se faire entendre. Elle n'avait pas approché à grand coup de sabot ni exigé d'office une aide quelconque. Une Stephens en somme. Mais qui ne venait pas pour la firme de sa famille, chose aussi étrange qu’intrigante.

Korai laissa son regard vagabonder de côté vers l'extérieur, essayant de se rappeler ce qu'elle savait de K-27. Elle était commerçante et non politicienne aussi il était certain qu'elle en savait mois sur la Terre que sur Mars : sa planète d'origine. Alors la terre... K-27 surtout. Endettée ? Soucis avec la tolérance ? Hormis ça c'était une cité plutôt prospère avec des litiges politiques certes mais pas assez important pour qu'un gouverneur envoie l'un de ses membres demander quelque chose à un vaisseau si ambigu que l'Eris. En définitive, elle ne savait pas à quoi s'attendre...

... Quoique. La terre était venue récemment en aide au MA-85 pour le restaurer, le ravitailler et lui procurer arme et armement pour un temps... Là aussi quelque chose d'important. Et l'ordre semblait venir de K-27, non ? Finalement si, elel avait sa petite idée sur le pourquoi de la venue de cette jeune femme mais n'avait pas encore de quoi faire le lien entre toute les pièces du puzzle. Un sourire franchit ses lèvres et elle affaissa ses épaules. On verrait bien.

- Bon, je vais être assez directe et franche avec vous. La Terre a besoin d'une zone neutre, où un conseil de nations différentes pourra se réunir. Tout ceci loin des regards indiscrets, ou encore de la volonté de certains...
- Cette fois-ci je commence à comprendre... Commenta-t-elle en souriant, assez amusée.

La brune s'adossa un peu mieux. La terre envoyait donc les mercenaires et leur grande fierté traquer des politicien pour organiser un conseil ? Et le pire c'est que vu leur situation actuelle ils avaient du accepter : c'était soit ça soit payer Korai et Erik aurait à tout les coups refuser : tout sauf "elle". l'idée l'aurait fait éclater de rire si quelqu'un n'était pas là comme témoin si jamais elle le faisait. Elle se contenta d'avoir une lueur d'amusement dans le regard, ses yeux semblant bleus par contraste à la lumière.

- Et donc, vous voudriez qu'un conseil d'ordre politique surement, se fasse ici... soit. Mais vous comprendrez certainement que sans en savoir plus je ne pense pas pouvoir accéder à votre requête. N'est-ce pas ?

Un conseil de cet ordre voulait dire beaucoup d'argent, mais aussi beaucoup d'emmerdes. Une planète déserte aurait été moins onéreuse que ce que Korai pouvait leur demander. Donc, si ils tenaient à ce que ça se fasse sur un lieu neutre mais équipé, c'était donc qu'il y avait des dangers possibles. Korai était en droit de savoir, d'autant plus que monopoliser l'Eris pour un conseil d'une telle envergure : chose qui d'ailleurs ne s'était jamais vu faire jadis, cela équivalait à essuyer des pertes de profit d'environ 30% voir à 60% en cas de pépin, tant que le conseil aurait lieu. Sécuriser des lieux stratégiques pour les invités, refuser le renouvellement du personnel jusqu'à la fin de ce conseil et donc mieux payer les employés qui devraient essuyer le manque de personne travaillant sur le vaisseau... Mais l'idée était en effet intéressante et la brune ne cachait en rien sa curiosité. La blonde ne savait juste pas encore à quel point elle pouvait être difficile, même sur des projets qui lui tenaient à cœur. Ah, Korai accepterait facilement : James pouvait le confirmer. Mais la note serait salée... TRÈS salée. Et pas juste parce que son interlocutrice était la fille des rivaux de son associé commercial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth.forumaction.net/
avatar

Féminin Métier : Diplomate
Caractère : Exemplaire

Messages : 91
Billets : 16394

Carnet de Bord
✦ Don: Aucun
✦ Pts Vote:
91/2500  (91/2500)
✦ Objets:
Innocente & Intrigante
MessageSujet: Re: Huis Clos Mar 20 Aoû - 12:45
On lui apporta son verre d'eau entre temps. Elle remercia brièvement la personne qui l'avait servi, pendant que Korai semblait jauger intérieurement sa réponse en se rajustant sur son fauteuil. Le problème de telles négociations étaient à la fois la confiance que l'on pouvait avoir en l'interlocuteur d'en face, mais également ce qui était bon ou au contraire, mauvais, de choisir et décider. L'important dans une négociation n'était pas forcément d'en sortir grand vainqueur, non, encore moins lorsque l'on venait requérir une aide. Mais plutôt d'équilibrer les parties, sans laisser transparaitre l'urgence ou le besoin. Si la personne en face comprend que c'est la seule issue pour vous, elle n'hésiterait pas une seconde à augmenter par le double ses revendications. Qui ne le ferait pas en même temps?
Elle prit le verre d'une main et le porta à ses lèvres. Elle but discrètement une légère gorgée, avant de le reposer à sa place initiale, à quelques millimètres près. Taja sourit en entendant la réponse qu'on lui donnait. Du moins, la question qu'on lui posait. C'était une évidence, elle ne serait pas là sinon. A quoi bon se déplacer si un simple ordre aurait suffit après tout? Mais voilà, un ordre n'aurait été qu'une insulte. Alors, la blonde entre en jeu. Un petit échauffement en vue de la préparation pour les jouissances futures.

Oui, ne vous en faites pas, je vous comprends parfaitement. Je comprendrais également si toutefois vous préféreriez refuser, de peur que vos ... Activités ne soient troublées.

Et voilà. Deuxième perche balancée. Korai n'avait plus qu'à la pêcher. Sans mauvais jeu de mot. Elle lui laissait désormais entrevoir le fait que la Terre n'était pas particulièrement dans le besoin, dans l'impasse. Et que donc, si la note était trop salée, ils leur seraient toujours possible de se retirer et refuser. Même si ce n'était pas forcément le cas. Les apparences ont ce côté de pouvoir faciliter certaines situations. Toutefois, la jeune terrienne n'était pas crédule, ni idiote ou naïve. Elle savait que la mafieuse avait plus d'un tour dans son sac, et qu'elle aussi savait user des mêmes armes qu'elle : la manipulation étant évidemment comprise dans le lot. Voilà pourquoi Taja n'irait pas plus loin, dans ce domaine. Ce serait comme essayer de poignarder quelqu'un en pointant la lame du couteau vers soit, et non vers la personne à poignarder... Ce serait assez comique non, enfin, pas pour celui qui se fait planter. Mais bref.
Il lui fallait maintenant dévoiler les maigres informations dont elle disposait. Mais que lui dire? La jeune ambassadrice avait pourtant ressassée ses arguments dans sa tête durant la moitié du voyage, mais voilà, aucune place à l'erreur. Hors, elle ne pouvait s'empêcher de rester méfiante à l'égard de la brune. Elle ne la connaissait pas du tout, rien sur son tempérament, ni sur sa fiabilité. Si ce n'était qu'elle était très douée pour diriger une mafia. Autant dire, pas grand chose... Avait-elle la possibilité de foncer désormais tête baisser? Lui dévoiler la mission entrevue? Lui dire qui était la cible de tout ce bric-à-brac? Tout ceci, tomber entre de mauvaises mains, était catastrophique. Pour elle et pour le gouverneur de K-27. La mort probablement, voir pire encore.

Elle sourit, et réajusta une de ses mèches. S'étant tenue droite jusque maintenant, elle se pencha d'un ou deux centimètres en avant. Comme si elle allait dévoiler des commérages.

La Terre souhaite mettre un terme à cette situation de servitude. Beaucoup trop d'hommes sont aujourd'hui sous la coupe de la corruption, dans n'importe quel état ou organisation. Et des choses étranges se passent autour de scientifiques d'une organisation plus ou moins secrète, qui n'hésitent pas à outrepasser la morale pour arriver à leurs fins. Vous comprendrez donc qu'il s'agisse d'une menace pour la stabilité, et que ce conseil représente la seule issue possible en vue d'un nettoyage en quelque sorte permettant à tous de recouvrer leur liberté. Voilà le principal danger dont le but de cette entrevue est d'essayer de se prémunir.

Elle ne l'avait pas dit clairement, mais n'importe quel abrutis aurait compris de qui elle parlait. De toute manière, de qui d'autres aurait-elle pu faire référence? Alors, aucun doute pour que Korail Leskov comprenne. Elle parlait évidemment de l'Area Center, qui savait parfaitement se déguiser et se cacher... Pour mieux contrôler. Ils étaient partout, et même là où on ne les attendaient pas.

Il nous faut juste connaître votre prix maintenant...

Le moment fatidique. Une légère crainte s'installa, en toute discrétion dans la tête de Taja. Il ne fallait pas que la demande soit trop excessive ou alors tout allait capoter. Elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'on pourrait lui demander : argent? Fournitures diverses?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr/
Korai Leskov
avatar

Féminin Métier : Propriétaire de l'Eris
Caractère : Joueuse ~

Messages : 300
Billets : 23010

Carnet de Bord
✦ Don: Maitrise des vents
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
◄ Chef Mafieuse ►
MessageSujet: Re: Huis Clos Jeu 26 Sep - 10:51
La brune émit un sourire à la fois amusé et blasé. Là, la blonde allait trop loin. Elle venait ici, sur l'Eris, demander l'hébergement pour un conseil relativement dangereux et aurait du tout de même savoir que menacer de suspendre son offre après juste l'avoir proposé était loin d'être diplomate. Elle était jeune, c'était surement pour ça. Quoique. Korai était elle aussi jeune, ça ne l'empêchait pas de savoir ce qu'il valait mieux ne pas dire quand on demandait à rencontrer quelqu'un surtout si on voulait faire des affaires avec.

Elle lui sourit mais il était clair que la jeune politicienne en croyant pouvoir dominer le marché avait fait une faute : elle avait oublié qui elle avait en face d'elle et Korai était de ceux qui manipulaient les mots comme personne, autant que les gens. Elle n'en était pas à son premier projet reliant plusieurs races : l'Eris en était une preuve assez convaincante. Pour l'heure, la novice était du coup Taja Stephens et la brune n'avait qu'une envie, la remettre en place. Il fallait dire que la diplomate était en plus du reste jolie, ce qui envenimait dangereusement la situation. La mafieuse se força pourtant à se détendre, ne laissant comme à son habitude aucune trace de la raideur qu'elle avait pu ressentir à l’égard de Taja transparaitre sur ses gestes et expressions. Puis, elle enchaina pour que la jeune femme comprenne ce qui n'allait pas dans ce qu'elle venait de dire.

- Je m'excuse si je vous ai laissé croire ne pas être consciente de ce qui est en jeu... Néanmoins, étant donné que ce n'est le cas laissez moi vous rappeler également ce qu'il en est. Vous êtes sur un vaisseau qui n'a strictement rien à voir avec la planète dont vous venez. Nous n'avons pas de compte à vous rendre et si votre proposition est intéressante elle n'en reste pas moins périlleuse autant pour mes hommes que pour notre réputation. Comprenez une chose : quand je m'engage sur un sujet je m'arrange toujours pour que les clauses du contrat soient respectées et ce, peu importe la façon d'y arriver. Je parle évidement de "toutes" les clauses et ce, peu importe que l'autre partie change d'avis à la dernière minute. Cette réputation je le sais, me précède. Donc si vous êtes venue jusqu'ici ce ne peut être qu'en connaissance de cause, je l'espère du moins pour vous. Si vous avez demandé à me voir ce n'était donc certainement pas juste pour essayer votre tout nouveau statut d’ambassadrice, il est donc évident que vous aviez réfléchi à qui vous veniez voir et surtout dans quel but.

La brune attendit que l'ambassadrice avale, peut-être difficilement, la réflexion avant de continuer. Elle avait le droit elle aussi à des explications sur la réaction de la brune et Korai ne se gêna donc pas pour le lui expliquer.

- Vous comprendrez que je n'ai pas envie de perdre mon temps à me faire menacer de la sorte, si vous souhaitez réellement tout annuler sur un coup de tête : tant pis pour vous. Sinon, dites m'en plus car j'aurai en effet besoin de plus d'éléments que ceci avant de vous donner un prix. On ne traite pas d'une caisse de fusil : il est donc normal que je demande dans quoi j'engage mon vaisseau. Mettez-vous à ma place je vous prie.

Elle lui sourit néanmoins puis la laissa décrire de façon très large ce qu'elle pensait pouvoir dire de l'Aera sans trop mouiller la terre : une bonne chose. Orgueilleuse, fière, sachant ce qu'elle voulait et surtout comment l'obtenir. Taja venait d'avoir un exemple parfait de qui était la brune : une personne qui n'hésiterai pas à se venger d'une façon ou d'une autre au prochain affront. Korai avait le fâcheux défaut en effet de se croire supérieure aux autres, mais c'était de toute évidence ce qui faisait qu'elle l'était aux yeux de bien du monde. Néanmoins en essayant autant de protéger les informations qu'elle avait la blonde témoignait de son envie de bien faire : un bon point.

- Cette société dont vous parlez détient de multiples noms, centres et serait capable de déjouer votre conseil. Je ne vous apprendrai rien en disant que si votre conseil dévoilerai au grand jour les méfaits de cette société, il n'y a pas grand espoir de la faire disparaitre, du moins à court terme.

Korai observa la vitre étendue en un pan de mur derrière elle, songeuse. Elle savait de quoi elle parlait.

- Il me faudra plus de détail quant au nombre de personnes siégeant à ce conseil pour leur sécurité autant que leur confort. Établir une période d'arrivée et de départ car un tel conseil ne se fera pas en un jour. La société dont vous n'osez pas dire le nom n'est actuellement pas arrivée sur cette base.

Sa principale crainte à vrai dire était qu'à cause de la préparation de ce conseil, ils essaient par tout les moyens d'accéder à l'Eris. Taja ne se rendait pas compte des dangers que l'Eris pouvait prendre à héberger un tel conseil, surtout s'il ne tranchait pas en la faveur des idéaux de la blonde. L'Eris pouvait se retrouver infesté d'espion de l'Aera, le conseil dissout à cause de la mésentente des races et ce vaisseau disparaitre quelques mois plus tard à cause d'un attentat. Il fallait également voir les pires côtés de ce conseil afin d'en estimer la valeur.

- Dois-je savoir autre chose ?

Les yeux vert émeraude de la brune étincelèrent d'une lumière bleutée. Personnellement, elle ne pouvait qu'approuver les actions de Taja. Mais pour une fois, risquer son vaisseau sur un pari risqué la faisait grincer des dents. Une idée venait de lui traverser l'esprit et quelques détails s'emboitaient. Avant de proposer une offre à Taja, la jeune femme attendit donc ses réactions.

[Omg je l'avais oublié cui là >w<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth.forumaction.net/
MessageSujet: Re: Huis Clos
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1
 

 Sujets similaires

-
» Huis Clos : Le contexte
» GN du 16 mai 2005 - historique du monde
» La Nuit du Huis Clos
» L'Eléonor [ RPG futuriste - Huis clos ]
» Cauchemar en huis clos [PV Joclad]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✦ ERIS ✦ :: ♁ Zone Blanche-
 ::  :: ✦ ERIS ✦ :: ♁ Zone Blanche+