Ce qui ne sera pas dit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 21041

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Ce qui ne sera pas dit Mer 5 Juin - 19:49
Aux vue de l'état du vaisseau et de la façon dont Keira le tournait pour être certaine d'optimiser ses capacités quand ils étaient obligés de se prendre un coup, du fait qu'il avait réussi à rentrer et à s'arrêter sans exploser, Keira se dit chanceuse... Encore. Elle était connue pour avoir un bol monstre et là encore elle venait de le prouver. Sauf que l'appel d'Erik la ramena sur terre et elle pesta... On est jamais mieux autre part que chez soi.

-... Reçu.

Se tournant vers les autres, blasée, elle se leva de chaise et alla ouvrir le sas de sortie avant d'appeler un monte-charge qui s'alluma et vint à eux pour les faire descendre comme un ascenseur. lorsqu'elle revint à elle, contente de cette petite prouesse, elle scruta les regards bouche bée de chacun, et surtout un regard, qui avait une tasse de café à la main.

- Ah ! Merci, c'est pour moi ça.

Prenant le verre et hochant la tête pour remercier, la brune se mit en route toute en donnant l'impression de se moquer de ce qui venait de se produire. Il était vrai qu'habituée au pire, ce coup si Salin et elle avaient quand même fait forts. Au loin, elle entendit les médecins exiger des soins pour l'artilleur d'Echo 5. Elle scruta un peu ce qui se passait, Salin se plaignant d'un mot de tête imaginaire et ouvrit la porte du téléporteur. Elle tapa le code pour parvenir dans le couloir adjacent à celui de la sale de commandement ainsi que du bureau d'Erik et y alla d'un pas déterminé, la roche contenant les données dans une de ses poches.

La première chose qu'elle fit en entrant fut de le scruter comme si elle le voyait pour la première fois. Les traits de visage, le blond cendré de ses cheveux, ce regard étonnamment clair, tout y passa. Ce qu'il pouvait ressembler à ces gamins...

- ... tiens.

Keira s'avança vers le bureau, y posa le cristal de données et s'assit dans un fauteuil. A vrai dire, elle était à bout et ne parvenait pas à mettre un lien entre toute les informations qu'il y avait dans son crâne pour le moment. Ces enfants avaient le même visage que lui, l'un d'eux avait témoigné d'à peu près le même don, les scientifiques connaissaient donc plus que bien Erik et elle n'osait pas définir ce qu'il avait peut-être été. Déjà parce que si c'était faux Erik aurait le droit de se sentir insulté, mais aussi car si Erik était une expérience de l'Aera, alors... Etait-il humain ? Et il y avait les gens qu'ils avaient perdus, le fait que mine de rien elle savait la rareté des chances de survivre à un tel lieux, qu'elle était contente que son second les tire d'ici le temps qu'elle se reprenne, et le ma-85... "LE' MA-85. Bordel...

- Vous avez fait quoi à MON vaisseau. Emit d'une voix grondante Keira, se ressaisissant en se concentrant sur ce premier sujet.

Elle avait besoin d'une encre, et son encre, c'était ce vaisseau. Ça allait barder et éclater comme avec Taja si Erik ne réussissait pas vite fait à lui expliquer qu'ils avaient fait de leur mieux. Après, il y aurait la suite. Mais pour le moment et aux vue de son titre de propriétaire, Keira avait le droit de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Erik
avatar

Masculin Métier : Servir ses ntérêts
Caractère : De marbre

Messages : 287
Billets : 17943

Carnet de Bord
✦ Don: Empathie +
✦ Pts Vote:
178/2500  (178/2500)
✦ Objets:
Commandant du MA-85
MessageSujet: Re: Ce qui ne sera pas dit Mer 5 Juin - 21:58
Il l'attendait impatiemment. Avoir toujours plus d'informations sur l'Aera commençait à l'obséder. Ils lui en avaient fait tellement baver et continuaient encore que son objectif était leur éradication pure et simple. Dommage qu'il ne soit pas le seul à décider de ce que cet énorme vaisseau devait faire. Et puis, poursuivre cette chimère était pour le moins risqué. Il y avait de forte chance que les mercenaires y perdraient plus que des plumes, surtout quand on met cette idée à la perspective des récents évènements. Malgré cela, plus il avait d'informations sur ces scientifiques plus il pourrait prendre l'ascendant au moment propice. C est sur ces idées qu'il restait fixé, attendant son invité.

Quand elle passa le sas d'entrée, il l'observait autant qu'elle le dévisageait. Les yeux de la jeune femme semblait chercher quelque chose. Son regard épiait la moindre ride sur le visage de son commandant, comme si elle voulait se rassurer qu'il était bel et bien présent. Lui et pas quelqu'un d'autre. Qu'avait-elle bien pu vivre là-bas ? Il plissa les yeux et fronça ses sourcils en signe d'incompréhension mais Keira ne releva même pas la demande. Sûr d'elle, elle venait de déposer un cristal avant de s'assoir. Erik n'y prêta que peu d'intérêt à ce moment. Il était concentré sur sa protégé. Il tentait d'accrocher son regard pour comprendre ce qui la troublait. Pour pas mal de gens, ce genre de regards perçant les mettaient mal à l'aise mais Keira devait avoir l'habitude à force. Elle ne se laissait plus faire. Il attrapa finalement le cristal en espérant secrètement qu'elle n'ait rien trouvé qui pouvait lever un coin de l'épais voile qui recouvrait son histoire.

Après un silence qui semblait interminable, Keira attaqua directement son commandant. Cette fois-ci, leurs yeux étaient en contact et on pouvait limite distinguer quelques éclairs dans ceux de la pilote. La foudre contre la glace, difficile de trouver un vainqueur. Toujours est-il qu'elle venait d'envoyer une droite et qu'elle était prête pour la riposte. Erik se redressa, posa calmement ses mains sur le bureau et lui décocha une remarque des plus cinglantes.

- TON vaisseau ? Tu n'en possède que la moitié et tu le diriges encore moins !

Il est clair qu'elle ne pouvait pas être écartée étant donnée sa position et sa mainmise sur une bonne partie du MA-85. Toutefois, elle n'avait aucun droit de prendre son air supérieur et de lui exiger quoi que ce soit. Seul le Doc avait ce pouvoir. L'intention d'Erik n'a jamais été de lui cacher la moindre information mais commencer une discussion sur ce ton avait tendance à l'horripiler quelque peu. Il savait pertinemment que l'épisode de la semaine passé serait rejoué ici avec simplement la trame de différent. Comme si les scénaristes d'une vieille série B réutilisaient régulièrement les mêmes ingrédients pour leur saga. Décidant de couper court, il relança :

- Je n'attends pas de toi un sermon et tu peux toujours rêver pour que je mette à genoux et que j'implore ton pardon, arguant que nous aillons fait de notre mieux. N'essaye pas d'inverser les rôles. Et ta crise de colère n'y changera absolument rien.

Ce qui était impressionnant avec les discours d'Erik, c'est que même quand un humain lambda se serait mis en colère, lui restait calme et posé. Il parlait clairement et distinctement, sa voix ne tremblait pas et pas un mot ne dépassait. Tout était bien rangé, contrôlé. La même froideur vous enveloppait, vous faisant profiter de ses mots. Une constante qu'il maitrisait à merveille maintenant. Ce calme dans tout son être avait quelque chose de déconcertant. On aurait presque eu l'impression qu'il était complètement déconnecté et qu'un automate l'avait remplacé, récitant un message mémorisé.

- En plus, tu n'étais pas là pour pouvoir juger quoi que ce soit.

Le premier round venait de se finir. L'arbitre au centre allait lancer la deuxième phase de manière imminente. Et c'est Keira qui allait décidé si le match allait durer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 21041

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Ce qui ne sera pas dit Jeu 6 Juin - 9:53
Non mais quelle véritable tête de mulle. On ne parlait pas de l'accuser de quoi que ce soit mais c'était lui qui avait été sur le vaisseau au moment des faits donc lui qui en avait la responsabilité, et quand elle revenait... Un abruti n'avait visiblement pas réussi à tirer sur une simple météore. Pourtant de base : plus elles sont grosses plus elles sont visibles, non ? Et le plus rageant dans tout ça était qu'Erik semblait trouver là dedans une engueulade pour savoir qui était aux commandes.

- Roh ça va, je n'ai pas dis que je commandais ce vaisseau mais qu'il m'appartenait et peu importe de quelle façon tu chipoteras, c'est vrai. Et ne détourne pas la conversation, je n'ai pas demandé des excuses je t'ai juste demandé de me dire ce qui s'était passé. Et ça, tu me le dois. Parce que je suis co-propriétaire autant que parce que je m'inquiète assez de ce vaisseau pour avoir accepté ce rôle de pilote où il ne se passe visiblement rien sauf, évidement, quand je ne suis pas là !

Se renfonçant dans le dossier de sa chaise, Keira se massa les tempes. A vrai dire elle n'avait pas cherché le conflit. Elle était énervée, irritée, quelque chose la tracassait et pour ne pas y penser elle avait simplement lancé le sujet sur autre chose. Une chose sur laquelle Erik ne pouvait tergiverser. parce qu'elle s'engageait sur le MA-85 autant que parce qu'il lui appartenait à moitié, il se devait au moins de lui dire ce qu'il s'était passé : elle s'en foutait de qui avait merdé, il devait bien le savoir bon sang... A moins qu'il continue de la sous-estimer et là ça serait vexant. A cette idée son cœur se sera. Si la seule personne qu'elle respectait sur ce vaisseau n'était pas fichue de voir quand elle commençait à devenir responsable les choses semblaient mal parties pour la suite.

- "Implorer mon pardon", non mais je rêve. T'es tellement raide que je ne sais même pas si tu aurais pu mettre ton genoux à terre de toute manière..

L'humour cinglant d'une Keira visiblement blessée dans son orgueil. Erik avait merdé. Visiblement il était autant sur la défensive qu'elle mais croire en une phrase qu'elle voulait l'engueuler était stupide. Après tout elle n'avait fait que... Gronder d'un air menaçant comme si elle s’apprêtait à éclater de rage, pas grand chose quand on la connaissait. de pure mauvaise foi, elle ne dirait jamais que ça pouvait porter à confusion. certes, elle était sur le point de péter un câble et si on ne lui disait pas très vite ce qu'il s'était passé ça allait saigner. Mais ce n'était pas pour accuser quelqu'un, juste par... crainte. Elle s'était attachée aux gens, pour le moment de ceux qu'elle connaissait seul Erik était à portée de vue. Cette simple pensée la calma.

- Excuse moi... mais il faut que je sache ce qu'il s'est passé s'il te plait.

On ne pourrait pas dire qu'elle ne faisait pas de concession. C'était peut-être bien la première fois que Keira s'excusait pour quelque chose d'ailleurs, preuve qu'elle avait réellement du être chamboulée par ce qui s'était passé sur le vaisseau en détresse.

-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Erik
avatar

Masculin Métier : Servir ses ntérêts
Caractère : De marbre

Messages : 287
Billets : 17943

Carnet de Bord
✦ Don: Empathie +
✦ Pts Vote:
178/2500  (178/2500)
✦ Objets:
Commandant du MA-85
MessageSujet: Re: Ce qui ne sera pas dit Jeu 6 Juin - 21:17
Erik avait eu de nombreuses altercations avec Keira. Il ne comptait plus les débats animés qu'ils avaient déjà eu où elle gesticulait dans tous les sens tandis que lui l'observait stoïquement. La scène était toujours la même. Le pire dans tout cela c'est que l'amorce était souvent ridicule. Elle avait voulu le provoquer en prenant sa place dans la salle des commandes, la situation exigeait qu'elle fasse une croix sur un privilège ou encore un regard de travers mal interprété. Du point de vue d'Erik, il était rarement l'instigateur de ces engueulades et s'en seraient bien passé. Mais c'était un peu leur marque de fabrique. Ils se bouffaient le nez mais personne ne pouvait toucher à l'un d'eux sous peine de prendre un retour de flamme de l'autre. A coup de remarques cinglantes et de réponses tyranniques, ils se respectaient... à leur manière.

Seulement voila, Keira venait de changer les règles du jeu. Un mot avait modifié totalement leur petit manège. Le commandant resta surpris par la demande de la jeune femme. Elle venait d'effacer d'un geste toute sa colère et ses manières pour adopter un ton calme qu'Erik lui enviait presque. S'excusant simplement. Il n'en revenait pas et dû se pincer pour être sûr qu'il ne rêvait pas. Jamais aucun des deux ne s'était excusé pour ce qu'ils avaient pu dire ou faire. Ça n'était pas une question de domination ou d'avoir absolument raison, mais simplement, ils n'en avaient jamais eu la nécessité. Le mot résonnait dans l'esprit du commandant qui dissipa toute nervosité. Décidément, elle en cesserait de l'étonner. Sa demande était posée de telle sorte qu'Erik ne pouvait rien lui reprocher. En toute légitimité et dans le plus grand des respects elle faisait valoir son rang de copropriétaire.

Lui qui s'attendait à devoir enchainer sur une série de contre-attaques, il fut pris de court et peina à retomber sur ses pattes. Ce changement si soudain était louable et l'emplit de fierté mais il n'était pas parvenu par hasard. Intérieurement, il imputa la nouvelle maturité à sa longue absence. Elle avait dû batailler avec le bras droit pour maintenir un semblant de cohésion pendant qu'il tentait de gérer ses soucis.

- Il est arrivé de nulle part. Comme si une force divine l'avait envoyé droit sur nous. Le temps de s'en apercevoir, il avait passé la zone de litige. Et tu sais bien que passé cette ligne, on perd énormément en efficience. Nos canons ont déchainé tout ce qu'ils avaient sans même l'érafler. Je pense qu'une 3e salve aurait pu l'endommager et permettre de le gérer mais il nous en a pas donné l'occasion. Ton second à manœuvré comme il pouvait et nous a glissé sur le flan. Conséquence involontaire : les rames supérieurs étaient hors de portée de tir. Cinq minutes de plus et il nous frôlait sans laisser de trace. Malheureusement, notre porte bonheur était en vadrouille.

L'empreinte de givre qu'il laissait dans sa voix habituellement avait disparu pour laisser place à la neutralité la plus totale. Exit les remarques désobligeantes et les reproches déguisés, il avait décidé de jouer le jeu de la jeune femme. Ce qui lui permettait de ne pas avoir à gérer un flot constant d'émotions. Soulagé, il pouvait se permettre de baisser la garde un tant soit peu. Lui qui maintenait une carrure bien carrée, venait de relâcher les épaules. Toute la tension qui le soutenait disparu en laissant place à un sentiment agréable de détente. Dans un grand soupire, il tendit à Keira les notes sur les derniers rapports presque définitifs. Ces derniers faisaient état des pertes et des dégâts. Rien de vital mais des réparations qui allaient demander du temps.

- Mais tu ne m'as pas encore parlé de ta mission Kei. Qu'as-tu trouvé là-bas ? Que s'est-il passé que vous êtes si peu à revenir ?

Il serrait très fort le cristal comme si ça pouvait influencer la réponse de la pilote. Il devait savoir si ils avaient trouvé la moindre information qui pouvait le relier aux scientifiques. Ce qu'il tenait fermement contenait certainement des données exploitables mais l'avait-elle déchiffré ? Il ne pouvait pas lui expliquer. Même s'il en avait envie, tout son inconscient lui bloquait cette possibilité. Cela devait rester bien profond, c'était mieux pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 21041

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Ce qui ne sera pas dit Jeu 6 Juin - 23:06
Keira écouta les explications le regard légèrement dans le vide. Elle essayait d'imaginer la situation mais rien n'y faisait elle était tout bonnement incapable d'imaginer le ma-85 aussi inefficace face à une attaque aussi euh... directe. Erik n'avait pas cherché plus loin cependant. Il lui avait expliqué la situation sans chercher à l'enfoncer plus, et pourtant il aurait u le faire. Inconsciente d'avoir changé d'intonation elle aussi en premier lieu, elle se détendit et se concentra sur ce qui s'était passé. Oui, elle avait prit leur porte bonheur avec elle. Elle ne se doutait juste pas que le ma-85 pouvait ne pas parvenir à se défendre face à un simple astéroïde, mais c'était le cas.

- Mais tu ne m'as pas encore parlé de ta mission Kei. Qu'as-tu trouvé là-bas ? Que s'est-il passé que vous êtes si peu à revenir ?
- Les expériences de l'Aera nous ont sauté à la gueule.

Keira avait observé la main d'Erik sur le cristal : il était clair qu'il y avait un lien. Mais rien à foutre, finalement elle préférait ne pas savoir. Tant qu'elle ne savait pas, elle n'aurait pas à subir cette sensation désagréable de ne plus réellement avoir Erik en face d'elle mais juste une chose, une victime de l'Aera. Oh certes, elle ne pouvait pas nier avoir fait le rapprochement mais même elle se surprenait à réagir comme ça. Elle ne voulait pas que tout change, tout simplement. Oh on la connaissait tous, Keira. les habitudes étaient quelque chose auquel elle tenait réellement.

- On a trouvé un endormi enfermé dans une salle avec un scientifique: apparemment il l'aura dévoré car il avait trop faim. Puis on a fait la connaissance d'un gamin qui visiblement influait sur l'humeur de l'endormi. Au début j'ai cru à de l'empathie, mais selon les recherches, ils travaillaient sur les ondes émises dans cette région... On a déjà vu des endormis être commandé par des ondes. Je me demande s'ils n'ont pas essayé de les commander par les ondes radios ou les ultrasons, un peu comme on attire l'attention d'un chien avec un sifflet...

Kei releva le regard. Il était là et ressemblait à ces deux mômes... Pourquoi ? Non, elle ne devait plus creuser.

- Je n'ai pas regardé davantage la roche, on n'avait pas le temps mais afin de pouvoir partir j'ai du tuer le gamin qui possédait un don et... Les autres voulaient abandonner le second alors du coup lui aussi... Oh bon sang.

Non mais elle pouvait le dire tout de même. Elle avait tué deux mômes. Malheureusement pour la brune qui voulait absolument de se débarrasser de sa sensiblerie de terrienne, on ne changeait pas comme ça. Elle n'était pas militaire, ce genre de chose la secouait. Et oui, elle avait la fâcheuse tendance à imaginer les militaires sans âmes : comme Erik, quoi. La pilote se massa la tempe puis se leva. Elle ne tenait plus en place et faisait les 400pas, nerveuse.

- L'un de ses gamins a tué l'un de nos hommes. On a au total perdu Echo 1 à 5, moins l'artilleur d'Echo 5, Echo 6 est porté disparu mais on ne pouvait plus l'attendre, Blackout a été mitraillé par les astéroïdes et les survivants du Sandstorm sont revenus avec nous sur le Silence... Silence qui était réellement parfaitement entretenu contrairement à ce que j'ai pu voir certaines fois. Je ne sais pas à qui il était mais il faudra lui dire que cette brave bête est morte aux champs d'honneur... Bon ok. Contre le mur du fond du hangar B_12 m'enfin bref!

Pourquoi autant de parole ? Pour ne pas penser au reste, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Erik
avatar

Masculin Métier : Servir ses ntérêts
Caractère : De marbre

Messages : 287
Billets : 17943

Carnet de Bord
✦ Don: Empathie +
✦ Pts Vote:
178/2500  (178/2500)
✦ Objets:
Commandant du MA-85
MessageSujet: Re: Ce qui ne sera pas dit Ven 7 Juin - 21:33
Keira n'était pas bête. C'était une fille plein de jugeote, qui savait réfléchir et qui n'était pas perdue à la moindre difficulté. Même si elle n'en avait pas parlé, Erik savait pertinemment qu'elle avait des doutes sur les liens qui l'unissaient à l'Aera. Des doutes au minimum. Il était fort probable qu'elle ne voulait pas le confronter pour le ménager. Toujours était-il que plongé dans son regard, le commandant percevait ces questions qui la taraudait. Tout ce qu'elle avait rencontré là-bas, tout ce qu'elle connaissait déjà, ça l'aurait étonné qu'elle n'ait pas déjà commencer à faire le rapprochement. Surtout elle qui aime creuser toujours plus profond pour mettre les choses en perspective.

Le récit de la jeune femme venait plus que titiller les souvenirs d'Erik. Non qu'il s'en souvenait, mais son estomac noué lui rappelait qu'il n'était pas étranger au traitement que ces enfants avaient pu subir. Le regard de Keira était insoutenable et d'un battement de cil, il se tourna vers l'énorme baie vitrée. Le vide spatial, lui, ne venait jamais le secouer ou lui rappeler qu'il n'était qu'une boule prête à exploser. Pas besoin de s'enfoncer les ongles dans la chair pour gérer l'émotion quand on contemplait les étoiles. Ne voulant pas avouer que ça le touchait profondément, il se leva et fit mine de se dégourdir les jambes. Il profita pour aller vers la machine à café et en proposa à sa protégé. Par ce geste, il espérait naïvement brouiller les pistes et focaliser l'attention sur des choses plus futiles. Tentative vaine car la jeune femme continua son récit.

Il fut soudainement envahi par une émotion qui ne lui appartenait pas. Avec le temps, il avait appris à sentir les sentiments qui émergeait de son inconscient et ceux qui venait squatter son esprit. Ils avaient une emprunte différente, un peu comme si vous essayiez de chausser la chaussure gauche avec le pied droit. Ca ne correspondait pas et on pouvait le sentir. Pour Erik, c'était la même chose. Il pouvait sentir que ça ne collait pas avec lui et que donc cela ne provenait pas de lui. Seulement, ce cocktail d'émotions, il le reconnaissait difficilement, comme s'il lui était étranger. C'est grâce à son discours et son intonation qu'il comprit de quoi il s'agissait. Tuer de sang froid ces êtres chétifs l'avaient littéralement secouer. Intérieurement, il maudit le capitaine Harkins d'avoir laissé Keira se charger de ce sale boulot. Oter la vie de quelqu'un même par simple légitime défense n'était jamais facile. A force, on pouvait s'y habituer et se forger une carapace, ce qu'il avait lui même fait, pour ne plus être affecté. Mais sans cela, ça vous retournait toujours à en faire des cauchemars.

Il tenait toujours fermement le cristal dans sa poche pour éviter de le perde. Il était hors de question de le perdre de vue et qu'il ne tombe entre d'autres mains que les siennes. Il ne s'en séparerait pas avant de l'avoir inspecté, strie par strie, pour être sûr qu'aucune information ne pouvait être utilisée contre lui de quelque manière que ce soit. C'était une question de survie.

A l'écoute du rapport de la pilote, Erik la félicita intérieurement. Elle avait, encore une fois, fais un boulot impeccable et même s'il refusait même à Keira de divulguer la moindre information, il était rassuré que ça soit elle qui l'avait récupéré. Valait mieux que ça soit la seule personne en qui il avait une confiance aveugle plutôt que n'importe qui d'autre présent sur ce vaisseau. En réponse à son compte rendu, Keira eu droit à un visage neutre et impassible. Les yeux dans le vague, la bouche fermée et les muscles immobiles, on aurait dit qu'elle venait de parler à une statue ou une machine.

- Bien. Tu ferais mieux de reprendre les commandes. Rester une minute de plus ici ne m'enchante pas réellement, surtout que nous avons un tas de problème sur les bras.

En effet, avec l'accrochage, la multitude des travaux allaient demander d'énormes quantités de ressources. Surtout que les chantiers plus anciens étaient loin d'être terminé. A côté de cela, il fallait organiser la cérémonie de décès de tous ces mercenaires. Erik espérait réellement que les infos qu'il trouverait dans le cristal valait la mort des ces centaines d'hommes. Il est peut-être tyrannique, mais jouer avec la vie de ses hommes et les considérer comme de la chair à canon qu'on envoie inconsciemment, ce n'était pas du tout sa philosophie. Il se frotta le visage avec toute sa main en terminant sa phrase.

- Faut-il encore que nous ayons assez de ressources pour colmater au moins cette brèche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 21041

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Ce qui ne sera pas dit Mer 12 Juin - 16:25
Si Erik avait entendu ce que la brune avait à lui dire, il n'en restait pas moins stoïque. Elle ne savait réellement pas comment il faisait mais c'était perturbant... Autant que lorsqu'il s'était emmuré dans ses appartement. Elle n'aimait pas le voir dans cette position et aurait bien voulu claquer les doigts sous son nez pour voir s'il réagissait un peu ou pas du tout. "Allô ? Mars ? Ici le MA-85 !", Non ça n'aurait pas fonctionné. Ce type était buté, borné, et visiblement faisait des pieds et des mains pour ne pas réagir, voilà tout. La brune resta donc là à le détaller jusqu'à ce qu'enfin il réagisse. Le poing fermé sur le cristal (preuve d'une réaction qu'il n'avait pas pu cacher, elle), il se remit à lui donner des ordres.

Tout en se levant, Keira ne le quitta pas des yeux. Mais il allait réagir, non de dieu !? Que dalle. Un soupire d'exaspération franchit les lèvres de Kei mais celle-ci ne fit rien pour s'en excuser cette fois. Il restait fidèle à lui-même, imperméable, même devant ce qu'elle venait de dire sur ces gamins. Enfin, imperméable : elle savait qu'il bouillait à l'intérieur mais pourquoi refusait-il tant de laisser passer ça sur son visage, de s'humaniser un peu, ça elle ne savait pas.

- Là encore tu ne réagiras pas, n'est-ce pas ?

A présent debout et les bras croisés, kei l'observa vaguement mais tourna rapidement les talons. Cette question n'appelait pas de réponse, Erik était ainsi et il allait bien falloir l'accepter. Keira retourna donc en salle des commandes malgré qu'elle soit elle-même chamboulée par tout ça, essayant tant bien que mal de cacher cela au reste du groupe. Mal lui en prit, visiblement ça ne servait à rien. Kei restait quant à elle lisible comme un livre ouvert. même le second ne pipa mot pour se plaindre d'avoir du prendre les commandes sans avoir été prévenu deux semaines à l'avance comme le stipulait le contrat qu'il avait signé il y avait de cela un an (tout le monde était au courant de toute façon : il n'arrêtait pas de le répéter : Môsieur voulait pouvoir se préparer moralement et détestait donc les imprévus). Il céda la place et Keira murmura ou plutôt grogna une espèce d'ordre d'allumage des moteurs. En général c'était au commandant ou à son second d'ordonner à l'équipe et de lui dire où aller mais pour le coup on savait tous la direction qu'il fallait prendre : partout, sauf ici. Et en second lieu, en direction de la planète que Taja aurait enfin choisit.

Une fois le pilotage automatique remit en marche et les estimations du vaisseau à peu près stabilisées, Keira ferma les yeux et se plongea dans les logiciels du vaisseau. Le courant passait et sa conscience dériva lentement vers la zone ébréchée du vaisseau. Rien, le noir total. Aucun courant ne passait, alors qu'était cette énergie visible à l'extérieur du vaisseau qui recouvrait la brèche ? Impossible de franchir cela, les techniciens sur place devaient s'être mit à râler à propos de Keira car les lumières clignotaient en direction du sas empêchant quiconque d'entrer dans cette zone hautement radioactive. Cette zone était un véritable trou où aucune forme d'électricité n'était permise. La brune n'avait aucune donnée dessus et ne parvenait à afficher aucune description du phénomène pour les chercheurs du MA-85. Rien.

- Mais c'est quoi ce truc... ?

Kei rouvrit les yeux peu de temps après avoir murmuré cela et pianota sur l'ordinateur en face d'elle, fouillant dans les données accessibles par tous. Zone bloquée, hautement radioactive, surement. Elle était bien incapable elle-même de savoir ce qu'il se passait dans cette zone et cette inefficacité la rendait nerveuse, comme si ils fonçaient tous droit dans les emmerdes. En résultat de quoi la jeune femme parti se chercher un café. Réponse futile de sa jauge de stress : pour déstresser, prendre du café. Théoriquement c'était inefficace mais la brune était persuadée de se calmer les nerfs, comme ça. Dans tout les cas le vaisseau fonctionnait et semblait s'être stabilisé, les techniciens parlant de la régénération du vaisseau s'étant déjà mis en place et d'une observation de la coque se re-formant petit à petit sous sa forme initiale. Aller, ce n'était rien... essaya-t-elle de se dire, jusqu'à lir eun message envoyé par salin.

" Franchement, tu trouve pas que cette lumière est de mauvaise augure ? "
- ... Et merde.

Le junkie avait parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
MessageSujet: Re: Ce qui ne sera pas dit
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1
 

 Sujets similaires

-
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011
» « La mission sera accomplie et le mandat respecté », affirme Michel Martelly
» GERARD ROUZIER, INGÉNIEUR OU GERVAIS CHARLES AVOCAT QUI SERA LE PREMIER MINISTRE
» SWTOR sera telechargeable digitalement que sur EA Origin.
» Demain sera toujours un autre jour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✦ MA-85 ✦ :: ♁ Postes Principaux :: ♁ Salle de Commandement-
 ::  :: ✦ MA-85 ✦ :: ♁ Postes Principaux :: ♁ Salle de Commandement+