Entrainement interrompu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 23201

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Entrainement interrompu Lun 27 Mai - 21:03
Keira resta un instant à contempler les sons et lumière puis ferma les yeux, seule et installée par terre sur le carrelage d'un des dômes d'illusion. Ces salles en forme de demi sphères avaient la capacité via des millions voir des milliards de petits miroirs de reproduire n'importe quelle atmosphère. UNe technologie avancée après cela offrait humidité, sècheresse, odeur, sons... Mais Kei venait ici pour une chose en général : s'entrainer. L'un de ces dômes lui était presque réservé car elle prenait toujours le même. Le plus grand, le plus apte à subir els contre-coup de son pouvoir sans planter totalement.

Aujourd'hui elle était dans l'espace. Même le sol le montrait, et si elle n'avait pas senti le froid du sol contre son échine elle aurait pu y croire. Flottant dans le vide, ses ordres mentaux créaient des illusions. Il y avait alors des secousses, des virages, une apesanteur plus ou moins présente... Elle déclenchait cela par la pensée. ET les sons et pulsations résonnaient en elle, bien qu'elle ne flottait pas en plein milieu de la salle. Ça la détendait et lui faisait oublier que cette peste de Taja était là. Lorsque l'apesanteur était désactivée les gens pouvaient entrer. Mais personne n'osait la déranger : résultat ça faisait des heures qu'elle était là dedans et les gens commençaient à râler. Tant pis, elle en avait besoin. Tendant une paume vers le ciel, Keira essaya de faire apparaitre une sphère d'électricité dans sa main en même temps qu'elle contrôlait les dites illusions : en vain. Le contre-coup d'un don positif était le manque assuré de puissance, mais aussi le besoin presque excessif de concentration. Elle ne pouvait faire deux choses à la foi...

- ça va marcher oui ?

Rien à faire, ça ne voulait pas. La brune avait l'impression d'être remise en place par elle-même : ce qui lui mettait un bon coup sur son égo. Le voyage entre les astres continuaient et le dôme tremblait en son for intérieur sous les secousses. Voilà ce qu'elle aimait, elle : la vitesse et le danger, ressentir les choses au maximum. A cette pensée des sons extrêmement forts de foudre et les secousses allant avec raisonnèrent et percutèrent le sol : une illusion, rien de plus. Mais ça avait eu le don de la réveiller un peu et la brune se redressa avant de recommencer à déchainer les éléments. on retrouvait ce genre de phénomène dans l'espace. Des nébuleuses ou des nuages existaient, faits d'anciennes ou de nouvelles planètes en devenir. Une trace de lumière apparut dans son dos et perturba les illusions mais une fois le sas refermé celles-ci continuèrent à déchainer les tempêtes.

- Y a déjà quelqu'un, barrez-vous, merci. Maugréa-t-elle sans se retourner.

l'idée même qu'Erik lui ait ordonné de ne pas répondre aux piques de Taja sinon c'était elle qui prendrait ne passait pas. c'était injuste et venant de lui cela la rendait presque jalouse. Se traitant de gamine les éclats de tonnerre redoublèrent. Ca devait bien faire une semaine pourtant. En attendant Keira ferma les yeux et se concentra davantage; cette fois dans sa paume apparut une sphère, et les illusions ne flanchaient pas. Quatre année d'apprentissage pour arriver à cela... Définitivement, quand quelque chose l'intéressait elle apprenait vite, car la prouesse qu'elle venait de faire aurait mit normalement le triple de temps. La sphère électrique crépita dans sa main mais lorsqu'elle rouvrit les yeux, faisant à nouveau appel à ses sens, celle-ci s'estompa. Elle avait finit par le comprendre il y avait peu de temps mais cette conclusion lui avait fait faire un pas de géant. Si elle voulait persévérer elle allait devoir apprendre à se passer de l'art du combat ou des armes. la déception se lisait sur son visage. On ne peut pas tout faire... mais elle, elle voulait tout, comme d'habitude. la puissance, la maitrise, un parfait contrôle : tout ce qui pouvait lui permettre de protéger ceux qui lui était cher sans qu'ils aient à se mettre en danger en somme. Et s'il fallait fouiller dans leur passé elle le ferait... tournant son visage vers la personne qui ne daignait pas sortir, les illusions s'estompèrent.

- Erik.

Elle le regarda, ses yeux crépitant dans l'obscurité du lieu.

- J'aimerai être seule s'il te plait.

Si quelqu'un se demandait si elle lui en voulait toujours, la réponse était : effectivement. Cela étonnait tout le monde, car généralement en l'espace d'une heure Keira avait tout oublié. Mais elle resta le regard sombre et attendit, ne voulant pas reprendre tant qu'il était là : il était trop... perturbant.


Dernière édition par Keira Nelson le Lun 10 Juin - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Erik
avatar

Masculin Métier : Servir ses ntérêts
Caractère : De marbre

Messages : 287
Billets : 20103

Carnet de Bord
✦ Don: Empathie +
✦ Pts Vote:
178/2500  (178/2500)
✦ Objets:
Commandant du MA-85
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu Lun 27 Mai - 22:13
L'homme savait très bien que son endroit préféré était le dôme principale. Les soupçons qu'il avait s'étaient confirmés à la vue des nombreuses personnes qui attendaient leur tour, râlant à tour de bras et jurant sur tout ce qu'ils connaissaient. A l'arrivée de leur commandant, les mercenaires se calmèrent et se mirent directement au garde à vous. Il leur fit signe de se détendre. Aujourd'hui, il n'était d'humeur à tergiverser sur les règles. Il enclencha le protocole d'ouverture, sachant très bien que Keira avait horreur que quelqu'un la dérange en pleine séance. Une trappe glissa en laissant entrevoir une énorme quantité de fils et de matériel électronique. Il s'agissait de l'antichambre qui donnait accès au dôme en lui même. Un long couloir orné de décoration technologique débouchait sur une petite pièce. Quelques casiers, un banc, un robinet, tout ce qu'il fallait pour se préparer à braver les dangers fictifs. Erik pianota sur une console et pénétra dans le dôme. Il y faisait noir, un noir enveloppant et terrifiant. De temps en temps, des éclairs de lumières déchiraient l'immense salle de part en part dans un fracas assourdissant. La lumière émise par ces phénomènes pseudo-naturels étaient intenses et rétractaient les pupilles au maximum. Un peu plus et il aurait été impossible de garder les yeux ouverts face à ces forces merveilleuses de l'univers.

Erik trouvait que les plus belles choses qui lui ont été donné de voir se trouvaient dans l'immensité de l'espace. Pour lui, rien ne valait ce vide étoilé que l'on pouvait parcourir jusqu'à en perdre la raison. On y rencontrait des paysages tout à fait merveilleux et à couper le souffle pour celui qui savait se donner la peine de les regarder. C'est d'ailleurs pour cela qu'il possède une vue plongeante dans sa propre chambre. Cependant, pour un homme tentant d'éviter le plus possible le chaos et le désordre, cela pouvait sembler paradoxal.

Tout en avançant, il observait la jeune femme étendue de tout son long sur le sol glacial. Elle jouait avec son don, comme si elle découvrait un peu plus à chaque fois. Il lui enviait cette aisance avec un pouvoir mystérieux et encore difficilement compréhensible. Pour lui, son don a toujours eu des répercussions directes sur la vie des gens. Et même s'il n'avait aucun scrupule à l'utiliser, il savait pertinemment qu'à trop vouloir le faire, cela le détruirait. Il connaissait très bien toute l'étendue de son pouvoir. Aussi bien positive que négative.

Subitement, toute cette beauté disparut pour laisser place à un énorme dôme obscur. On était loin du paisible et réconfortant vide intersidéral. Comme si la réalité avait rattrapé l'illusion en donnant au passage une énorme claque à celui qui y croyait. Erik se retrouvait face à sa vie d'un coup. Keira s'était retourner pour le fixer et lui faire comprendre que sa présence n'était pas souhaitée. C'était la première fois que la jeune femme réagissait de la sorte à ce qu'il avait pu dire. Cela faisait quelques jours maintenant et colère, même si elle n'était plus destructrice, était encore bien présente. Elle lui avait fait comprendre très calmement qu'elle lui en voulait, et ça, c'était nouveau.

Il s'approcha encore de la jeune femme et s'accroupit à ses côtés. Ses yeux plissés fixèrent le vide au loin et il semblait chercher ses mots.

- Je sais que tu me trouves injuste. Je connais ton histoire avec Taja et saches que je ne te donne pas tord. Je ne suis pas contre toi Kei, pas du tout. Je ne te dérangerai pas plus long temps si c'est le cas mais je voulais que tu comprennes quelque chose. L'aera nous avait presque, nous étions en train de flancher. Dans l'urgence, les seuls alliés que j'ai pu trouver et pour lesquelles on n'avait pas un trop lourd chèque à payer était la Terre. J'ai réfléchis le temps que j'ai pu et j'ai accepté cette offre. Elle ne te plaît pas, je le sais très bien mais sois sûr qu'elle ne me plait pas plus qu'à toi. Disons simplement que c'était la moins pire des solutions.

Sur ces mots il se redressa et baissa les yeux sur sa protégée. Il hésita avant de poursuivre et puis se risqua tout de même à ces quelques mots.

- Fais juste attention à toi quand tu chercheras à comprendre ce qu'il m'est arrivée Kei...

Le ton monocorde qu'il avait l'habitude de prendre en parlant était totalement absent de la discussion. Évidemment, on était loin d'un discours théâtrale, mais on s'en rapprochait quand même plus que d'habitude. Sur ses mots il fit demi tour et prit le chemin de la sortie, respectant le désir de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 23201

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu Mar 28 Mai - 0:36
L'espace était pour ceux qui savaient l'admirer un océan de sensation. l'impression d'être enfermé dans une bulle métallique et incapable de rejoindre l'endroit d'où on venait était terrifiant mais l'espace lui ne l'était pas. Il n'y avait pas à expliquer pourquoi Keira avait toujours été hypnotisée par ce que recelait le reste de l'univers au delà de l'atmosphère terrestre, tout était là, offert aux yeux de l'intrus. Ce qu'elle aimait, ce qu'elle ressentait... c'était pour ça aussi que les sons fracassants, les vibrations et les jeux de lumière résonnaient tant en elle. Pour cela aussi qu'elle n'aimait pas qu'on la dérange dans ces moments là. c'était comme de laisser quelqu'un refermer le poing sur un cœur mis à nu : cela avait une saveur désagréable, qu'on accepte volontairement de le faire ou non. peut-être qu'après on se sentait mieux, mais sur le moment ça restait désagréable...

Keira ne sembla pas étonnée de voir Erik et, le dos à la verticale, prête à s 'étendre de nouveau sur le sol, elle le défia du regard. ce gredin avançait vers elle comme s'il n'avait pas compris la demande.

- Je sais que tu me trouves injuste.
- "Tyrannique" serait plus juste.
- Je connais ton histoire avec Taja et saches que je ne te donne pas tord. [...] L'aera nous avait presque, nous étions en train de flancher. [...] J'ai réfléchis le temps que j'ai pu et j'ai accepté cette offre. [...]

Elle savait tout ça, et la jeune femme détourna la tête pour ne plus avoir à le regarder en face. Son regard était troublant à force : trop blanc, clair comme de l'eau de roche. Quoiqu'elle fasse et même si elle savait qu'il se voulait rassurant, le regarder dans les yeux donnait toujours l'impression qu'on allait se faire tordre le cou. Elle se massa la nuque, l'écoutant puis releva la tête sans prendre réellement la parole. ce qu'il ajouta se répercuta en elle mais elle avait avant cela une petite chose à mettre au clair. D'un regard, le sas d'entrée se referma, empêchant Erik de partir. les illusions s'éteignirent et la salle se ralluma, dévoilant une salle totalement blanche : presque aussi sinistre qu'un centre de l'Aera.

- C'est pas pour ça que je t'en veux. Tu as prévenu quelqu'un de tes plans ? Tu as averti de l'Etat du vaisseau ou as-t-on du toujours être mis devant le fait accompli et apprendre les uns des autres que tout les messages t'avaient été donné mais que tu n'avais rien annoncé, rien décidé ? Est-ce que ton second as eu le choix quand il a du prendre les devant sans savoir ce que tu en pensais ?

Elle le regarda, cherchant dans son regard une quelconque protestation, une émotion même fugace pour dire qu'il comprenait de quoi elle parlait, puis continua.

- J'étais contente quand j'ai vu que tu t'étais remis, enfin on te retrouvais... Mais tu avais visiblement marchandé le MA-85 derrière notre dos. Apprendre pour Taja, c'était le pompon certes, et je sais que tu ne dois rien à personne ici mais c'était quand même limite insultant. Ajoute à cela qu'on ne sait toujours pas dans quel but l'Aera te cherche... Et que toi par contre tu sembles bien le savoir, et tu comprendra pourquoi ça grogne en ce moment. je suis peut-être la seule à dire les choses franchement, quoique : si t'es encore envie c’est que tu n'as pas croisé Kurt ou bien Kat mais ça ne saurait tarder.

Là dessus la brune se massa la nuque et ft demi tour, le temps de se ressaisir. Elle n'avait pas crié ou râlé, elle était effectivement calme. A vrai dire, elle n'était pas réellement en colère contre lui. Elle était juste vexée, peinée, rien de plus. Et cela l'étonnait plus que quiconque car elle ne s'était pas mise dans cet état depuis des années.

- Pour Taja, c'est personnel. En une semaine elle s'est déjà adapté et c'est ça qui m'énerve avec elle. Où qu'elle aille elle a le don de faire en sorte que les gens lui sourient et ceux qui n'iront pas dans son sens seront les vilains petit canards. Elle se fera des alliés Erik, cette fille est née pour faire de la politique et mieux vaut ne pas être contre elle : je l'ai payé assez cher pour le savoir jadis alors imagine ce qu'elle est capable de faire à présent qu'elle a un cerveau d'adulte ?

Kei haussa les épaules, désarçonnée. Taja lui faisait peur, oui elle avait pas mal de craintes en ce moment en tête. Entre lui qui leur cachait des choses, Taja qui se faisait lentement mais surement une place, l'Aera et leurs assauts en permanence, elle ne savait plus à quel saint se vouer. Puis elle parla du sujet réellement sensible, pensant s'être à présent mise au point avec Erik.

- En parlant de toi : masochiste qui ne veut rien dire mais me pousse à la fouille. Il s'avère que pendant la période où je ne manipulais pas convenablement mon don le doc a fait une MAJ et a comme qui dirait "embarqué" les informations remontant à plus de vingt ans.

Keira le regarda avec insistance. Elle savait que le Doc était dans le coup à présent. Il n'y avait pas de fumée sans feu et Keira n'était pas assez naïve pour croire au hasard. Elle s'était tellement efforcée de ne pas le brusquer que cela s'oubliait mais elle était très vive d'esprit : son intuition le prouvait.

- Il n'y a donc rien sur ton arrivée, et les anciens du vaisseau ne veulent rien dire.

Là cette fois elle soutint son regard. Elle commençait à faire mouche et savait à présent où fouiller : voilà pourquoi elle était dangereuse, c'était une véritable fouille-merde. Proche de lui, elle observa ses yeux si clairs et attendit sa réaction. Toujours calme, elle lui laissait simplement une dernière chance de lui dire ce qu'il en était. Après ça il ne pourrait plus l'arrêter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Erik
avatar

Masculin Métier : Servir ses ntérêts
Caractère : De marbre

Messages : 287
Billets : 20103

Carnet de Bord
✦ Don: Empathie +
✦ Pts Vote:
178/2500  (178/2500)
✦ Objets:
Commandant du MA-85
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu Mar 28 Mai - 13:51
Les yeux des deux protagonistes n’arrêtaient pas de se croiser puis de se fuir avant de reprendre le contact. On aurait dit un jeu, un ballet de regards. Cela n’avait peut-être l’air de rien mais un regard cache beaucoup plus de choses que l’on pouvait le penser. Certains étaient lancés pour percer les façades et sonder l’âme, alors que d’autres avaient pour rôle de délivrer un message précis et très clairs. Quoi qu’il en soit, il était évident que ces deux là étaient passés maitre dans les dialogues non verbaux.

Erik écoutait attentivement ce qu’elle avait à lui dire. Mais ce qui l’interpellait le plus, c’était son attitude. Plus que tout autre personne il pouvait ressentir ses émotions, ses craintes et se peurs. Les sentir au plus profond de son être, comme si elles lui appartenaient. S’il l’avait voulu, il aurait même pu modifier celles-ci mais il ne le serait jamais pardonné. Il existe une règle d’or : on ne touche pas à Keira. Ce qu’il se passait à cet instant était réellement étonnant. Erik se demandait où était passé la fougueuse, démesurée et explosive jeune femme. Il est vrai que les dernières semaines, il avait coupé tout contact. Il était présent sans être présent. Mais avait-elle mûri à ce point ? Une certaine fierté émergea au fond de lui, même s’il n’était sûrement pas du tout responsable de cela.

Le contraste obscur avec le flash du dôme éclairé l’avait obligé à détourner sa tête vers le sol. Réflexe habituel même si l’intensité n’avait rien d’exceptionnel. Il redressa son visage quelques instants après et fixa ses lèvres. Vu la tonne de choses qu’elle avait encore à dire, il fallait croire qu’elle ne voulait pas vraiment être seule. Et encore moins depuis qu’elle lui avait interdit implicitement de quitter la pièce. Seulement, maintenant elle ne hurlait plus, ne se débattait pas dans tous les sens en s’exprimant de manière extravertie. Le chaos avait fait place à l’ordre et il pouvait sans problème discuter avec elle.

Il répondait mentalement à chacune des interventions de Keira, comme si il voulait lui communiquer de manière télépathique toutes ces informations qu’elle désirait si ardemment connaître. Car il ne fallait pas se leurrer, elle avait beau être calme, sa curiosité était toujours bien présente, couplée à une certaine excitation. Se rendant compte des reproches qu’elle lui faisait, il s’arrêta de débattre mentalement et ouvrit la bouche :

- Je peux comprendre que tu te sentes trahie par la décision que j’ai pris. Mais loin de moi l’intention de faire les choses dans le dos. Pour ta gouverne, je ne rends de compte qu’au doc. Nous avons parlé et la décision est tombée d’un commun accord. Tous ceux qui avaient besoin de le savoir étaient au courant mais je pense que tu oublies un peu que cela s’est passé très vite. Et il me semble que tu n’as pas conscience que tu as été au courant très rapidement et personnellement de ce qui allait se passer.

Malgré les évènements, il ne pouvait pas accepter qu’on lui reproche d’avoir agis « en cachette ». Tout d’abord parce que c’est lui qui doit mener la barque. Toute décision part de sa personne et est donc techniquement cachée de tous, et ce, même si on le conseille. C’est comme cela que ça fonctionnait. Et puis, en l’espace de 24 heures, il avait dû redresser une situation qui lui échappait totalement. Il en était responsable et tout à fait conscient mais il était passé à autre chose. Revenir sur le pourquoi du comment n’arrangerait pas la situation actuelle.

- Évidemment que je sais pourquoi ces scientifiques me cherchaient personnellement, et c’est la raison pour laquelle j’ai eu besoin de m’isoler. Comme je te l’ai dis, eux et moi, c’est vraiment une sale histoire.

En prononçant ces mots, il senti son corps commencer à bouillir. A cette seule idée, il inspira profondément et expira tout l’air qu’il retenait dans ses poumons. Cette manœuvre avait pour objectif de bloquer et verrouiller ses émotions. Elle qui cherchait une ébauche d’émotion sur son visage allait être déçu de ne voir qu’une atrophie volontaire. Pourtant, à l’intérieur, tout était différent. Cette fois, il ne se laisserait pas submerger et il garderait le contrôle. A l’instar d’un vaccin, son dérapage de l’autre jour lui avait appris à étouffer toute menace dans l’œuf. Reprenant conscience de l’instant, il remarqua que la jeune femme l’observait attentivement. Voulant éviter tout contact visuel, il se tourna vers le vide du dôme et fit quelques pas.

- Non, en effet, même les anciens, pour ceux qui s’en souviennent, ne t’expliqueront ce qu’il s’est passé à cette époque. Le doc a bien fait et ce passé doit rester en l’état : effacé. Tu n’auras rien à gagner dans ta quête d’informations sur mon passé. J’ai eu une enfance heureuse et c’est tout.

Il maitrisait difficilement sa colère et sa rage. Elles étaient là, à hurler dans toutes ses pensées, le secouant d’un bord à l’autre, se déchainant à travers tous ses muscles. Mais il tenait bon, elles ne passeraient pas. Il marchait en rond, raide comme un piquet, regardant dans le vide. Ses yeux d’argent étaient incandescents, comme si ses émotions tentaient de s’échapper par la moindre faille. Il mordait si fort sur sa lèvre qu’elle rosi et manquait de saigner. Il n’avait qu’une seule envie : crier, hurler de toutes ses forces, de toute sa puissance jusqu’à tomber au sol, à bout de souffle et vidé de tout. Mais c’était trop risqué, il ne connaissait pas les conséquences que cela pouvait avoir par la suite. Toutes ces tentatives d’avertissement envers Keira n’étaient pas du tout dirigées contre elle. Que du contraire. Erik savait que trop bien ce qu’elle risquait de découvrir et même lui ne pourrait la protéger contre ce qu’il était réellement ou pire, ce que ses détraqueurs étaient. Ils étaient tapis dans l’ombre et ne rateraient pas une occasion de s’en prendre à la jeune femme. Au fond de lui, il savait que c’était peine perdu avec elle. Elle irait au fond des choses coute que coute et tant pis. Il lui aurait bien tout expliqué, dans les détails les plus fins, si seulement ça ne lui était pas dommageable. Même survoler le sujet était un véritable calvaire.

- Je suis conscient que tout ça te parait obscur et farfelu mais fais moi confiance, face à l’aera, Taja fait réellement pâle figure. Et je sais de quoi je parle… Pourtant, je me méfie de cette femme comme la peste et j’ai bien compris tes avertissements Kei. Elle ne m’aura pas, ni notre vaisseau.

Erik déposait petit à petit de petites miettes que Keira pouvait se mettre sous la dent. Doucement, il distillait des informations sur son compte. Mais pour une ogresse, cela devait à peine rassasier un coin d’estomac.


Dernière édition par Erik le Mar 28 Mai - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 23201

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu Mar 28 Mai - 15:30
Elle l'avait dit qu'elle savait qu'il n'avait de rendre à compte à personne, mais tout s'était enchainé si vite qu'on ne pouvait que tout encaisser en bloc ou pas du tout. Keira essayait mais ça passait mal. Elle se massa la nuque et attendit la suite. Le "notre" vaisseau la fit sourire, mais il ne l'emporterait pas aussi facilement. pourtant, quelque chose d'autre captait son attention depuis qu'elle avait parlé du Doc. Elle voyait clairement en lui que ça le travaillait. Il pouvait avoir l'air aussi froid et neutre qu'il le voulait, Kei le déduisait :parce qu'elle le connaissait. Ca bouillait en lui et avant même que l'idée de passer l'après midi à fouiller son passé n'intervienne, Kaira se mit à crier. Elle lâcha tout l'air de ses poumons d'un coup alors qu'elle paraissait totalement calme, puis s'arrêta net, se redressant comme si de rien n'était.

- Personne ne peut t'entendre ici, et ça te fera du bien.

Elle sourit et attendit. Les illusions se remirent en marche lorsque ses yeux crépitèrent et elle se remit à crier alors que la machine leur donnait l'impression de tomber en chute libre. Elle était elle-même, à toujours dire et faire ce qu'elle pensait sur l'instant même. Elle criait parce qu'elle s'éclatait, parce qu'elle avait peur, parce qu'elle était en colère, peu importe. Ça défoulait et il fallait que ça sorte. Lentement mais surement elle s'était faite son idée. Elle savait qu'il ne lui dirait rien, aussi passait-elle à autre chose. pour le moment elle voulait juste le soulager un peu... Y mettant de quoi faire crier n'importe qui, l'apesanteur fut déclenché et elle parti en fou rire alors qu'elle flottait en plein milieu de la pièce.

- Aller tu ne vas pas me dire que ça ne te tente pas, non ? C'est quand même mieux que de voir un psychologue et je suis certaine que tu as plus de raison que moi de crier un bon coup.

Elle lui sourit, la tête en bas alors qu'elle faisait mine d'être assise en tailleur. Oui, cette pièce était son défouloir... Dans tout les sens du terme. Et par miracle, ça faisait trois mois consécutif qu'elle n'avait rien cassé : preuve que son don finissait par se faire dominer... En tout cas elle était bien ici. Dans son élément, à faire la zouave dans le vide de l'espace. Erik devait certainement le savoir mais même le doc n'en savait pas autant que lui à son sujet à présent. Elle avait beau être très expansive elle ne parlait pas tant que ça d'elle. elle. Oui bon ok l'affaire Taja avait plus été discutée qu'autre chose ces temps ci mais de base cela tenait dans un dossier du psychologue. Ses véritables doutes, le fait que la Terre l'ait bannie pour avoir aidé Erik jadis, ce qu'elle ressentait à vivre dans un vaisseau où ses parents avaient vécu mais qu'elle ne rencontrerai jamais ou même le fait qu'elle soit jalouse d'Erik pour lui, les avoir côtoyé, elle n'en parlait pas. Même à lui, elle n'en parlait pas. Elle savait qu'il lisait en elle comme dans un livre ouvert. même sans savoir à quoi elle songeait sur l'instant, c'était déjà beaucoup non ?

Alors elle attendit.

- Aller... cries !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Erik
avatar

Masculin Métier : Servir ses ntérêts
Caractère : De marbre

Messages : 287
Billets : 20103

Carnet de Bord
✦ Don: Empathie +
✦ Pts Vote:
178/2500  (178/2500)
✦ Objets:
Commandant du MA-85
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu Mar 28 Mai - 16:07
Alors qu'il réfléchissait et tournait en rond, Erik fut arraché de cet état méditatif par un cri strident et pas réellement agréable. Il sursauta et se retourna brusquement, les yeux remplis de colère. Aussitôt il vit la jeune femme, un sourire idiot collé aux lèvres, en train de s'amuser à le provoquer. Il se relâcha directement à la vue de la comédie que venait de lui jouer la jeune femme. Ce sursaut inattendu de l'humeur l'avait quelque peu déstabilisé. Lui qui était en train d'apprécier le gain de maturité de sa pilote préférée, il venait de se prendre une belle gifle qui lui rappelait que Keira, resterait Keira.

Mais à peine s'était-il remis de ces émotions que l'énorme dôme vacilla sous ses pieds. Une sensation horrible de perdre le contrôle de son corps l'envahit. Tout d'un coup, il avait l'impression de chuter à une vitesse effarante. Les yeux écarquillés, dirigés vers le bas, cherchaient désespérément quelque chose à quoi se raccrocher. A ses dépends, il venait de découvrir que l'espace, c'était magnifique... derrière une baie vitrée. Non loin d'elle, la jeune femme criait sans même prendre le temps de reprendre son souffle. Elle semblait s'amuser alors que lui devait lutter de tout son corps pour se contenir. Tout se passait sans réfléchir, instinctivement. Il n'avait pas besoin de commander ses muscles ou sa voix, tout était articulé et dirigé par son inconscient qui avait des années de pratique et d'expérience.

L'apesanteur stoppa aussi vite qu'il était apparu. Dévoilant ainsi la supercherie et permettant au commandant de reprendre le contrôle de son corps. Il venait de passer un moment des plus déstabilisant et n'était pas motivé à recommencer. Il lança un regard méprisant à Keira, qui, elle, ne pouvait se reprendre de rigoler. C'était sa manière à elle de tout envoyer valser et de se vider des charges négatives. En la regardant, il l'enviait de faire cela aussi naturellement. C'était si tentant de se lâcher et d'écouter son conseil. Il avait l'endroit parfait pour s'ouvrir un petit peu, accompagné d'une perle qui ne le jugeait pas pour un sous. Mais même dans ces conditions, son mental bloquait toute tentative, lui répétant que c'était dangereux. Lui ramenant à l'esprit que l'ordre est la seule façon de survivre et qu'il ne pouvait pas abaisser sa garde. L'obligeant à ne pas écouter les mains que Keira lui tendait.

- Je...

L'air dépité, il s'appuya sur ses genoux, comme s'il venait de courir un 100 mètres sprint. Cela le désespérait. C'était à sa portée et en même temps si loin. Il ne pouvait pas lutter contre les barrières qu'il avait lui même dressé pour se protéger. Il venait de mesurer tout le revers de cette attitude qu'il avait adopté depuis bien des années. Il s'écroula à genoux sur le sol, les mains vers le plafond, complètement désemparé. Pourquoi devait-elle s'amuser à le pousser encore et encore ? Testant sans cesse ses limites. Il savait au fond de lui qu'elle ne voulait que son bien mais cela lui coûtait à chaque fois plus de ressources pour récupérer ce qu'elle essayait de défaire. Il se répéta mentalement des mots pour se rassurer, reprendre le contrôle, s'obligeant à croire à ce qu'il disait. Il se les répéta encore et encore, ces mots qui le suivaient partout tels des gardes du corps. Il les redisait au point de ne pas se rendre compte que c'était à voix haute qu'il le disait.

- Je peux pas... je dois me contrôler... garde le contrôle. Cache ta colère. Enfoui toi bien loin et restes-y... Je dois me contrôler. Je dois me contrôler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 23201

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu Mar 28 Mai - 16:33
Cela avait semblé rendre furieux Erik durant un temps mais elle n'avait pas voulu le voir. Elle s'était remise à crier et les sensations de chute s'étaient accrues. Ces sensations étaient de celles qui vous poussent à crier, à vous extérioriser mais visiblement avec Erik ça ne marchait pas comme ça. Lorsque le calme revint, qu'ils ne firent que flotter, Keira découvrit son commandant dans une position étrange... Au bord du supplice en fait. Son visage était grave lorsqu'elle arriva doucement mais surement de lui après avoir mit un coup dans le mur pour flotter vers lui. Il n'avait vraiment pas l'air en point, l'air de totalement se contenir... Quel idiot.

Keira repensa à ce qui s'était passé quand petite, elle avait tenté de faire de même. Elle se cachait sous une apparence totalement calme et effacer pour ne heurter personne.Eh bien, elle avait finit par craquer. Erik intériorisait trop. Et s'il persistait...

- Si tu persiste à te contenir sans jamais évacuer tu vas finir par encore nous faire une scène comme avec Salin.

Elle parlait de ce qu'il avait fait à ce type lorsque Salin avait essayer de la toucher de trop près. Honnêtement, elle comprenait qu'il veuille tout intérioriser mais en ce moment ça n'allait pas. S'il ne le faisait pas ou s'il ne trouvait rien pour se défouler ça allait être pire qu'avant. Elle lui prit une de ses mains et fit des signes dans sa paume avec son index le temps qu'il se calme. S'il ne voulait pas le faire elle n'allait pas l'y obliger cependant elle attendit quand même un peu. Il était en colère... contre quoi ? Elle lui sourit, songeant un instant que s'il l'avait connu étant petite il en aurait pleuré tant elle était devenu l'exact opposé.

- Arrêtes de faire croire que tu ne sais que te contrôler, t'es plus que ça.

Elle le narguait délibérément, espérant cependant que pour le reste, elle avait réussi à le calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Erik
avatar

Masculin Métier : Servir ses ntérêts
Caractère : De marbre

Messages : 287
Billets : 20103

Carnet de Bord
✦ Don: Empathie +
✦ Pts Vote:
178/2500  (178/2500)
✦ Objets:
Commandant du MA-85
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu Mar 28 Mai - 18:04
Il était à mille lieux de là. Dans ses pensées, voguant à travers un déchainement de d'émotions qui se battaient pour avoir plus de place. Elles étaient comprimées et les unes sur les autres. L'énorme réservoir commençait à saturer et à la vue d'une possible faille, tout ce qu'il contenait commençait à vibrer pour s'échapper. Tant bien que mal il tentait de maitriser cette puissance dévastatrice qui avait grandi en lui. Keira était là, à lui parler, mais à cet instant, seul son corps était présent. Un corps inerte et dérivant au gré de l'apesanteur. Tout ce qu'elle pouvait dire ricochait sur sa carapace avant de s'évanouir dans l'air ambiant. Il semblait complètement fermé et hermétique, jusqu'à ce qu'une chose d'une simplicité élémentaire l'extirpa de sa stase. Un contact, un simple contact attentionné et bienveillant. Au moment où la peau de Keira toucha la sienne, une onde de choc traversa tout son corps en hérissant tous ses poils. Un sentiment de paix était en train de l'envahir et le déchainement intérieur se calma aussi sec. Le calme après l'orage. Il avait tellement de colère contre tout et tout le monde ou presque qu'il avait perdu la sensation si apaisante d'un contact physique. Ses muscles, qui avaient été aussi dur que du roc était maintenant aussi tendre et moelleux qu'un oreiller. Il ouvrit les yeux et les tourna vers Keira, qui était en train de lui sourire. Par les mots qu'elle prononça, elle lui fit comprendre que peu importe ce qui le tracassait et le faisait souffrir, il était plus fort que ça et que ça ne le définissait pas. Et pourtant, elle ignorait tout de ce qui pouvait bien le torturer.

Sacré bout de femme. En moins de cinq minutes, elle avait réussi à percer totalement son blindage et l'avait retourné dans tous les sens. Mais malgré ça, il ne se sentait pas mal. Il se sentait plus serein, comme si, avec sa délicatesse légendaire, elle était venu lui arracher un peu de son mal. Elle y avait été avec les grands moyens, mais cela avait marché. Se ressaisissant peu à peu, il se sentait plus fort. Reboosté au maximum. Il répondit à son sourire par un sourire et lui dit :

- Je te déteste

L'orgueil était trop fort pour qu'il ne la remercie mais à sa manière, c'était ce que ça voulait dire. Était-elle prête à ce qu'il lui découvre un peu plus le voile des évènements ? Il fallait en être sûr mais en tout cas, lui était paré à lutter contre lui même, si ça pouvait l'aider. Il reprit un air sérieux et lui demanda froidement :

- J'imagine qu'ici, on peut nous entendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 23201

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu Mar 28 Mai - 18:33
Un grand gamin. Chapeau, franchement ce regard calme qui vous séduit un court instant pour vous sortir un "je te déteste", c'était toujours aussi agréable. Elle sourit pourtant à cette réponse et ne sembla pas prendre ça à cœur, bien au contraire. Rien que le fait qu'il émette une opinion à son égard était un compliment : puisqu'il ne donnait d'opinion pour rien. Et puis de toute, elle le savait qu'il l'appréciait. Se relevant, elle nia de la tête à sa question t ralluma une seconde fois la salle, éteignant les illusions.

- Nope. J'ai coupé les caméras avant de commencer à crier. Et comme il y a pas de son, rien n'a été transféré de compromettant je te le promets.

Se redressant, elle s'étira félinement de tout son long et se dirigea vers la porte de sortie. Non, Erik n'était décidément pas près à crier, même sans être vu. Elle l'attendit et dans l'anti-chambre lui proposa de lui payer à boire pour se faire pardonner. Disons que le voir recroquevillé avait quelque chose de franchement bizarre, comme si ça n'était pas l'homme qu'elle connaissait. cette fragilité qu'elle avait vu la mettait mal à l'aise et elle ne voulait pas en parler. Un type s'exclama d'enfin pouvoir entrer et Keira lui lança un regard si froid qu'un deuxième gars lui emboita le pas et referma la porte avant qu'il n'aie pu s'excuser. Bien fait pour lui...

Erik était du genre calme, à ne rien laisser paraitre. L'avoir vu si irrité la faisait quand même un peu se demander si c'était contre elle réellement qu'il l'avait été ou si ce n'était pas contre autre chose. Le terme "cobaye" s'affichait en gros dans sa tête. Elle n'était pas stupide, vu la demande de l'Aera dans tout les cas actuellement ils le voyaient tout comme. Et le fait qu'Erik ait dit que l'affaire ne datait pas d'hier le confirmait. Mais elle voulait en savoir plus, comprendre pourquoi cette idée forçait Erk à se contenir autant. Elle ne trouvait pas ça sain et ayant vu comment Erik était susceptible de se replier ça devait le toucher plus qu'il ne le disait. Blablatant de tout et de rien sur le chemin, Kei s'installa dans un des pubs et commanda une boisson bleu-violine alcoolisée.

- Bon, potin pour potin, je crois connaitre la vérité sur la nourriture qui disparait des cuisines.

Le déglutissement suffisait à lui seul pour dire qu'elle en savait plus qu'elle ne l'avouait. le coupable était un animal récupéré sur Mars lors de leur dernier voyage et n'ayant pas trouvé de nourriture pour animaux sur le vaisseaux, les portions étant données par distributeur, kei se levait la nuit en douce pour pirater la machine et commander une seconde portion afin de nourrir la bestiole.

- Déjà, promet de ne pas hurler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
Erik
avatar

Masculin Métier : Servir ses ntérêts
Caractère : De marbre

Messages : 287
Billets : 20103

Carnet de Bord
✦ Don: Empathie +
✦ Pts Vote:
178/2500  (178/2500)
✦ Objets:
Commandant du MA-85
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu Mar 28 Mai - 19:13
Il est vrai qu'un petit verre pour se remettre de ces émotions n'était pas de refus. Cependant, Erik avait l'habitude d'un boire un seul, dans son bureau ou sa chambre. Il n'avait pour ainsi dire jamais mis les pieds dans un des nombreux bars qui jonchaient les ponts inférieurs. D'ailleurs, beaucoup de mercenaires regardaient l'homme bizarrement à son entrée. Ils ne savaient pas si c'était un sosie, une mauvaise blague ou une conséquence du dernier liquide qu'ils avaient ingurgités. Devaient-ils le saluer ou rire ? Au risque de paraitre ridicule, le major Prench se redressa brusquement et se mit au garde à vous. Erik, qui n'aimait pas vraiment la foule, pesta contre Keira qui l'avait amené en plein milieu de ses hommes. Il n'avait jamais fais ça, ça n'était pas dans son optique de venir partager un verre en leur compagnie. Dès que le premier homme l'eut remarqué, il lui fit signe de ne pas faire attention à lui. Aussitôt dit, aussitôt fait, l'homme s'écroula lourdement sur sa chaise et reprit son passe temps avec passion : siroter.

Cependant, la nouvelle que le commandant en personne, leur leader était présent dans le café fit rapidement le tour et nulle doute que d'ici peu de temps, ce dernier allait accueillir de nombreux nouveaux client. Il lança un regard noir à la jeune pilote qui elle était sûrement venue par habitude. Ils s'installèrent dans un coin, sur une table quelque peu en retrait. A défaut d'avoir une pièce à lui tout seul, il espérait bien un peu d'intimité, un moment sans qu'il ne se sente constamment observé.

Le barman vint personnellement prendre la commande. Il était évident qu'il était stressé à la seule idée de recevoir l'homme le plus puissant de ce rafiot. Sa main tremblait tandis qu'il tentait d'écrire la commande. Il manqua presque de s'étaler au sol en se retournant vers son arrière salle. Quel spectacle désolant... Il voulait juste boire un verre de sa boisson préféré, un mélange d'agrumes martiens macérés et dilués dans de l'eau de vie à 87%. Communément, on appelait ça un Marsa, pour faire référence à sa planète d'origine.

Le commandant n'était pas à l'aise, tout son buste était droit, les bras appuyés contre la table, il regardait autour de lui les curieux qui s'amassaient un peu plus à chaque instant. Il les voyait rire et discuter entre eux. Il n'était qu'une bête de foire qu'on venait admirer pour son passage exceptionnel au cirque du coin. Keira attira son attention en lui avouant connaître la vérité sur des vols de nourriture. Si le sujet avait commencé en attirant son attention, il finit rapidement par le convaincre qu'il allait passé un moment palpitant... Il l'écouta tout de même et remarqua son faux air innocent. Elle avait les mêmes mimiques et tics quand elle essayait de lui faire avaler un œuf aussi gros que celui des pentosaures*. Il était évident qu'elle n'était pas innocente dans cette histoire. Il décida d'écoute ce qu'elle avait a dire et compris très rapidement qu'il le regretterait.

Il leva un sourcils pour lui faire comprendre qu'il n'était pas dupe et s'attendait au pire. Elle préparait le terrain et ce n'était pas annonciateur de bonnes nouvelles.

- J'ai une tête à vouloir hurler ?

Lui lâchait-il sur un ton cinglant. Il attrapa les bords de la table avec ses mains et attendit que l'explication ne tombe. Comme s'il se préparait à recevoir une énorme tornade de plein fouet.

*Ovipare long d'une dizaine de mètres. On le retrouve surtout sur Terre, dans des zones arides et sèches. Il se nourrit essentiellement de petit animaux et insectes des sables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Nelson
avatar

Féminin Métier : Pilote
Caractère : Intrépide

Messages : 404
Billets : 23201

Carnet de Bord
✦ Don: Electricité +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
Tempête Magnétique
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu Mar 28 Mai - 20:22
Aux vue de ce qu'il s'était passé tout à l'heure... non. il n'avait clairement pas l'air d'être un hurleur ou même de savoir comment faire. Oui certes, elle l'avait déjà vu en "colère". Mais il n'avait pas hurlé. c'était pire, c'était froid. Non, elle ne voulait pas vivre ça mais....

- Voilà... j'ai un katan*. Sauf que je savais pas qu'il fallait prévoir sois-même la nourriture de ses animaux domestiques faute de pouvoir envisager leurs dépenses et du coup je me retrouve comme la cafet limite la nourriture à... pirater la nuit pour pouvoir le nourrir. Ne hurle pas même si je sais que tu ne le feras pas mais, j'ai toujours soustrait de mon compte ce qu'il fallait pour l'ajouter aux compte de la caf... oups.

Elle venait de se vendre toute seule : la demoiselle savait pirater les comptes en banque. Le sourire crispé qu'elle fit se fondit dans son verre qu'elle sirota à la paille pour se donner une consistance. C'était stupide comme situation. mais voilà, elle en avait entendu parler la veille au matin et profitait de l'occasion pour l'en avertir... Essayant de faire bonne figure, elle se dit qu'elle avait au final agit pour le mieux mais honnêtement elle appréhendait fortement de se retrouver de corvée de nettoyage comme jadis lorsqu'elle le défiait publiquement devant ses hommes.

- Hum. Et sinon, c’est un cadeau du doc. Il dit qu'il lui fait penser à toi, je sais pas pourquoi.

Peut-être parce qu'il était tout blanc, les yeux aussi et qu'il était calme à faire peur ? Mais très honnêtement là elle se servait juste des propos pour tenter d'amadouer le gars qui risquait le moins de l'être. Un grésillement dans son oreille fut alors suivit du message " Appel en détresse, revenir en salle de commandement ". Keira se remit une mèche de cheveux derrière l'oreille, se massa la nuque, embarrassée et prenant le verre, le vida d'un coup avant de se lever et d'attendre son commandant.

- ... tu peux m'expliquer pourquoi à chaque fois que je viens ici on nous demande à l'autre bout du bâtiment ? Non mais sérieux quoi. Ras le bol. Voilà pourquoi je regrette mon ancien poste : les vaisseaux d'attaque sont à mi chemin entre les salles stratégiques et les bars : le must !

Là dessus elle se dirigea vers un téléporteur et y entra, attendant Erik pour les transférer dans le couloir adjacent à la salle des commandes.

* Katan : cf : marché noir -> animal alien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-85.forumactif.fr
MessageSujet: Re: Entrainement interrompu
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1
 

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk
» [hors de la cité]Entrainement de la milice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✦ MA-85 ✦ :: ♁ Salles Publiques-
 ::  :: ✦ MA-85 ✦ :: ♁ Salles Publiques+