Après l'éveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Raven
avatar

Masculin Métier : Aucun
Caractère : Joueur

Messages : 32
Billets : 16695

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Après l'éveil Ven 26 Avr - 23:10
Cela fait deux jours que Raven s'est éveillé. Il a passé les dernières 24h dans un train de marchandise parti du centre Aera vers la cité K-27. Le trajet n'a pas durée une journée entière, Raven a simplement attendu qu'il y ait le moins de personne possible dans la pièce pour sortir sans être repéré.
Au bout de quelques heures, le hall de déchargement était presque vide, seul restait deux gardes faisant leurs rondes habituelles. Raven sortit discrètement du wagon dans lequel il était caché et scruta les environs.

Le hall était immense, rien à voir avec les couloirs étroits du complexe dont il s'était enfui. En regardant au dessus de lui, il aperçut une gigantesque pince métallique servant certainement à déplacer d'importantes charges. La pince était composée de quatre griffes de métal rattachées à un socle en forme de croix dont un câble partait jusqu'à une boucle liée à un rail. Juste à côté de ce rail luisait une grille métallique.

Certainement une grille avec les mêmes conduits derrière, se dit Raven, ils vont me permettre de me déplacer sans être vu comme dans l'autre endroit.

Raven commença à se transformer. Il liquéfia la totalité de son corps en gardant un minimum de sang autour de son cerveau et forma un crochet juste au-dessus. Il plaça son œil de façon à voir la pince en permanence. Entre son cerveau et son œil, il allongea son corps en un gigantesque lien rattachant les deux parties. Maintenant, Raven faisait plus de dix mètres de long, ce qui était largement suffisamment pour atteindre le grappin. Aucun des gardes regardaient dans sa direction, parfait.

Raven se mit en vrille et força sur le bas de son corps pour monter jusqu'au grappin, crochet en avant. Quand il réussi à accrocher son crochet au grappin, il remonta le reste de son corps et l'enroula autour du câble. Arrivé en haut du câble , il aggloméra du sang autour du rail pour ne pas tomber, plaça son œil à côté de la grille et reforma ses bras et ses mains. Il enleva délicatement la grille et se glissa à l'intérieur du conduit puis remit la grille en place.

Le conduit était assez étroit et glissant, Raven du alors se transformer de nouveau. Cette fois si, il plaça son cerveau au milieu de son corps et son œil tout à l'avant puis forma plusieurs carapaces articulées entres elles et possédant chacune deux paires de pattes crochues pour s'accrocher aux parois. Raven resta plusieurs heures dans ces conduits, à se déplacer sans savoir où aller, jusqu'à ce qu'il se trouve devant une autre grille donnant, celle-ci, à l'extérieur, semblait-il. Raven liquéfia un de ses "morceau", le fit passer à travers la grille puis reforma ses mains de l'autre côté. Il tâtonna afin de trouver les rebords de la grille, la détacha délicatement puis la posa au sol. Une fois sortit du conduit, Raven reprit sa forme originale.

Raven avait atterri dans un immense parce. Le lieu était magnifique, éclairé uniquement par la faible lueur de quelques lampadaires. Trois chemins de terre se rassemblaient sur un place qui portait en son centre un fontaine. Celle-ci était faite de pierre grise, ses sculptures de poisson et de baleine crachant de l'eau luisaient avec les reflets du bassin. Un des chemins voyait planter de chacun de ses côtés des arbres dont les branches formaient un arche de végétation. Raven entraperçu deux ombres sur ce chemin, il décida donc de se camoufler parmi la végétation environnante et d'observer ces silhouettes.

Michael est l'un des Modèles de la Terre. Il était écrivain et aidait beaucoup de politicien en écrivant leurs discours. Il avait une femme des plus jolie et ils aimaient se rendre dans le parc situé en face de leur résidence, la nuit, l'endroit était comme magique, déployant une aura de sécurité et de sérénité. Ce soir faisait parti de ces nombreux soirs magiques qu'ils passaient tous les deux, seuls... Du moins, ils croient l'être...

Après un long moment, et un baiser langoureux, ils rentrèrent chez eux. L'immeuble était juste en face, il suffisait simplement de suivre le chemin sous l'arche de branche et l'entré se présentait en face de la sortit. Quand ils entrèrent, Michael entendit comme un bruit de liquide venant de derrière lui, il se retourna et ne vit absolument rien. Sa femme décida de prendre les escaliers pou une fois, après tout, ils ne sont qu'au cinquième. Arrivé devant leur porte, Michael prit son pass d'entré, le passa dans le sécurité magnétique et poussa la porte d'entré. Il regarda sa femme et aperçu une tache rouge sur son épaule droite puis entendit le même bruit de liquide venant d'au-dessus de lui. Il leva la tête puis... Rien...

Raven avait suivit les deux humains, ils possédaient certainement un endroit sur où il pourrait se cacher. Quand ils sortirent du parc, il dût sauter pour atteindre le bâtiment et liquéfia entièrement son corps lorsqu'il l’atteins. Il passa en même temps que les deux humains la porte en restant accroché au plafond. La porte se referma sur un bout de son corps ce qui fit un bruit de liquide et enleva un morceau de corps à Raven. Le mâle sembla entendre le bruit mais ne remarqua pas la tache rouge sur le sol. Raven rappelle son morceau en le faisant passer par la porte qui s'ouvra d'elle même, sans forcer, sous l’œil étonné et amusé de Raven. Il continua à suivre le couple en restant collé au plafond jusque devant un porte que le mâle ouvra en passant un bout de plastique dans un fente en plastique. Il en profita pour se transformer. Il forma une longue queue qui finissait par une lance fine mais très tranchante. Pendant la transformation, il fit tomber une goutte de son corps sur la femelle. Le mâle la remarqua et commença à tourner la tête vers le haut. Raven lui planta sa queue dans le dos, toucha le cœur et scindant la colonne vertébrale en deux. Il se laissa tomber sur la femelle et l'étouffa avec tout le poids de son corps jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse. Il tira les deux corps dans la chambre ouverte puis referma derrière lui.

Aujourd'hui, Raven avait beaucoup utilisé sa transformation, il avait donc très faim. Il transfusa le sang de sa première victime toujours raccorder à lui par le membre supplémentaire que Raven avait former pour l'occasion. Au fur et à mesure qu'il se remplissait de sang neuf, il attachait la femelle avec le "vieux" sang qu'il durcissa pour la maintenir attaché. On ne sait jamais ce qu'il peut arriver, autant garder des provisions. Tout en continuant la transfusion, Raven reprit sa forme originale et regardait le corps de sa victime diminuer de volume.

Une fois qu'il eut fini de se nourrir, il réfléchit à un moyen de sortir d'ici sans se faire remarquer. Il regardait le corps desséché de sa victime et eut une idée.

Il retourna le corps et déchira l'ensemble de tissu qu'il portait, puis, fit un longue coupe le partant du bas du coups jusqu'en bas du dos, suivant un ligne bien droite. Une fois fait, il liquéfia sa main droite et infiltra du sang entre la peau et les muscles en les détachant l'un de l'autre. Un bruit semblable à deux feuilles collées que l'on détache se fit entendre dans toute la pièce. Raven pouvait suivre la propagation de son corps dans son prochain par le biais du relief évidant entre l'endroit avec sang et l'endroit sans, ce qui l'amusait. Il fit cela avec une grande précision, une concentration et une gaieté digne d'un enfant faisant du collage. Quand il eut fini de décoller entièrement la peau des muscles, il enleva tout ce qu'il y avait dans le corps afin qu'il ne reste qu'un enveloppe de peau vide. Il se liquéfia et entra dans la peau, la remplissant entièrement afin de paraître parfaitement sain. Il raccommoda les ouvertures faites par lui-même avec du sang et remarqua qu'à sa droite, un morceau de mur pouvait le refletter. Il ajusta son corps à la taille de l'enveloppe de peau et plaça son cerveau au niveau de l'ouverture dans le dos afin de pouvoir l'évacuer en premier en cas de danger. Le premier problème venait du fait qu'il ne voyait rien avec ce corps, puis remarqua une grande ouverture sur le haut du corps. Le deuxième venait de ses deux trous en haut du corps de part et d'autre de l'excroissance au milieu du visage. Il se rapprocha de sa deuxième victime pour l'observer et savoir ce qui n'allait pas. A la place de ces trous, elle possédait deux orbites ressemblant à l’œil de Raven mais en plus petits. Il chercha alors sur les restes de sa première victime le deux "œils" qu'il devait placer, les trouva puis les arracha et remarqua alors qu'ils possédaient des fils derrière eux. Quand il les installa dans les deux trous, Raven vit d'une façon toute nouvelle, comme ci il avait gagné en vu d'un coups. Il se dit donc que cela avait un rapport avec les yeux qu'il venait d'installer et décida donc d'étudier un peu plus ces créatures avec les restes du corps qu'il avait empreinté. Il le souleva et chercha un endroit à hauteur pour pouvoir l'examiner. Il le plaça sur un grand morceau de bois sur lequel était posé un vase avec des fleurs, et commença à l'ouvrir dans tous les sens, à éparpiller chaque morceau et à les tester sur son corps.

Quand il eut fini, il faisait déjà jours. Raven ressemblait vraiment à un humain, il avait même réussi à remarquer que l'endroit où il avait placé son œil au départ ne servait pas à cela. A la place, il pouvait voir grâce au yeux des humains qu'ils connectaient avec son cerveau comme il le faisait avec son œil. Il réussit également à copier le système de parole et d'écoute des humains, ce qui lui permettra d'entendre et de communiquer avec les autres humains. Mais il manquait quelque chose encore... La femelle possédait des morceaux de tissu sur elle, et lui était sans... Il est vrai qu'il les avait arrachés pour découper son "costume". Il regarda dans les alentours et vit des morceaux de tissu sur une chaise, il décida de les mettre. Il mit plusieurs minutes, voir heures, avant de comprendre comment faire. Il portait un chemise blanche et un pantalon noir. Maintenant il pouvait sortir sans problème, enfin presque, il dût d'abord récupérer la carte en plastique permettant d'ouvrir la porte. Il la trouva dans son corps, avec le journal qu'il avait récupéré sur le scientifique de l'Aera.

Fin prêt, il sortit en faisant bien attention de fermer la porte. En sortant, il vit un masque sur un fauteuil, il décida de le prendre avec lui, il trouvait amusant de pouvoir cacher son visage.
Il se baladait dans la ville sans but particulié, regardant chaque humain, faisant un repérage des lieux et traînant sur quelques objets amusant devant lesquels il s’arrêtait, émerveillé.

En milieu de journée, une main inconnu lui attrapa l'épaule et il entendit une voix féminine.

Hé, Michael, comment ça va?

Raven se retourna, il découvrit une femme derrière laquelle était présent trois personne portant des armes. Il ne savait que faire, complètement paralysé par la peur et en proie à la panique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22371

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Après l'éveil Jeu 2 Mai - 13:28
Rachel était une femme exceptionnelle. Belle, douce, intelligente. Elle travaillait dans les beaux quartiers et avait conquis un époux des plus charment. Un modèle, que rêver de mieux? Mais il n'en avait pas toujours été ainsi. Rachel n'était pas né en haut de l'échelle... Elle avait connu l'horreur des quartiers de Mars et la pression, toujours au ventre, quand les autorités venait chercher des chimères, des prétextes pour exterminer la "vermine". Tout cela était loin derrière elle...

Avant d'être cette vendeuse en parfumerie de luxe, elle avait servit de relais d'information sur Mars, pour des gens pas toujours très fréquentable... Mais ça, Michael l'ignorait, sans doute ne l'aurait il jamais épousé autrement... Tout ce qu'il savait, c'est qu'elle avait eu autrefois des ennuis, même s'il en ignorait la nature, il semblait accordé à sa femme de garder une part de mystère... Cela nourrissait sans doute son imagination, ses romans...

Comment en était elle arrivé la? C'était une longue histoire... L'histoire d'une rencontre, de fuite et de reconstruction. L'argent d’abord versé, s'était transformer a la suite de quelque péripétie en une amitié durable. Mais qu'importe les détails et les raisons...

****************************

    "J'ai des ennuis... Elle me tient toujours et insiste de plus en plus... Elle est même venue chez moi il y a deux jours... Heureusement, il n'était pas la... Mais il finira bien par tout découvrir si ça continue... Je m'en veux de te demander ça, encore une fois... Mais est-ce que tu peut m'aider..."


Le message laissé sur sa boite il y a deux jours résonnait encore dans sa tête. Si Rachel était devenue une femme magnifique, elle avait toujours eu du mal a se faire discrète, il n'était pas étonnant qu'on la retrouve aussi facilement, mais ceux qui la cherchait n'était plus du même niveau que par le passé, ils seraient facile a impressionner...

Michael, elle ne l'avait rencontrer qu'une seule fois. A leur mariage. Elle n'appréciait pas particulièrement le personnage, trop lisse, trop proche de la politique pour pouvoir lui plaire réellement, mais après tout, c'était Rachel qui l'avait épousé, pas elle. Elle viendrait, saluerait le couple, ferait le ménage autour d'eux puis disparaîtrait de nouveau pour quelques années. Voila tout.

L'adresse inscrite sur un morceau de papier était au creux de sa main quand une voix résonna, prononçant un nom qu'elle connaissait. Elle avait faillit passé a côté de lui sans le reconnaître... Il faut dire qu'il portait un masque... Besoin d'un peu de discrétion sans doute... Il n'était pas rare que les modèles comme lui soit pris a partis dans la rue. Quant à l'efficacité, Thais en doutait un peu... Un masque, quand on est le seul a en porter, ne peut qu'attirer l'attention.

Elle s'approcha et vint se placer à côté de l'homme, toisant du regard celle qui se tenait face à lui, accompagner de son boys band... Les deux femmes se connaissaient, pour s'être déjà croisée et au vu de leur visage respectif, ne s’appréciait manifestement pas...

    "C'est Rachel que tu cherche... Elle est pas la, donc inutile de rester."

    "Thais... Je voit que cette petite sotte se cache toujours derrière toi quand elle as des ennuis... Ce que j'ai plus de mal a comprendre, c'est pourquoi tu rapplique comme un chien a chaque fois qu'elle te sonne..."

    "Et qu'est-ce que ça peut te faire? Ça te rendra pas tes dents quand j'te les aurait fait bouffer."

    "Hum... Tu sera pas toujours la tu sait... Et la..."

    "On verra a ce moment... Dégage."


Un moment d'hésitation, de tension palpable. Il étaient 4, eux deux, et chacun d'entre eux savait que le modèle n'avait jamais appris a se battre. Sans doute en souvenir de quelques affrontements passés, ils lâchèrent l'affaire, avec la promesse de revenir. Thais doutait qu'ils restent tranquille, ils attendrais de pouvoir les surprendre, et a ce moment, les choses deviendrait compliquer...

Pour le moment hors de danger, elle se tourna avec un sourire rassurant vers l'époux de son amie, consciente de l'aspect légèrement bourru et agressif qu'elle avait put donner.

    "Bonjours Michael... Je suis Thais, je ne suis pas sur que vous me remettiez... J'était la a votre mariage, je suis une amie de Rachel. Tout va bien?"


Elle le scruta un moment, fronçant légèrement les sourcils. Il semblait légèrement étrange... Sous le choc peut être...


[Aël, j'vient de réaliser qu'on en as absolument pas discuter, mais si tu vient du Nemesis, normalement tu me connait, donc tu peut être la pour des raisons propres, ou bien pour me suivre, pour une raison x ou y... On peut en parler en mp si tu veux!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aël Gillän
avatar

Masculin Métier : Soldat
Messages : 72
Billets : 16087

Carnet de Bord
✦ Don: Aucun
✦ Pts Vote:
23/2500  (23/2500)
✦ Objets:
Rhino du Némésis
MessageSujet: Re: Après l'éveil Ven 3 Mai - 13:19
Je m’entrainais tranquillement dans le dojo quand le Commandant, Sayole, me convoqua. Cela faisait maintenant plus de six mois que je me trouvais sur le Némésis, et c’était la première fois qu’il s’intéressait à moi. A moins que ce ne soit pour me renvoyer. Rien n’était sûr. Prenant le temps de me laver et de revêtir une tenue un peu plus présentable, je me dirigeai vers son bureau, à l’autre bout du vaisseau. Je repensais aux derniers mois, aux efforts que j’ai dû produire pour montrer à mes supérieurs qu’ils n’avaient pas à se méfier de mon passé au service des mercenaires. Et mes efforts avaient payés au final. On me considérait à présent comme un Insurgé, et nombreux étaient mes camarades de l’escouade à m’appeler « frère ». Mes supérieurs avaient admiré mes qualités de combattant, et on m’assignait des missions plus périlleuses qu’au début. J’avais faits mes preuves, je devais maintenant les confirmer.

Le Commandant est un militaire, un vrai. J’ai entendu dire qu’il était officiers sur Terre, autrefois. Mais on ne savait que peu de chose sur son passé. A vrai dire, ce n’était que des rumeurs. Il gouvernait efficacement le Némésis, en ces temps de crise. Les civils semblaient voir d’un mauvais œil qu’un militaire ait le poste le plus haut placé sur le vaisseau. Personnellement, je le tenais en haute estime, et puis je n’avais pas d’opinion à donner sur mes supérieurs. Un soldat obéis et réfléchis après. Quand je me retrouvai devant le personnage, je remarquai tout de suite son regard froid et autoritaire. C’était la deuxième fois que le voyais, mais il était de dos la première, et seule sa voix m’était restée en mémoire. Ce jour-là il semblait préoccupé et il m’expliqua la situation et la raison de ma convocation.

Il me parla de Thais, la Chef de l’Aurora Apei. Ils s’étaient disputé, à ce que j’ai entendu dire c’était assez fréquent, et n’étaient pas en accord sur de nombreux points. Elle devait partir le jour-même pour rejoindre la Terre. Et il m’ordonna de l’accompagner pour la surveiller et lui rapporter tous ses agissements sur place. Pas très valorisant ce rôle d’espion, mais je ne pouvais pas refuser. C’est ainsi que j’ai rejoint Thais dans la salle d’embarquement lui proposant mes services. Je ne connaissais pas la raison de son départ pour la Terre, Sayole ne le sachant pas. C’est une raison pour laquelle il se méfiait d’elle. Elle accepta puis nous partîmes vers la Terre.

La Terre… Je ne l’imaginais vraiment pas comme telle. En même temps, à Ladën, les cours dispensés à propos de la Planète Mère étaient plutôt valorisants et glorifiants, du moins les rares cours auquel j’ai assisté. En raison du peu d’échange entre les deux planètes, les programmes avaient gardé leur contenu du début de la colonisation : propagande et sublimation de nos ancêtres les Terriens. On nous décrivait la Terre comme un paradis, où la vie y est pour tous facile. J’avais aussi en tête les images de grandes forêts tropicales, de plages de sable fin et d’un ciel toujours bleu. Mais on nous parlait aussi beaucoup des mégapoles, ces villes immenses regroupant la population mondiale, ces étendues grises de béton et de verre, centres politiques et économiques de leurs pays. A l’époque j’étais insouciant et naïf, et je me suis pris à rêver de ce paradis, où chacun semblait être heureux. La réalité est tout autre.

Ce qui me marqua dans un premier temps est le ciel. Loin du bleu azur des documentaires de géographie, il était d’un gris sale. Une brume de pollution enveloppait entièrement la ville où nous étions arrivés. L’air était difficilement respirable, et nombreux étaient les Terriens à porter des masques. Je commençais à regretter d’être venu. Nous portions des armes, mais étrangement de nombreuses personnes en portaient, ainsi on n’attirait pas trop le regard. Thais semblait savoir où aller, car elle se dirigea vers un quartier spécifique de la ville. Je restais méfiant, scrutant les alentours constamment. Sayole m’avait prévenu que Thais attirait les ennuis partout où elle allait. Mais elle ne semblait pas particulièrement inquiète, ce qui me détendit un peu. Juste un peu.

Nous arrivâmes dans un parc, je m’étonnai que des arbres puissent pousser ici. A moins qu’ils ne soient artificiels, ce qui ne me surprendrait pas. Il y avait un homme, au milieu du parc, portant un masque. Surement un de ces Modèles qui cherchait un peu de tranquillité. Modèle de la sottise terrienne… Devant lui se trouvait une femme, avec un groupe d’hommes armés. Ceux-ci ne semblaient pas amicaux et je posai machinalement ma main sur le manche de mon pistolet. Et bien sûr Thaïs allait dans cette direction. Je la suivis donc, bien obligé. Elle parla avec la femme, mais je ne prêtai pas attention à la discussion, je regardais les alentours et surtout le groupe d’hommes. Ils étaient tendus, et je me préparais à défendre Thais s’ils venaient à se montrer agressifs. Ce qui n’arriva pas. La femme et eux ont quittés le parc après la discussion.

Je reportai mon attention sur l’homme à l’origine de l’interaction. Archétype du Modèle parfait Terrien, il était plutôt pas mal fait. Ça manquait peut être un peu de muscle à mon goût. Thaïs semblait le connaître, ce qui me rassura, mais son regard m’intriguait. Il y avait quelque chose… Mais je n’arrivai pas à trouver quoi. Il semblait perdu et apeuré, ce qui était normal après ce qui s’était passé entre Thais et la femme, mais c’était un Modèle ! Il n’était pas censé montrer aussi facilement ces sentiments. Je décidai de me méfier de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven
avatar

Masculin Métier : Aucun
Caractère : Joueur

Messages : 32
Billets : 16695

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Après l'éveil Jeu 16 Mai - 17:14
Les quatre personnes avaient l'air plus que menaçantes, la femelle plus que les trois hommes armés. Il commença à reculer légèrement et au même moment arrivèrent deux autres personnes. Raven commençait à se sentir vraiment mal à l'aise, toutes ces personnes autours de lui, il ne s'était pas approché de "spécimen" vivant de ses êtres dont il ne connaissait absolument rien. Les deux "nouveaux" était une femme, encore une, et un homme, armé, comme les trois autres, une habitude local peut-être?

"C'est Rachel que tu cherche... Elle est pas la, donc inutile de rester."

"Thais... Je voit que cette petite sotte se cache toujours derrière toi quand elle as des ennuis... Ce que j'ai plus de mal a comprendre, c'est pourquoi tu rapplique comme un chien a chaque fois qu'elle te sonne..."

"Et qu'est-ce que ça peut te faire? Ça te rendra pas tes dents quand j'te les aurait fait bouffer."

"Hum... Tu sera pas toujours la tu sait... Et la..."

"On verra a ce moment... Dégage."

La nouvelle venue avait visiblement quelque chose contre ces gars, bien que Raven ne comprenait pas un mot, il comprit l'émotion à travers le ton des voix des deux femmes. Tandis que les anciens partirent, la femme qui venait de faire fuir l'autre se tourna vers lui. Raven repris peur, la tension de la discussion l'avait excité, mais là, il craignait qu'il soit démasqué.

"Bonjours Michael... Je suis Thais, je ne suis pas sur que vous me remettiez... J'était la a votre mariage, je suis une amie de Rachel. Tout va bien?"

La voix de la femme c'était faite plus douce, à la grande surprise de Raven, c'est comme si la tension présente il y a moins d'une minute avait déjà disparu. Mais il y a quelque chose que redoute Raven, la femme connait certainement la personne à qui appartenait la peau, ce qui expliquerait ce changement de ton.

Calme toi Raven, pensa-t-il, il faut juste agir comme tout le monde quand il croise quelqu'un qu'il connait, comme ces deux hommes tout à l'heure, ils s'étaient donné la main l'un à l'autre et dirent un mot.... Hum... "Bonjour" je croit... Oui! C'est ça! Et ça ressemble à ce que cette femelle à dit au début de sa phrase.

Raven leva sa main droite en direction de la femme,"Ta Isse" si Raven avait bien compris, en gardant à l'esprit que son "enveloppe" devait rester assez ferme pour ne pas alerter son interlocutrice. Maintenant, il n'avait plus qu'à singer la sonorité des mots et...

"Bonjour, Ta Isse"

Parfait! Raven était très fier de lui et s'amusait également de pouvoir "jouer" à être humain. Ta Isse pris sa main et la serra légèrement, Raven l'imita tout en faisant attention à ne pas lui faire mal.

"Je cherche Rachel, tu dois bien savoir où elle est"

Aïe, Raven n'avait rien compris, à part que le nom de la femme attachée sur un mur, inconsciente, était dans cette phrase.

Pendant ce temps là, dans la chambre du crime, Rachel se réveilla doucement avec un mal de tête affreux. Que c'était-il passé hier? Elle se souvient d'avoir la sensation de se noyer, mais c'est tout. Surement un mauvais rêve se dit-elle, rien de bien important. Elle commença à ouvrir les yeux douloureusement et voulu se les frotter, mais sa main était comme coincé, et tout bien regardé, ses deux mains et ses deux pieds ne bougeaient absolument pas! Hé... Mais... Elle est accroché sur le mur! Ses bras et se jambes sont scellés par une matière pourpre très solide et incrusté dans le mur! Elle commença à paniquer et à crier dans tout les sens. Heureusement, quelqu'un l'entendit et demanda à ce qu'on ouvre la porte. Les personnes qui entrèrent découvrirent une femme accrochées au mur en face de la porte, dont les vêtement étaient à moitiés déchirés, ce qui laissait entrevoir son soutien-gorge et ses cuisses. La porte de la pièce d'à côté avait été laissé ouverte, et de petite tache pourpre partant de devant la demoiselle allait jusqu'à cette pièce. Une autre personne est peut-être attaché comme cette pauvre Rachel, l'un des hommes se dirigea avec empressement vers cette pièce et en ressorti avec le même empressement, pour vomir ses tripes quelques mètres plus loin. Tout ce que l'homme pût dire fût "Appelez la police" avec une voix faible et hésitante.

Quand la police arriva, la femme était déjà redescendu de son "perchoir", un groupe s'occupa d'elle, et l'autre du cadavre. Il découvrirent une scène des plus atroce, ce qui expliquait les nausées du civil. Le cadavre était posé sur la table, sans peau, ouvert de tout le long du ventre et dans la longueur du crâne, avec chacun des organes gisant ça et là autour sur la table. Mais le plus surprenant est que ce cadavre était complètement desseché, il ressemblait plus à une momie très bien conservé qu'à un meurtre causé la vieille. Il ne fallut pas longtemps aux inspecteurs pour trouver l'identité de la victime, et encore moins de temps pour inspecter les caméra de surveillance. Il découvrirent une scène des plus incompréhensible, le couple s'était fait attaqué par une marre de sang vivante, mais le plus surprenant est que la victime sort le lendemain matin, alors que le cadavre est sous leurs yeux. Le "truc" qui lui avait fait ça est visiblement dans la peau de sa victime. Il lancèrent un avis de recherche dans toute la ville afin de trouver cette chose.

Raven lâcha la main de Ta Isse, puis, il fît un léger signe de tête pour lui faire comprendre qu'il doit la suivre. Au même moment, il entendit une voix menaçante venant de sa droite, en se tournant, il vît un homme, une arme à la main et directement pointé sur lui.

"Bouge pas j'ai dit! Hé les gars! Je l'ai trouvé notre psychopathe!"

A la fin de sa phrase, trois autres hommes rejoignirent le premier, et tous pointaient leurs armes sur lui.

"Euh, je peux savoir ce qu'il se passe Michael?"

"Écartez vous, Madame! Cette homme n'est pas Michael mais un dangereux criminel!"

Raven ne savait plus quoi faire, il avait été démasqué, mais comment? Il commença à courir quand il sentit quelque chose traverser sa tête. Son masque tomba au sol, brisé sur toute sa partie droite, et il ne voyait plus aussi bien qu'avant de l’œil droit. Il ramassa son masque, le mit sur son visage, la partie droit de la peau de Michael était arraché et seul restait le sang de Raven. La balle avait endommagé son nouvel œil droit, il va falloir le changer, et la personne qui lui a tiré dessus fera parfaitement l'affaire. Il fit un transfert de sang de son bras droit à ses jambes pour qu'il soit plus rapide, ce qui eut pour effet de "vider" une partie de son brase droit dont toute la partie située au-delà du coude ne ressemblai plus qu'à un ballon dégonflé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22371

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Après l'éveil Lun 27 Mai - 12:55
Il parlait peu. D'un autre côté, avait il jamais réellement parlé beaucoup? Elle n'était même plus capable de se souvenir de sa voix... N'en reste pas moins que celle qui sortie de sa bouche lui parut étrange. Son nom, largement découpé, semblait sortir de la bouche d'un attardé... Qu'importe, Thais jeta un œil a Ael un instant, il semblait tendu. Elle n'aimait pas vraiment que celui la lui colle au train, mais elle avait préférer accepter sa présence plutôt que Sayole ordonne a un des siens de lui filer le train en douce.

    "Je cherche Rachel, elle m'a appelé et on devait se retrouver... Mais j'arrive pas a la joindre, tu sait ou elle est?"


Pas un mot, un simple signe de tête... Décidément, pas très loquace. Elle se tourna elle même, faisant signe a Ael qu'ils allaient le suivre. Pas le temps de faire trois pas, ils étaient de nouveau interrompu. Thais se tourna vivement, trouvant que la propension a dégainés ses armes était un peu trop grande en ce moment. Elle sortie son propre laten, menaçant les nouveaux venus.

    " Baissez vos armes immédiatement! C'est quoi le problème?!"


Un dangereux criminel? Elle fronça les sourcils en essayant de comprendre le sens des propos de cet homme. Mais si l'un d'entre eux n'était pas décidé a attendre, c'était bien ce Michael, ou pseudo Michael... La course avait début et un coup de feu partis. La réponse ne se fit pas attendre, Thais assomma l'individu d'un coup de Laten paralysant avant de se retourner pour voir si la cible avait été touché. Ael était prêt a tout moment, a faire feu sur ceux qui les menaçaient.

    " Le premier qui bouge je le descend!"


Sa tête... Michael s'était arrêter l'espace d'un instant, pour ramasser son masque au sol, dans lequel un trou important était largement visible. La balle avait transpercer sa tête, de toute évidence, elle resta abasourdit, alors qu'il se retournait lentement vers eux. Comme un électrochoc, c'est quand le corps de cette chose, qui n'était manifestement pas Michael commença a se déformer qu'elle réagit.

Sentant la menace poindre, Thais ne se fit pas prié, et de ses entrailles monta la puissance dont elle était habité depuis le jour ou, sur sa planète, on l'avait gazé au réactif. La détonation, bien que limité dans sa puissance, eu pour effet de de vaporisé une partie du corps non solidifié de cette chose. La surprise fut partagé par tous, alors que des petits morceaux sanglants avait volés sur les personnes proches. Le reste du corps abîmé, lui tenait toujours debout, provoquant l'effroi.

Un cours moment ou chacun resta interdit, et cette masse devenue informe entreprit de prendre la fuite, alors que sang sur ses propres vêtements avait également décidé de se faire la malle, les pensées de Thais se tournèrent vers celle qu'elle était venue chercher. Rachel. Rapidement elle désigna la forme qui s'éloignait a Ael, lui criant, dans le feu de l'action:

    "Gillan! Suivez cette chose et ne la perdez pas! Je la veux morte ou vive!"


Elle lui lança alors son Laten paralysant, avec un peu de chance, il aurait un effet efficace pour arrêter cette chose.

    "J'vais chercher la fille! Je vous retrouve!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aël Gillän
avatar

Masculin Métier : Soldat
Messages : 72
Billets : 16087

Carnet de Bord
✦ Don: Aucun
✦ Pts Vote:
23/2500  (23/2500)
✦ Objets:
Rhino du Némésis
MessageSujet: Re: Après l'éveil Ven 31 Mai - 6:53
La conversation entre Thaïs et l'homme, qui s'appelait Micheal. Celui-ci semblait avoir du mal à comprendre les questions de Thaïs, et lorsqu'il prononça son nom il me rappelait un attardé mental. De plus en plus étrange. Thaïs avait, elle aussi, froncé les sourcils, et son attitude avait légèrement changée. J'approchais discrètement ma main de l'étui de mon pistolet, me préparant à toutes éventualités. Soudain, un groupe d'homme s'approcha en courant de nous. Ils étaient armés et ils s’apostrophèrent quand ils virent Micheal. L'un d'eux avait d’ailleurs dégainé, et pointait son arme sur lui.

"Bouge pas j'ai dit! Hé les gars! Je l'ai trouvé notre psychopathe!"

Là, j'étais perdu. Thaïs avait réagit en dégainant son laten, menaçant les nouveaux venus. Je remarquai alors leurs uniformes, signe qu'ils appartenaient à la police. Nous allions avoir quelques soucis. Je sortis à mon tour mon pistolet, mettant en joue l'un des policiers. Je surveillais quand même Micheal du coin de l’œil. D'ailleurs celui-ci venait de se retourner et de fuir. L'un des policiers, celui qui le visait, tira et le coup traversa la tête de sa cible. Thaïs avait répliqué, et l'agent tomba à terre, paralysé. Elle menaçait maintenant les autres. C'est alors que Micheal se relevait, semblant nullement mort. Je ne comprenais pas, la balle aurait dû le tuer ! Il ramassa son masque, et se retourna vers nous. J'eu un frisson de terreur, le premier depuis bien longtemps. Là où se trouvait le trou de la balle, on voyait une masse rouge étrange, dont la couleur me rappelait le sang. La "chose" se mit à se transformer...

- C'est quoi ce truc? Demanda l'un des agents, apeuré.

Je vis Thaïs se concentrer et une détonation puissante résonna. Le psychopathe était visé, et une partie de son "corps" avait explosé. Mais, sous nos regards ahuris, la chose continuait sa course, nullement affecté par la perte d'une partie de son corps. Je levai mon pistolet, et tirai sur le fuyard, mais cela n'eu aucun effet.

"Gillan! Suivez cette chose et ne la perdez pas! Je la veux morte ou vive!"

Thaïs venait de me donner un ordre, mais je restai un moment, hésitant. Le commandant m'avait demandé de veiller sur elle, et elle m'ordonnait de nous séparer. J'obéi tout de même, attrapant au vol le laten qu'elle me lançait, puis je courus aussi vite que possible pour poursuivre la chose. J'entendis derrière moi Thaïs me dire qu'elle allait retrouver la fille, mais j'étais déjà loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Cartographe
Caractère : Lunatique

Messages : 121
Billets : 19853

Carnet de Bord
✦ Don: Spiritisme +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
✦ Ombre du Némésis ✦
MessageSujet: Re: Après l'éveil Ven 31 Mai - 12:09
Alice posa le pied à terre avec une fâcheuse sensation de déjà vu. K-27 ressemblait à K-26, qui ressemblait à P-26... toujours la même façon de faire les villes pour faciliter au mieux le rendement des petites fourmis humaines : agaçant. Alice remonta le gilet un peu trop large qu'elle portait sur elle en sortant de l’hôpital. Elle avait du prendre ce risque car le némésis ne pouvait contenir la technologie médicale qu'avait la Terre et aux vue des informations qu'elle avait reçue, elle avait bien fait.

Cependant, quelque chose d'autre l'avait chagriné : étrangement situé bien en dessous de l’hôpital, au fin fond des égouts d'un ancien monde... Sachant que d'ici quelques heures sont visage serait reproduit, définit et donc mis en recherche, elle se hâta de passer les rues unes à une sous le dôme. Ici, tout le monde hors des tours portait un masque et pour cause : la pollution était trop importante pour ne pas en porter : même sous le dôme.

Mais ce n'est pas cela qui l'interpela. Ce fut plutôt de voir un type se barrer d'un bâtiment et d'en voir d'autres, caché dans les rues le prendre en chasse. Un grondement haineux survint derrière elle.

- Je... compris mais je ne peux rien faire.

Ce fut une plainte sinistre et un râlement furieux qui retentirent alors dans ses tympans. Elle, elle la voyait, cette bête. Depuis qu'elle était arrivée sur terre son don avait prit la forme d'un humain amélioré et cadavérique. La bête n'avait rien à faire de ce qui fuyait, elle voulait les membres de l'Aera. Toujours détruire, encore et toujours plus de haine. Vivre constamment à côté d'une telle faim vous poussait forcément à la ressentir vous aussi et Alice était la première à vouloir du coup la mort de ces types.

Se massant le bras, ses yeux devinrent aussi noir que de l'encre et les murs devinrent alors noirs, transparents. Elle voyait les âmes et trouva donc rapidement dans quelle direction allaient ce qui devait être un cobaye ou un criminel et les agents de l'Aera. La brune observa ses jambes, longues mais véritablement pas faites pour le sport, et héla un taxi. A chacun ses moyens de chasse-poursuite. Elle donna comme destination le centre-ville, tout ses capteurs allant pour cette direction. Lorsqu'elle arriva, elle paya le vaisseau qui travaillait comme taxi et attendit la venue. Ce qu'elle vit la fit un peu loucher. Ce type n'avait-il pas un trou dans la tête ? Calmement, elle montra à cette âme de couleur rouge-sang une ruelle du doigt. Ce n'était pas lui qu'elle voulait. Par contre derrière lui une sorte de force invisible projeta un à un les agents de l'Aera. Le démon avait semble-t-il attaqué sans elle, comme toujours.

Le contre-coup d'un tel don était que comme sa force venait des âmes et donc de la vie, son don était vivant... indépendant. Croyant avec pertinence ne pas pouvoir contrôler un démon, elle fit signe à l'âme rouge de changer de direction. Pendant ce temps le recueil d'âme, totalement invisible, avait chopé un agent par le coup et le brandissait en poussant un cri qui pour sa victime sembla être proche du râle des enfers lui-même. Dans une cité comme K-27, le don d'Alice était forcément puissant : il y avait tant d'âme perturbées autour d'un centre Aera après tout...

- Tout membre de l'Aera s'il veut fuir le fait maintenant, les autres mourront.

Étrangement, un seul prit la fuite. De quoi les autres avaient-ils peur pour ne pas oser le faire ? Ses yeux devenus aussi noirs que de l'encre observèrent la proie du démon. Les serres du démon se resserrèrent et le cou se brisa comme un rien. Et là, comme elle avait regardé le phénomène se produire les gens allaient forcément croire que c'était elle qui avait fait ça... Et merde.

[au rappel, le démon se voit avec un simple lecteur d'onde électro-magnétique ou de chaleur : il est juste invisible pour ceux ne se servant que de leurs yeux humains. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esperyth.forumactif.com/
Raven
avatar

Masculin Métier : Aucun
Caractère : Joueur

Messages : 32
Billets : 16695

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Après l'éveil Lun 21 Oct - 12:50
Raven avait devant lui une scène des plus étrange, une jeune femme aux yeux complètement noirs ce tenait devant lui, sans même être dérangé du manque de parti inférieur de son déguisement. Et juste à l'instant, est-ce elle qui a fait littéralement exploser un de ses poursuivant et fait fuir un autre devant un spectacle aussi sanglant qu’alléchant?
Une chose était sure, elle voulait la mort de ces humains qui le poursuivaient. Et en plus elle a l'air d'avoir une capacité lui permettant de faire exploser ses ennemis, autant essayé de s'en faire une allié. En y repensant, quand le bas du corps de Raven avait explosé, n'y avait-il pas une femme à côté? Les femmes de ce monde peuvent certainement toute faire ça donc.

Tout d'abord, faire comprendre à cette femme que je ne lui veux aucun mal, en suite tout faire pour qu'elle reste en vie, et en fin, apprendre le maximum d'information de sa part. Oui, ce plan est parfait, alors commençons par la phase une.

A cette idée suivit l'action. Conscient que la peau l'entourant limitait ses mouvement, Raven gonfla son corps et fit exploser la peau en plusieurs morceau qui s’éparpillèrent autour de lui. Devant un tel spectacle, deux autres des poursuivants s'enfuirent, tandis que les autres sortirent leurs armes et mirent en joue la femme. Raven allongea son corps et sauta pour atterrir devant la demoiselle, puis s'encra au sol et fit un mur entre la demoiselle et les attaquant, tout en laissant ses organes vitaux proche du sol pour éviter de les endommager par une balle perdue. Il durcit son corps en prévision des attaques en espérant qu'elles ne seraient pas plus violentes que celle qu'il avait déjà reçu. A chaque tir, la balle lui correspondant s'enfonçait dans le corps de Raven dans un son de boue immonde. Elles arrêtaient leur course au milieu du mur que faisait Raven avec son corps et aucune ne le traversa plus loin.
Une fois tout leurs chargeurs vide, un des assaillant s’écrasa dans le sol en formant un petit cratère. Raven profita de cet instant pour prendre sa forme de combat, se mit sur ses pieds qu'il renforça pour prendre ses ennemis de vitesse et il rendit ses mains griffues et tranchantes. Il fonça sur celui le plus au centre du groupe auquel il arracha la tête d'un coup sec de griffe au cou, prit appui sur sa jambe droite, élança son bras gauche et enfonça celui-ci dans le torse d'un autre ennemi. Il utilisa sa capacité de liquéfaction pour passer autour de cet homme tout en gardant une partie de son corps dans celui de son adversaire, se reforma derrière celui-ci, rendit son bras mou et envoya sa prise sur un autre ennemi qui alla s’écraser sur un mur trois mètre plus loin. Le dernier assaillant se fit projeter sur le mur puis propulser a travers celui ci par une force extrêmement puissante, décidément, cette femme est plus que puissante, autant vraiment ne pas s'en faire une ennemie.

Une fois tout le travail terminé, Raven pris la forme d'un humain lambda, pas très grand, deux bras deux jambes et un peu de muscle, puis il marcha d'un pas lent mais assuré vers la demoiselle qui l'a sauvé et qui saura probablement ou il est et ce qu'il fait ici. Il s’arrêta trois mètre devant la femme, copia la voix de Thais qu'il avait enregistré juste avant et s'adressa très posément en articulant chaque mot

-Merci pour l'aide. Je me nomme Raven. Je ne sais ni qui je suis ni ou je suis. Vu ta force, peux tu m'aider? Bien entendu, je t'aiderai en retour.

Chacun de ces mots, ils les avaient entendu ça et là pendant sa sortie du matin. Il espérait maintenant que cela voulai bien dire ce qu'il voulait et qu'il ne va pas finir comme l'un des types de tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après l'éveil
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1
 

 Sujets similaires

-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Un réveil difficile - Terminé
» Perte des points en dextérité après Up
» Le réveil du chat
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✦ TERRE ✦ :: ♁ Cité K-27 :: ♁ Tour des Logements-
 ::  :: ✦ TERRE ✦ :: ♁ Cité K-27 :: ♁ Tour des Logements+