Deal with the dark lord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Deal with the dark lord Mer 26 Déc - 12:53

Le passé.

La pluie s'abattait férocement sur eux. Ils étaient seuls, comme il y a de cela bien longtemps. Et pour la seconde fois, l'un des deux avait la vie de l'autre entre ses mains. Le second était acculé contre un mur, avachi sur le sol après avoir couru dans l'espoir de sauver sa vie. Il était essoufflé, l'autre non. La course s'était achevée dans une impasse et il ne restait plus aucune voie de sortie. Un chasseur et une proie, voila ce qu'ils étaient tous les deux.

- Comment... Tu m'as... retrouvé... ?! Réussit à dire la proie, entre deux inspirations.

Le chasseur avança, en marchant, tranquillement. Lui avait tout son temps. Il s'arrêta à quelques mètres et pointa son arme de poing sur sa proie.

- Je serais un piètre chasseur de prime si je n'était pas capable de pister une cible. Ou si je n'avais pas pris la précaution de te maintenir sous surveillance, afin de m'assurer que tu tienne parole.

Sa voix était sèche. Le chasseur sourit, sans baisser son arme. Ce n'était pas un sourire amicale, juste un sourire froid imageant le fait qu'il ne l'avait jamais oublié. Il avait encore une chose à faire.

- Ethel Ethigan.

...


Le présent.

La cité K-27 était toujours aussi magnifique la nuit, en particulier sur la tour des divertissements. Ses affiches lumineuses, ses hologrammes de toutes les couleurs, les lumières des bâtiments, et du flot continue des planers volant dans les voies de circulations aériennes. C'était un monde de rêves, si l'on oubliait de tenir compte qu'en dehors du dôme de protection de la cité, le monde était entièrement détruit et pollué. C'était dans un des casinos que le client avait choisit d'établir son rendez-vous. Oh pas l'un de ces casinos étoilés situé au sommet de la tour, et où l'on entrait pas si on avait pas un costard hors de prix sur mesure et un carnet d'adresses remplis de personnes influentes. Ce casino là était bien plus modeste, tout en étant luxueux quand même. Un établissement pour personnes aisées, voir riche, mais pas assez pour monter dans des sphères plus haute de l'échelle sociale terrienne.

Le client avait réservé l'une des salles de jeux VIP, situé dans les étages. Une salle décorée de meubles en marbre blanc, et de tapisseries rouges. Champagne, caviar et autres denrées de luxe étaient déjà prêtes sur un chariot doré. Entouré deux deux gardes du corps, des armoires à glaces en costumes noir et en lunettes de soleil, probablement armés et l'un deux tenant une mallette en alu, le client était assis derrière la table de jeux, recouverte de cet espèce de tapis vert. Pas de cartes, pas de dés. Il n'était pas là pour jouer. De l'autre côté de la table se trouvait une unique autre chaise, vide. Il attendait patiemment.

Il était lui même assez musclé, preuve qu'il devait entretenir son corps régulièrement. Ses cheveux étaient coiffés en arrière sur la tête, et il portait un costume noir avec une chemise pourpre ouverte sur son torse. Son cou était ornée d'une petite chaine dorée et portait une chevalière à son index droit. Un look typiquement mafieux. Un verre de whisky à la main, il regarda l'heure sur sa rollex. Le chasseur de prime n'allait pas tarder. Il ne fallut pas très longtemps avant que l'on frappe, et que la porte ne s'ouvre. Une jeune femme à la chevelure blonde entra. Le client ne se leva pas.

- Soyez la bienvenue. Vous m'avez été chaudement recommandée. Un verre ? La question était plus rhétorique qu'autre chose, mais il avait déjà un verre vide et une bouteille à la main, en attendant la réponse. Si vous me permettez passons immédiatement aux affaires.

Il déposa une enveloppe sur la table, devant la mercenaire. Dedans se trouvait la photo d'un homme, un peu moins de la trentaine, les cheveux bruns coupés courts, le teint pâle, dans un costume débraillé.

- Peter Wallen. Je le veux vivant. Mes contact m'ont dit qu'il se cachait quelque part dans les bas fonds de la tour des divertissements. Vous devriez commencer par vous renseigner là bas, dans un bar nommé Le Caveau. Vous serez payés 10 000 billets pour ce contrat. Deux milles tout de suite, le reste une fois que vous m'aurez ramené Wallen ici.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Mer 26 Déc - 13:59
Voila une semaine que cette communication avait eu lieu. Voila une semaine que personne n'avait put décrocher un sourire à Thais. Trop sérieuse, sans doute trop soucieuse. Cela avait créer un climat de tension au sein du vaisseau, une inquiétude généralisé, bien que silencieuse s'était emparée de l'édifice. Deux jours après ce mystérieux "coup de fil", elle avait pris ses dispositions pour un départ, quelques jours. A priori rien de grave, une simple histoire a régler...

La cité K-27 puait cette odeur d'ignorance. Joyeuse, insouciante, cité de lumière, toujours lumineuses derrière ses grandes tours, ses jeux et ses bars... Prison dorée, mais prison tout de même, alors qu'autour ne subsistait que mort. Parfois, elle s'enivrait de ce parfum, de cette musique entêtante, capable de vous faire oublier le moindre de vos soucis. Mais pas aujourd'hui. Elle était la par obligation, non par plaisir.

Quand elle pénétra le casino, deux hommes virent la chercher presque immédiatement, sans même qu'elle eut à donner son nom. Elle était attendu.On l'introduisit dans une pièce a l'étage, un salon de jeu, richement décorée, les hommes qui l'avaient accompagnés ne la suivirent pas à l’intérieur, mais elle repéra rapidement les deux qui flanquait le commanditaire.

Elle s'approcha alors qu'il lui souhaitait la bienvenue, sans s'asseoir pourtant, se tenant la proche de la table, l'air peu aimable. On l'avait "chaudement recommandé"... Et pour cause... La tirade lui soutira un sourire ironique, énervée. L'homme déposa une enveloppe sur la table, lui lâchant les quelques informations qu'il avait concernant cette personne. Un nom, un lieu... Maigre information. Elle ouvrit l'enveloppe, s’imprégnant de cette image de ce visage qu'elle devrait reconnaître, sans l'avoir jamais vu avant.

10000 billets, elle ne négocia pas, elle n'était pas la pour cela. Elle ne demanderait pas non plus pourquoi, contrairement a son habitude. Elle recula, s'approcha du chariot souleva une des bouteilles de champagne et la laissa retombé dans le sceau a glace. Caviar et compagnie. Elle n'avait eu que très rarement l'occasion d'en manger, elle y trempa les doigts et en porta dans sa bouche, s'en suivit une moue légèrement dégoûte. Elle laissa tombé le chariot se rapprochant pour ramasser les billets qui lui avait été déposé.

    "Vous direz a votre ami qu'après cela... Je ne lui doit plus rien."

    "Ça, c'est à lui d'en juger..."

    "Non, je crois que vous ne m'avez pas comprise. Je ne lui doit plus rien, et s'il ne veux pas l'entendre, je saurais m'assurer de lui faire comprendre."


Un regard appuyer. Elle ne plaisantait pas. Elle quitta la pièce, direction, le caveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Mer 26 Déc - 14:36

Le client sourit en regardant Ethigan s'en aller et refermer la porte derrière elle, il entreprit de reprendre une gorgée de son whisky hors de prix, puis une voix retentit dans son oreille droite.

- C'était parfait Jenkins. On passe à la phase 2. Dwayne, lancez le drone d'observation et suivez la.

A des kilomètres de là, dans un petit appartement sombre où il s'était établis pour cette "opération", Kurt était assis devant un ensemble de moniteurs et d'écrans où il venait d'observer l'ensemble de la scène. Jenkins, le médecin de bord du Léviathan, recruté il y a deux mois de cela parmi le personnel du MA-85, avait parfaitement rempli son rôle. Kurt sourit en portant sa tasse de camomille à sa bouche. Il réajusta le micro de son casque auditif et continua.

- Profitez du champagne, c'est surement la dernière fois qu'on investi autant d'argent dans la bouffe juste pour une mise en scène. Hudson, préparez vous, la cible est en route pour venir vous cueillir, mettez vous en place.

Hudson, le navigateur du Léviathan, alias Peter Wallen pour cette mission, se terrait quelque part à plusieurs kilomètres du casino et de la planque, dans les bas fonds.

- Bien reçu chef, mais pourquoi c'est pas moi qui jouait le client ?

- Parce que vous auriez avalé tous le caviar et le champagne avant qu'elle n'arrive, et que vous n'êtes vraiment pas crédible en mafieux, Hudson. Terminé.

Il sourit à nouveau. Dwayne était assis à côté de lui et dirigeait à distance un petit drone de surveillance tactique pas plus gros qu'un pigeons. L'engin volant décolla du toit du casino et déjà prit en chasse Ethigan qui venait de sortir du bâtiment, bientôt suivie par un homme au sol. Raynor en profita alors pour analyser ce qui venait de se passer. Elle n'avait pas négocier le prix. C'était correct. Peut-être qu'en temps normal elle l'aurait fait, si elle ne s'était pas senti obligée d’exécuter ce travail. Cela faussait quelque peu son observation, mais à vrai dire ce n'était pas plus mal. Tout ce stratagème n'avait d'autre but que de la cerner un peu mieux, de voir en direct si elle était taillée pour rejoindre l'équipe. Une mise en scène assez couteuse, mais peu importait. Erik avait augmenté leur budget suite aux derniers succès qu'ils avaient remportés dernièrement, et au petit joujou technologique qu'ils lui avaient ramené en cadeau d'une mission.

Néanmoins, le fait qu'elle soit là parce qu'elle se sentait forcée pouvait compliquer les choses lorsqu'elles arriveraient à leur terme. Elle pourrait refuser l'offre d'emploi... En fait, non, c'était peut-être aussi un excellent moyen de la tester. Si elle acceptait, Kurt ne lui dirait peut-être pas toujours tout dans les détails lorsqu'il lui confierait une mission. Il reporta son attention sur les écrans. Sur l'un, il voyait Hudson gigoter dans tous les sens, s'agiter, seul dans sa planque, afin de passer le temps. Sur deux autres ils voyait les images du drone et celles envoyées par l'agent au sol. Dans une trentaine de minutes elle arriverait au Caveau où la magie opérerait. Hudson avait trainé dans les parages durant près de deux semaines sous couvert de sa fausse identité. Dans le bar aucun n'était dans le coup, mais c'était certain qu'avec les bons arguments quelqu'un orienterait Ethigan dans le secteur où se cachait Hudson. Un endroit évidement peuplé de gang, de pillards et de rats gros comme des chiens. Pour Kurt, c'était une bonne soirée qui s'annonçait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Mer 26 Déc - 16:30
Cette histoire l'enrageait. Elle avait autre chose a foutre que de chercher des gens pour d'autre... Sur le trajet, des réflexion s'imposèrent a elle, que dans sa colère elle n'avait perçut. L'homme avait l'air plutôt informer et plutôt riche... Il était étrange qu'il fasse appel a un tiers pour ce genre de contrat... Pas de difficulté apparente, quelque chose clochait... Et une petite voix en elle lui demandait de creuser, ce qu'elle n'avait pas fait jusque la.

S'il n'y avait pas ce foutu service que leur "contact en commun" lui avait rendu auparavant, elle se serait bien passé de cet embarras. Quelques 20 minutes de déambulation lui permirent de localisé ce fameux bar, le caveau... Il portait bien son nom, vu l'allure de cadavre qu'avait plusieurs des personnes en sortant. Elle les contourna pénétrant le lieu a l'ambiance en fin de compte plutôt agréable pour un bar de la sorte. Comme tout les bars du genre, il avait son lot de déchet... Mais en toute logique, elle n'aurait pas trop de mal a trouver ce qu'elle cherchait.

Elle s'installa au bar, commanda un verre de quoi se rincer le gosier tout en gardant les idées claires. La photos, quelques paroles, quelques verres servit et on commença a lui fournir des informations. Pas grand chose en réalité, l'homme en question semblait bien être passé dans le coin, sans pour autant que quelqu'un ai quelque chose de notable a dire sur lui. Sans histoire apparemment... Alors pourquoi lui en voudrait-on... Quelqu'un finit par lui indiquer un quartier, du genre plutôt mal famée. Elle continua son investigation un moment, le temps de confirmer l'information avant de se mettre en route.

Rejoindre le quartier ne posa pas de problème. Localisé la cible et la ramener sans heurt serait autrement plus problématique. Etre une femme seule dans les bas-fond n'était jamais un gage de sécurité, son air mal lunée lui évita pourtant d'être abordée pendant un temps. Mais cela ne devait évidement pas durer, d'autant plus qu'elle serait elle même amenée à entrer en contact de ces groupes...

Elle repéra un petit groupe en aval de la rue qu'elle descendait et qui l'arrêterait probablement. Les 5 jeunes avaient la 20e tout au plus, un groupe de petite frappe ne s’étant sans doute jamais confronter a plus fort qu'eux et ravit de pouvoir se mettre en valeur... Elle ne ralenti pas le pas, avançant simplement, les observant alors qu'elle approchait, se déplacer pour lui bloquer la rue. Elle ralentie, les observant, l'air faussement curieuse.

    "Alors m'amzell! On est perdue?"

    "Pas vraiment, enfin, un peu. Je cherche un homme, vous pouvez peut être m'aider?"


Un rire gras, elle en était a peine étonnée.

    "Ouai... Ouai j'crois qu'on peut t'aider. Tu voit, on est 5 vrais hommes juste la... Chui sur qu'on peut faire quelque chose..."


Celui qui parlait s'était rapprocher, tirant une mèche de ses cheveux entre ses doigts, un sourire malsain au visage. Elle recula sans brutalité, inutile de se montrée dégoûté, un air amusé, une pointe d'humour, c'était sans doute la meilleur arme pour que cela passe sans avoir besoin d'être plus... désagréable.

    "La proposition est tentante, mais je crois bien que je ne saurait pas quoi faire d'autant d'entre vous... Non, en réalité, je cherche quelqu'un en particulier. Un type qui traîne dans le coin, vous le connaissez peut être... Il s'appel Peter Wallen..."


Ils se concertèrent un moment du regard, moins confiant, plus intimidant...

    "Ouai... Mais tu voit... Ici, les informations c'est comme le reste... Tout se paye..."


Elle le contempla sans sourire cette fois, répondant sur un ton légèrement agressif.

    "Si vous ne pouvez pas m'aider, j'ai pas de temps a perdre ici. Excusez moi..."


Elle fit mine de les contourner et l'un d'eux sortie un poignard tandis qu'un autre faisait mine de l'attraper par derrière. Il ne lui en fallut pas plus, son pied vint frapper la main armée avant de venir s'écraser sur le pied de celui qui venait de l'attraper, lui permettant de se dégager un instant. Elle envoyant son coude dans le ventre de l'agresseur qui se replia, l'attrapa par le cou et le fit passé par dessus son épaule, l'étalant au sol. D'un mouvement elle s'agenouilla et lui écrasa son poing dans le visage avant de sortir son arme et de la pointé sur les 4 autres, complètement dépassées. Des petites frappes... Pas de grand gangsters.

    "Le premier qui bouge je lui en met une dans le crane c'est compris?"


D'une main, elle vint tirer de sa poche la photo de Peter Wallen et tout en continuant à les viser la leur mis sous le nez.

    "C'est ce type la que je cherche. Auriez vous l'amabilité de me dire si vous l'avez déjà vu... hum?!"

    "Vous énervez pas m'dame... On voulais juste s'amuser un peu..."

    "Est-ce que vous l'avez VU?!"

    "Ouai! Ouai!"

    "On dit oui, pas ouai."

    "Oui... Il vit depuis pas longtemps dans ce quartier, c'est au croisement de la 16 et de Kennedy, j'crois!"

    "Dégagez. Et oubliez pas votre pote, je crois qu'il as besoin de soin."


Ce qui n'était ni plus ni moins que des mômes partirent sans demander leur reste, la laissant seule sur le pavée, avec la désagréable impression d'être observé. Elle leva la tête et plissa les yeux dans l'obscurité. Il lui sembla percevoir un mouvement, mais elle ne distinguait rien. Rangeant son arme et la photo, elle repris sa route quelques instants plus tard, consciente que ce qui venait de se passé n'était qu'un avant gout des difficultés a venir... Peter Wallen... me voici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Mer 26 Déc - 23:31

La phase 2 suivait son cours alors que le drone gardait Ethigan en traçage continue. Trouver le bar ne lui posa aucun problème et elle alla le rejoindre rapidement, le contraire aurait peut-être agacé Kurt qui aimait la rapidité d’exécution. L'aéronef resta en vol stationnaire et ce fut l'agent déployé au sol qui prit le relai, pénétrant dans le bar quelques minutes après Ethigan. Il l'observa attentivement jouer, rassembler des indices, collecter des informations. Elle prit le temps qu'il fallait, puis ressortit, le drone verrouilla son réticule sur la mercenaire, l'agent restant encore dans le bar pour quelques instants.

Dans l'appartement, Kurt distribua de nouveaux ordres. Les hommes placés au casino devaient remballer le matériel et se tenir prêt à évacuer rapidement sur la zone d'extraction. Puis se reporta sur les moniteurs quelques instants avant qu'Ethigan ne tombe sur une bande de petites frappes. Dwayne lui lança ce fameux regard qui chez lui disait "on fait quelque chose ?", mais Kurt secoua la tête en désapprobation. Pourquoi faire ? Cette mission avait été mise en place justement pour la tester dans ce genre de situation; elle avait fait ses preuves en combat brut sur narvek, mais ce n'était pas la mission première des Spectres. Cela lui rappela une situation similaire, leur toute première rencontre en fait. Là où tout avait mal commencé. Cette fois-ci il n'interviendrait pas.

Les choses se passèrent assez vite ensuite, Ethigan maitrisa un gangster et poussa les autres à prendre la fuite. L'agent failli se faire détecter, Kurt lui ordonna de rester plus en retrait à partir de maintenant. Et la blonde reprit son chemin nouvellement indiqué. Elle n'allait pas tarder à arriver. Après cela, il ne serait pas difficile de trouver Hudson qui avait écumé de long en large son quartier.

- Hudson, tenez vous prêt. Elle ne va pas tarder à arriver. Résistez autant que vous le pouvez.

Pas un mot de sa part, il se contenta d'hocher la tête face à la caméra et se précipita vers la porte d'entrée de son appartement pour y placer une chaise afin de la bloquer un peu plus. Juste pour faire chier, comme il le chuchota en ricanant. Hudson était un homme bien bâti que savait se battre, ancien soldat de l'armée terrienne, nul doute qu'il représenterait un défi à la hauteur pour Ethigan. Quelques dizaines de minutes s'écoulèrent avant qu'Hudson n'entendent des pas derrière la porte, et il lui vint une autre idée pour pimenter le jeu. Il se précipita vers la fenêtre donnant sur l'escalier d'évacuation en ferraille situé à l'extérieur contre le mur, et grimpa sur celui-ci au moment même où une silhouette à l'aspect féminin pénétrait dans l'appartement. Il grimpa aussi vite qu'il le put pour rejoindre le toit.

- Hudson, effacez moi ce sourire. Une cible ne se marre pas pendant une poursuite.

- Désolé. Plaça-t-il dans un souffle alors qu'il montait.

Hudson arriva sur le toit et prit son élan, sprinta et sauta sur le toit voisin avant de se cacher derrière un local de chaufferie, s'apprêtant à prendre sa poursuivante par surprise. Comme dans les films, marmonna-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Jeu 27 Déc - 9:20
Croisement de la 16 et de Kennedy, des logements quelque peu miteux, du moins comparé a ce qui existait dans le coin. Trouvé l'appartement en question ne posa aucun problème, le nom était sur la liste de l'entrée. Trop facile pour être honnête, et cela ne cessait de lui poser question. Elle ne sonna pas, inutile de s'annoncer, même s'il n'y avait aucune raison qu'elle soit attendue.

Elle approcha de la porte a pas de loup, elle vérifierait si celle ci était verrouiller et entrerait pour cueillir son "paquet". Alors qu'elle allait se placé devant la porte, elle entendit un bruit, celui, caractéristique des meubles qu'on déplace, et vit la clanche de la porte bougé, comme si on y avait placer un objet. Un petit merde s'échappa d'entre ses lèvres, alors qu'elle entendait l'occupant se dirigé vers l'opposé. Elle n'essaya même pas d'ouvrir la porte de manière classique, un coup de pied, un second, puis le troisième eut enfin raison de la résistance.

Pénétrant dans l'appartement, elle eut a peine le temps de voir l'homme enjamber la fenêtre pour sortir. Il avait regarder dans sa direction, comme s'il l'avait attendu, et qu'était-ce? Un petit sourire sur ses lèvres? Elle fronça les sourcils s’élançant à sa suite, faisant branler les escaliers sous son pas rapide. Qui était ce type?!

Elle le vit prendre son élan et sauter sur le toit suivant, sans même une once d'hésitation. Il n'était pas celui qu'il semblait, pas celui que tout les éléments qu'on lui avait mis en main ne voulait laissé croire. Elle avait la désagréable impression que quelque chose clochait... Qu'on l'avait pris pour le dindon de la farce.

L'homme avait filer derrière un bâtiment, de la ou elle était, elle pouvais contrôlé toute les fuites possible, inutile de se précipité. Elle sortie son laten. Prête a faire feu dès que le lapin pointerait le bout de son nez.

    "WALLEN!"


Elle laissa un silence alors que sa voix avait raisonné dans la nuit. Un appel, presque inutile tant et si bien qu'elle savait qu'il ne lui répondrait pas.

    "On m'as demander de vous ramenez vivant... Mais personne n'as précisé l'état... Je peut déjà vous dire comment ça va se finir... Je vais vous ramenez..."


Elle s'était mise a avancer, en douceur pour franchir le précipice entre les immeubles. Elle ne ferait toutefois pas l'erreur de contourner le bâtiment et de se faire prendre par surprise.

    "... que vous le vouliez ou non. Épargnez nous quelques fatigues inutile et gardez vos forces pour si vous voulez vous expliquer avec celui qui vous cherche... après, cela ne me concerne plus."


Pas de réponse. En attendait elle vraiment une? Plutôt que de contourner le bâtiment, elle pris le partie de grimper dessus, elle aurait alors un point de vu, large pour trouver l'homme. Elle ferait également une cible de choix, mais elle n'avait pas vu d'arme sur sa cible et elle comptait bien le mettre hors d'état de nuire avant qu'il ne s'en procure une.

Comment avait il put le savoir? Elle n'en avait aucune idée, mais dès lors qu'elle monta sur le bâtiment, l'homme fuit comme un lapin, elle tira, trop tard, il s'était mis au couvert d'un autre, de la ou elle ne pouvais l'atteindre. Elle se redressa, ne quittant pas des yeux l'endroit ou elle l'avait vu disparaître. Il était impossible qu'il ai put la voir monter. Elle en était certaine. Elle tourna la tête avec lenteur, scrutant la nuit noir avec un air mauvais. Toujours cette sensation d'être épiée, et qui commençait a prendre son sens.

Essayer de le prendre par surprise était manifestement inutile puisqu'il savait toujours ou elle allait frapper sans qu'elle puisse déterminé comment. Elle sauta du toit de la chaufferie et ses pieds raisonnèrent sur le toit une unique fois avant qu'elle n'avance dans la direction ou était parti Peter Wallen. Elle ne l'avait pas entendu courir, il l'attendait, a son grand déplaisir. Elle ne lui faisait pas peur non, il se jouait d'elle...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Ven 28 Déc - 11:55

Kurt regardait le match se dérouler sous ses yeux grâce aux images aériennes prises par le drone tactique, en vol à une soixantaine de mètres d'altitude, tout en sachant que comme un combat de boxe il était truqué. Hudson, en bas, n'avait pas besoin de voir son adversaire pour le combattre ou l'éviter, Kurt le voyait pour lui. C'était un jeu de chat et de souris, avec une souris disposant d'une assistance radio... La traque pouvait durer éternellement, cela ne mènerait à rien. Il était temps de passer à la phase 3. Kurt orienta son agent de terrain puis...

Hudson fondit dans le dos de la mercenaire. Il n'était pas idiot au point de se jeter de front contre une personne armée, aussi la première chose qu'il fit fut de frapper la main forte d'Ethigan pour la désarmer de son laten qui glissa à quelques mètres sur le toit avant de s'arrêter contre un rebord.

- On aurait du acheter du popcorn... Déclara Dwayne qui pilotait toujours le drone.

Kurt ne sourit pas, même si l'idée n'était pas mauvaise. Hudson en bas se montrait sauvage, utilisant la force brut et évitant autant que possible les techniques spéciales. Il parait les coups, s'en prenait parfois, puis ripostait encore plus fort. Ethigan se battait très bien. Rapide et souple, et évitait ou parait la plupart des coups. Mais Hudson ne devait pas trop la fatiguer, la traque n'allait pas s'arrêter ici, sur ce toit.

- Hudson, prenez vous une patate et fuyez, c'est un ordre.

Hudson continua le combat de manière naturelle, encore quelques instant, puis commença graduellement à baisser sa garde sous l'effet de la fatigue, ce qui devait arriver arriva lorsqu'une main pleine de grâce s'abattit sur lui comme un marteau, le faisant tituber en arrière. Il secoua la tête pour s'en remettre car là ne simulait plus. Mais il avait prit en compte les instruction de son patron, et avant que Thais ne remette la main sur son laten il s'était déjà précipité vers l'un des coins du toit, en particulier celui où descendait la gouttière. Passant par dessus bord, il plaça ses pieds autour du tuyau descendant d'évacuation descendit légèrement pour arriver à y placer ses mains, puis se laissa glisser le long de la gouttière jusqu'en bas en freinant sa descente en resserrant ses pieds sur le tuyau. Il se dirigea vers l'une des ruelles sombre derrière l'immeuble, le temps de reprendre son souffle, et laisser à Ethigan le temps de descendre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Ven 4 Jan - 13:25
Puisque de toute évidence, il était renseigné sur ses mouvements, il ne tarderait pas à la prendre à revers. Aussi, cela ne fut pas vraiment une surprise quand une ombre se dessina dans son dos, trop preste toutefois pour qu'elle parvienne à le maîtrisé en se retournant. La percutions contre sa main lui fit lâché le laten qui tomba sur le sol, rayant sa surface en glissant.

Elle avait tenté de l'intercepté, mais son mouvement manqua de justesse, et surtout de rapidité. Elle l'arrêta, préférant conserver son équilibre pour pouvoir encaissé l'attaque de son adversaire. Ce Wallen avait tout d'une brute, mais ses mouvements trahissaient une certaine réserve, comme s'il hésitait. Elle avait du mal a le touché, mais aucunement à le parer, comme s'il ne cherchait pas réellement à la mettre en difficulté.

Il baissa sa garde et elle le frappa brutalement. Un coup simple, mais efficace qui le vit tituber. Elle aurait put en placé un second mais il avait reculer, se précipitant vers le bord du toit. Elle en fit de même dans la direction opposé, récupérant son laten avant de repartir a sa poursuite.

Il était déjà a mis parcours de la descente quand elle arriva au bord du toit. Elle le visa, puis se ravisa. Paralysé, la chute pourrait lui être mortel, elle ne pouvais prendre le risque. Elle rangea son laten, se décala, observa un instant la distance qui la séparait de l'autre bâtiment, pris son élan et sauta. Ses pieds palpèrent un instant le vide, avant qu'elle ne roule sur la ferraille de la plateforme en face. Se relevant alors, elle dévala l'escalier de secours sur lequel elle avait atterrit, se laissant sautant la balustrade pour se laissé tombé des derniers étages, ceux qu'elle savait absorbable par ses amortisseurs personnels, autrement dit ses genoux.

Cette manœuvre lui permit de gagner beaucoup de temps, si bien que Wallen eut à peine le temps de reprendre son souffle qu'il devait déjà se mettre a courir. Elle le suivit, alors qu'il courrait, sans parvenir à réduire la distance entre eux.

    "Arrête toi!"


Voyant qu'il allait pénétrer dans un bâtiment, elle dégaina, s'arrêta net pour viser et tira. Wallen s'écroula quelques secondes après être entrée dans l’entrepôt. Elle repris alors sa course pour le rejoindre et vérifié que le laten n'avait pas été plus agressif que prévu.

Alors qu'elle pénétrait le bâtiment au pas de course, un coup, un obstacle l'arrêta net. Sans qu'elle ai put le voir venir, un coup d'autant plus brutal que sa vitesse de course était élevé la frappa à la gorge, lui bloquant la respiration, l’étouffant. Elle bascula en arrière et tomba sur le sol, sans parvenir à emmètre un son. Étourdit, elle remarqua plusieurs silhouette dans l'ombre qui l'entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Mar 8 Jan - 17:38

Le drone venait de retransmettre les images du corps de Hudson s'effondrant lourdement au sol alors qu'il pénétrait dans un entrepôt, après un tir bien placé d'Ethigan. L'action eut le don de décrocher un sourire à Dwayne, mais Raynor lui, resta concentré sur ce qui se passait. Hudson aurait encore pu faire durer le plaisir, mais tant pis. Maintenant qu'elle le tenait, une nouvelle phase débutait.

Jenkins, le faux employeur avait engagé une équipe de trois mercenaires marsiens pour retrouver Hudson, avec les mêmes closes qu'Ethigan. Ramener Hudson vivant, et si possible en bonne santé. Mais dans les plans de Kurt, les trois mercenaires, aussi talentueux qu'ils fussent, ne devaient pas réussir. Si c'était finalement le cas, c'est qu'il s'était peut-être fait une trop haute opinion d'Ethigan. Il rapprocha le micro-casque de sa bouche.

- Tyrell, dirigez vous vers le PR4 et récupérez le matériel, ensuite reprenez votre observation. Mais de plus loin.

Tyrell était le Spectre qui avait été déployé en tant qu'observateur au sol. PR4 était l'appartement où s'était caché Hudson, le matériel en question était l'équipement de surveillance mis en œuvre afin de pouvoir guetter l'arrivée d'Ethigan et observer ce qui se passerait dans l'appartement quand elle y rentrerait. Tyrell allait donc y récupérer tous le matériel d'écoute et d'observation. Il ne resterait aucune traces.

Le drone, quant à lui, filmait Ethigan se diriger vers l'entrée de l’entrepôt. A l'intérieur il ne pourrait plus la voir mais les Spectres avaient été prévoyants, et ce n'était pas par hasard qu'Hudson avait filé vers cet entrepôt. Plusieurs petites caméra, dissimulées entre des caisses et des cartons sur les nombreuses étagères métalliques, filmaient en plusieurs angles l'un des mercenaires martien stopper net Ethigan dans sa course et la mettre au sol. Les deux autres s'emparèrent de Hudson toujours inerte et commencèrent à le trainer de l'autre côté de l'entrepôt, vers une autre sortie. Le premier martien, après l'avoir désarmé du laten et administré un nouveau coup de pied bien envoyé à Ethigan, tourna les talons et couvrit les arrières de ses deux camarades quittant la zone.

Kurt, derrière les moniteurs de surveillance, se courba en avant, appuyant ses avant-bras sur ses genoux, attendant. Attendant de voir comment Ethigan allait s'en tirer, et allait récupérer Hudson. Les martiens, eux, étaient sacrifiables. Ils étaient engagés pour ça. Mais eux ne le savaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Mer 9 Jan - 19:22
Ses cotes reçurent le choc du mieux qu'elles purent, non sans entraîné une vague de douleur localisé qui la vit se replié en position foetale, les bras en protection du visage, ne serait-ce que pour se protéger de nouveaux coups. Déstabilisé, elle avait a peine senti son laten lui échappé alors qu'on le lui avait arraché des mains, une chose était sur cependant, elle ne les laisserait pas repartir avec... Une chance que l'homme n'ai pas eut l'idée de l'utilisé contre elle...

Quelques instants après que l'homme se fut éloigné, elle se redressa, plaquant une main sur ses côtes, lâchant quelques jurons grossier du plus bel effet. Elle n'allait pas laissé ces connards lui voler ce contrat sous le nez... Ni son arme! Elle avait investi trop d'argent dans cette technologie pour la laissé ainsi filé! Elle bénit en cet instant sa prévoyance, qui l'avait conduit à dépensé un peu plus pour quelques systèmes de sécurité qui ne serait pas inutile en ce jour... Une veille habitude qu'elle avait, de ne jamais fermer ses placards... un antivol ne serait donc de trop...

Elle repartie a pas de louve, les hommes traînaient un poids mort, ils avançaient donc moins rapidement que la moyenne. Tout en marchant parmi les caisses, elle sortit de sa poche une petite console dont le rétroéclairage donnait une teinte bleuté a son visage, navigation dans les menus rapide, sur le point d'entrer un mot de passe, un reflet lumineux attira son attention dans la périphérie de son champ de vision. Aussitôt, l'écran fut éteint tandis qu'elle scrutait la pénombre dans la direction qui avait attiré son oeil. S'approchant de l'étagère, elle remarqua alors un petit objet dissimulé en guise de vis. Elle fronça les sourcils en l'attrapant entre ses doigts, l'approchant de son visage.

    "Qu'est-ce que c'est que cette merde..."


Elle le reconnu pour en avoir déjà vu et grinça des dents. L'objet fut rapidement jeté au sol et écrasé de sorte à être mis hors d'usage. La jeune femme se tourna et retourna alors, persuadé qu'on l'observait toujours. Un poids supplémentaire sur ses épaules... Une nouvelle arme avait gagné ses mains, plus classique cette fois... Mais aussi beaucoup plus mortelle, bien moins intéressant si l'otage venait a prendre une balle perdue... Garder son sang froid... Elle avait eut depuis le début cette sale sensation d'être observé... Maintenant, elle en était simplement persuadé.

Reprenant sa marche, un pas plus rapide cette fois, mais toujours discrète, elle localisa les hommes. Les deux qui portaient Wallen étaient plus en avant, tandis que le dernier était rester en arrière pour les assurer. Voila qui ferait son affaire. Sa console de nouveau sortie, elle acheva de taper le mot de passe qui déclencherait la sécurité du laten, prenant le temps d'admirer les effets.

Dans la main de son actuel possesseur, le laten émis des vagues de lumières verdâtres attirant son attention, celle ci se concentra, puis se relâcha, évacuant un flux d'énergie paralysante non canalisée qui le mit immédiatement hors d'état de nuire, tombant au sol dans un cri béguayant. Elle pris le soin d'arrêter l'engin a distance avant d'approcher. Elle écrasa de son pied la main de l'homme pour que celle ci relâche l'arme, la récupérant.

    "Ceci m'appartient... Et toi, tu as choisit le mauvais jour pour me faire chier."


S'accroupissant, elle rengaina son arme standard, pointant le laten sur la tête de l'homme. Si une décharge sur le corps ou un membre paralysait, si on visait le coeur ou la tête, celle ci pouvais bien s’avérer mortelle, grillant le cerveau ou arrêtant le palpitant... S'il en réchappait, ce serait à l'état de légume...

Elle se redressa, tournant le regard dans la direction ou les autres étaient partis. Wallen ne tarderait pas a se remettre a bouger, et nul doute qu'il ne leur faciliterait pas la tache...

    "A nous..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Ven 11 Jan - 22:40

Sur les moniteurs, Kurt vit une main s'emparer d'une des caméra, l'examiner quelques secondes, puis l'écraser au sol. Et fichtre. Il adressa un regard en coin à Dwayne, signe qu'il n'était pas satisfait de cette dernière action. Celui-ci hocha la tête brièvement, signe que cela ne se reproduirait plus. Quelques secondes plus tard, les moniteurs montrèrent le premier mercenaire se prendre un violent électrochoc dans le bras. Puis Ethigan arriva sur lui et le liquida, proprement, efficacement.

Les deux autres mercenaires lâchèrent Hudson, alias Wallen pour l'occasion, comme un vulgaire sac à patates. L'un d'eux le traina à couvert derrière une pile de caisses, l'autre se mit à genoux derrière un container et canarda la position d'Ethigan avec un pistolet mitrailleur, rafales courtes et précises. Si Ethigan ne se mettait pas à couvert elle se prendrait probablement une rafale en plein corps. Pendant que son collègue effectuait son tir d'appui, le second mercenaire longea l'une des grandes étagères, à couvert derrière des caisses, et entreprit de contourner Ethigan pour la prendre à revers. Elle serait très bientôt en feu croisé.

Sans doute sous l'effet de sa courte et brutale chute, et de l'agitation ambiante, Hudson finit par se remuer au sol. De loin on aurait vaguement dit un gros lombric. Le son bourdonna dans son oreillette. Il entendit Kurt lui ordonner de se replier en vitesse, et c'est ce qu'il fit. Pendant que les mercenaires s'acharnaient sur Ethigan, il rampa vers la sortie qu'ils avaient compté prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Dim 20 Jan - 12:55
Les tirs ne tardèrent pas à fuser, et Thais se plaça a couvert pour éviter quelques rafales mortelles. Une seule arme en action... Le second mercenaire était soit rester auprès de sa proie, soit en route pour la contourner... Dans un cas comme dans l'autre, pas question de traîner. Elle ne devait pas perdre Wallen, ni risquer d'être prise en feu croisé.

Profitant d'un moment de répits, elle se redressa avant de plongé aussitôt, alors que la voyant apparaître, les tirs avaient repris avec précisions, mais elle avait visualisé sa position. Plaqué dos à la caisse qui la protégeait, elle s’efforça de se concentrer, ressentant cette boule destructrice dans son ventre. Elle ferma les yeux l'espace d'un instant, plaçant ses mains sur ses oreilles pour les protéger et se recroquevillant. La détonation puissante, retenti, suivit très rapidement par la projection des éléments les moins lourds.

Dans la précipitation, la détonation avait été plus puissante qu'elle ne l'avait voulue, et plusieurs caisse virent s'exploser contre le mur en face d'elle, de sorte qu'elle dut se protéger des débris. L'homme visé avait été projeter au loin avec perte et fracas, quand à l'autre, elle ne s’aperçut qu'après s'être relevé qu'il avait été transpercer par un débris de métal. Il était la, cloué contre l'un des conteneurs, pas encore mort. Du sang s'échappait de sa bouche avec quelques gargouillis, elle abrégea ses souffrances rapidement avant de chercher l'autre.

Avec ce raffut, pas question de rester ici trop longtemps... Et les cadavres semer sur la route ne ferait qu’accélérer l'arrivé des autorités. Le gouverneur Manuel n'était pas trop du genre a aimé le grabuge dans sa cité... Arme au poing, elle retrouva le second homme qui tenta de lui asséner un coup par surprise, elle le bloqua simplement avant de le mettre au sol. Le vol plané qu'il avait effectuer avait dut lui fêler quelques côtes à en juger par la difficulté qu'il éprouvait à respirer. Elle appuya son genou sur sa cage thoracique pour être sur de le maîtrisé.

    "Qui t'as payé?! Répond!"


L'homme s'agrippant sa jambe pour essayer de la repousser, elle accentua la pression. Il ne voulais manifestement pas répondre, alors elle recula en vitesse, avant de tirer sur lui et de reprendre sa traque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Jeu 31 Jan - 17:22

La fusillade s'était déclarée, et comme souvent, fut de courte durée. Les trois hommes engagés n'étaient pas des bleusailles. Des pros expérimentés. Mais ce qu'ils ne savaient pas, c'est que le véritable client dans cette histoire, l'homme qui manipulait la totalité de l'affaire dans l'ombre, les avait tous trois engagés pour tester sa potentielle nouvelle recrue. Ce qui revenait plus ou moins à dire engagé pour être tué. Tant pis pour eux. Si ils avaient réussi à éliminer Ethigan, peut-être qu'au final, ça aurait été eux que Kurt aurait recruté pour ses Spectres. Il afficha un regard dubitatif en y songeant.

En l'air, le drone avait prit en chasse Hudson qui s'était enfin extrait de l’entrepôt et marchait en titubant comme un lendemain de grosse cuite, s'appuyant aux murs pour se stabiliser. Les tirs s'étaient arrêtés il y a quelques instant et le Spectre ne doutait pas qu'il verrait l'un ou l'autre des survivants sortir pour se remettre à sa recherche. Kurt lui annonça la couleur : la sortante du massacre était la tignasse blonde, celle la même qu'Hudson avait qualifié de "bien foutue" et "est-ce qu'elle sait cuisiner, au moins, la petite caille ?" lors du briefing. Il accéléra le mouvement, essayant de rejoindre l'un des grands axe. Il avait encore quelques idées en stock pour mettre des bâtons dans les roues de sa poursuivante, avant de se faire capturer. Puisque personne n'avait encore eut le bon sens de le fouiller lors de sa première capture, il sortit d'une de ses poches un sachet d'une centaine microbilles en métal sombre, et l'ouvrit. Il se remit à courir, dès que sa poursuivante arriverait à portée il viderait le contenue du sachet au sol derrière lui afin de faire glisser sa poursuivante et ainsi gagner quelques secondes. Il se rapprochait presque d'une rue plus fréquentée.

Tyrell, l'agent au sol, finissait tout juste de récupérer le matériel de surveillance dans l'appartement, et en ressortit. Il se dirigea vers l'entrée de l’entrepôt, attendant patiemment qu'Ethigan ressorte de l'autre côté, puis se remit au travail. Récupérant rapidement caméras et systèmes d'écoute, y compris celle qui avait été fracassée au sol quelques instants plus tôt. Une fois fait, il fouilla les trois hommes morts, récupérant les armes, équipement, papiers d'identités et argent. Il récupéra soigneusement les douilles et les balles. Il posa ensuite sur les corps trois revolver liés à des affaires de drogues et de meurtres à K-27, afin de brouiller les pistes, et répandit au sol des douilles adaptées, remplaçant les balles récupérées dans les caisses et les murs par des balles adaptées; le travail fut long et très minutieux, mais maquiller les scènes de crime était son travail. Tyrell avait été récupéré de l'équipe des "Nettoyeurs" lorsque Max disparut du jour au lendemain sans laisser de traces.

Jenkins et ses hommes avaient rapporté le matériel -y compris le caviar, toasts et alcools de luxe- du casino sur la zone d'extraction. Kurt, afin de gagner du temps, avait déjà commencé à remballer une partie du matériel de la planque qui n'était plus utilisé, et l'avait empaqueté dans des caisses. Une fois leur travail terminé, la planque serait entièrement vidée. Il revint s'assoir devant les moniteurs, alors qu'Ethigan avait retrouvé la trace d'Hudson.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Ven 8 Fév - 20:33
Elle était repartie, un pas rapide, trottinant a moitié alors qu'elle était encore hors de vu, jusqu'à retrouver sa trace. Il avançait rapidement. Il n'y avait aucun doute sur sa destination, il cherchait a rejoindre les axes fréquentés. La présence de civil se faisait grandissante. Pas question de le laissé échappé, elle pressa le pas, commençant à l'invectivé a voix haute, quitte a se faire remarquer. Elle lui sommait de s'arrêter. Procédurière... Et pour cause...

Elle courrait désormais et c'est ce moment que choisit l'homme pour déverser sur le sol le contenue de son petit sac, alors qu'elle l'avait presque rattrapée. Elle le vit faire sans pouvoir réagir, et bientôt ses pieds ne trouvèrent plus sur le sol l'adhérence souhaité. Ils roulaient, tandis que son équilibre devenait précaire, elle écarta légèrement les bras et arrêta se laissa porté par son élan, ne devant qu'à un audacieux mouvement de bassin de rester sur ses deux pieds. Elle n'avait pas chuter, mais perdu beaucoup de temps et Wallen commençait déjà a s'enfoncer dans la foule.

Elle avait été trop douce jusqu'ici... Ils avaient assez jouer. C'était maintenant ou jamais, tant pis pour la discrétion; elle lui tira dessus juste avant qu'il n'ai put se mettre a couvert, et l'homme, emporté par son élan, tomba en poids mort en fendant la foule. Elle arriva sur lui au pas de course, parmi les cris et la panique. Elle sortie alors d'une de ses poches une plaque, déclinant une identité qui n'était pas la sienne et s'octroyant des fonctions, une mission imaginaire que les gens s'empressait de croire, alors qu'elle leur offrait un rôle de choix. Elle faisait d'eux les héros d'un jour, et avide de quelques palpitations dans leur vie monotone, ces idiots buvait ses paroles.

    "...Attendez les ici! Et dites leur que je suis partie avec le témoin au sud de..."


De quoi brouillé les pistes, quand les témoins leur raconterait la scène... Elle prenait toute fois le risque qu'on donne sa description... Mais elle comptait bien être loin d'ici quand on se mettrait a sa poursuite. Retournant sans ménagement le corps inanimé, elle le fouilla, s'emparant de ses potentielles armes avant de le soulevé, et le charger sur ses épaules. Un humpf étouffé s'échappa de ses lèvres. C'est qu'il pesait son poids l'enfoiré...

Bien vite, elle quitta la foule sous les yeux médusés de ceux qui n'avaient pas assistés a la scène pour regagner le couvert des sentes plus discrète. Mais pas question de le ramener de suite à son employeur... Ca non. Trop de choses louche pour ne pas qu'elle se pose de question. Qui était après elle? Pourquoi? Après quelques pérégrinations, elle rejoignit alors un lieu qui lui avait autrefois servit de planque dans un bâtiment légèrement excentrer du centre ville, technologique, comme les autres, mais dont l'orientation l'avais rendu un peu moins prisé. Les constructions alentour avait été telle qu'un seul point de passage officiel ne permettait de rentrer dans le bâtiment. Celui ci avait donc rapidement été pris d’assaut par tout les petits dealeurs environnant.

Elle le contrôla, ici pas de camera, c'était certain. Même Sayole ne savait pas qu'elle possédait cet appartement... Elle verrouilla la porte et activa à l'aide d'un pad l'opacification des vitres. Celles-ci devinrent de l’extérieur rapidement trouble, jusqu'à ce qu'on ne puisse plus discerner le moindre mouvement. De dedans, elle gardait toute sa visibilité.

Elle avait laissé tombé rudement sur le sol le corps de l'homme apparemment ardemment désiré par toutes sortes de personnes. Elle revint vers lui, le traînant puis le retournant. Elle s'agenouilla a dessus de lui, un genou dans sa nuque pour l’empêcher de bouger s'il venait à se réveiller, avant de l'attacher solidement. Elle le fouilla, le passant au peigne fin... Elle l'aurait laissé en slip que le résultat aurait été le même... Et a moins qu'il n'ai cacher un micro dans son anus, elle avait tout trouvé. Une oreillette, voila qui était intéressant... Elle l'assit alors, dos appuyer contre le lit et alla s'asseoir en face de lui sur la table basse, guettant après avoir vérifié son état, le moindre signe de retour à lui. Dans ses mains reposait une arme, a balle classique cette fois. Silencieux. Mais peu importait, l'immeuble était bien insonorisé.

Quand il ouvrit les yeux, ce fut pour prendre un magistrale coup de poing au visage.

    "Ça, c'est pour m'avoir obliger a te courir après alors que tout aurait très bien put se passer... Et ça..."


Elle posa le flingue sur son genou. Pied et poing lié, il ne pouvait que l'écouté.

    "Ça c'est au cas ou tu ne voudrait pas répondre a mes questions... Boum."


Menaçante, elle s'écarta, retournant s'asseoir sur la table basse. Ça allait prendre un peu de temps...

    "Je n'ai aucune idée de ce que tu vaux... Mais on m'as simplement dit vivant... Ils n'ont rien dit a propos de morceaux manquants..."


Elle lui désigna d'une main son matériel étalé sur la table, poussant du doigt la petite oreillette.

    "Je suis sur qu'il y a la dedans quelqu'un qui as beaucoup à dire... Mais commençant par le commencement... Une question facile pour débuter... Qui es tu? Car il ne fait aucun doute que tu n'es pas l'homme sans histoire qu'on as voulut me faire croire que tu étais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Sam 2 Mar - 21:36

Ethigan avait capturé Hudson. Dommage, la poursuite aurait encore pu durer plus longtemps, connaissance le talent que détenait Hudson pour se rendre insaisissable. Aucune de ses ex-femmes ne l'avaient encore retrouvé...

Kurt, assis devant ses moniteurs de surveillance, fit une sorte de moue ennuyée en voyant Ethigan s'emparer d'Hudson. Enfin, l'essentiel était que cette histoire allait se terminer, Ethigan atteindrait bientot le Casino où la mission était censé se terminer. Il se leva. Il était bardé de son armure de combat Andarienne. Noire et grise foncée. Erraflée, des impacts de balles, des traces de brulures. Mais toujours aussi redoutable et efficace.
Son armure était comme la peau de son prore corps. Elles étaient similaires en aspect et en capacités. Rapidement, il inspecta ses armes, ses deux pistolets chargés et fourrés dans ses holsters de cuisses, son énorme couteau de combat et ses nombreux gadgets installés sur ses gantelets et ses genouillères. Son armure en elle même étaient truphées de micros armes...

Tels étaient les Andarien, autant concepteurs d'engins de mort que faiseurs de morts. Il avala une dernière gorgée de sa camomille et vida sa tasse dans un évier de la cuisine. Dwayne finirait de remballer les dernières affaires une fois la dernière phase de la mission terminée.

- Garde moi en contact. Dit-il avant de quitter la planque et se mettre en route.

En quelques instants, il se retrouva dehors et s'installa dans un planner "emprunté" à un défun contrat dont Kurt s'était chargé quelques années auparavent. Le Casino était à quelques kilomètres de là, mais il y serait en une dizaine de minutes. La mission serait terminée en a peu près autant de temps. Si Ethigan jouait le jeu. Ce qui évidemment ne se passa pas. La voix de Dwayne se fit entendre dans l'oreillette de Kurt, alors qu'il était en vol pour le casino.

- Capitaine ? Je crois qu'il y a un problème. La cible ne prend pas la direction du casino. En fait, elle se dirige à l'opposé.

- Quoi ?

- L'acquisition du drone est toujours verrouillée sur la cible, mais celle-ci se dirige à l'opposé de PR-5. Elle se trouve déjà dans un secteur isolé, et "Wallen" est toujours avec elle.

Moment de silence, Dwayne reprit.

- Qu'est-ce qu'on fait ?

Il aurait du s'en douter. Ethigan. Reine de l'imprévisibilité et impératrice des emmerdes. Kurt secoua la tête. Fronça les sourcils. Peut-être que chercher à l'engager était une mauvaise idée tout compte fait, si elle ne respectait même pas ses contrats, est-ce qu'elle obéirait aux ordres ? ... Mais pour l'heure, il avait un homme à sortir de la mouise. Et vite.

- Garde le drone en poursuite et rend moi compte quand ils s'arrêteront. Connecte moi au système d'écoute de Hudson, je veux entendre ce qui se passe.

Il tourna le guidon du planner et changea brusquement de direction.

- Jenkins, prennez vos gars et tenez vous en alerte pour intervention de type 4, camouflage local. Tyrell, rejoignez le groupe et ensuite, je veux qui vous brouillez toutes les transmissions exceptées les notres dans le secteur qui vous sera désigné par Dwayne. Déroutez tous les appels d'urgence vers nous. Pas question que les forces locales s'en mêlent.

L'intervention de type 4 ? Recupération d'urgence. Camouflage locale ? Se fringuer en flics ou en militaires appartenant à la faction de la planète de mission. Les missions sur Terre étaient monnaie courrante et les Spectres avaient dégotés de quoi arpenter les rues en les faisant passer pour de dignes représentants de l'ordre.

Kurt tourdit son poignet sur le guidon du planner afin de donner plus de gaz. Le planner accéléra.




Plus loin, à des kilomètres de là, dans un quartier sombre, mal éclairé, et mal fréquenté, Ethigan se livrait à une séance de coercission sur l'un des membres de l'équipe de Kurt. Hudson fut réveillé manu militari de son coma. Sa tête tourné et les sons résonnaient dans ses oreilles comme dans une église. Il avait la nausée. C'était la deuxième fois qu'il se faisait tirer dessus par cette saloperie de laten. Il se jura qu'une fois libre, il le lui fourrerait dans le c...

Il toussa, cracha sur le côté. Ses yeux s'entre-ouvrirent, d'abord juste assez pour voir la silhouette féline de son boureau en contre jour, puis ses yeux s'habituèrent à la luminosité. Il distingua de plus en plus nettement Ethigan, mais n'y pretta pas vraiment attention. Sa réflèxes reprirent le dessus et ses yeux balèyerent la pièce afin de l'aider à se repérer.

Il vit ses affaires posées pas loin. Il tâcha de se représenter mentallement un plan de la pièce ou il se trouvait, repérant la disposition des meubles où il pouvait se mettre à couvert, ou qu'il pourrait projeté dans la face de sa ravisseuse une fois qu'il se libèrerait. Il chercha des yeux la sortie, les fenetres. Puis enfin, il regarda Ethigan droit dans les yeux, alors qu'elle le menaçait. Elle le frappa franchement. Elle paierait. Car cette partie du scénario n'était pas prévue dans le plan de son patron. Alors sa vengeance ne l'était pas non plus.

Il recracha à nouveau. Du sang s'était mêlé à sa salive qui coula en filet de sa bouche. Il ouvrit la bouche et bougea sa mâchoire comme pour se la remettre en place. Ethigan tenait entre ses mains son oreillette. Intacte. Bonne nouvelle. Le fait qu'on puisse l'entendre était encourageant. Mais il n'en montra rien, il tâcha de demeurer aussi calme que possible, malgré la rage qui bouillonnait en lui quand elle menaça de lui flinguer le genoux. Et vint ensuite les questions... Il aurait sans doute l'occasion de gagner du temps. Si la liaison était toujours maintenue peut-être que le patron avait déjà commencé à monter un sauvetage d'urgence.

- Imbécile... Dit-il calmement comme s'il sagissait du nom de sa ravisseuse. Vous croyez vraiment que je me laisserais capturer ? J'imagine que c'est la mafia qui vous envoie me chercher... Il soupira en la fixant dans les yeux. Évidemment que c'est eux... Alors vous vous étonnez que je ne me laisse pas faire, et que je ne sois pas ce que je parraisse être.

Il baissa le regard et prit un air sérieusement blasé en soupirant, ajoutant "Un veau de six semaines..." pour parfaire son exaspération, plus pour lui que pour celle qui l'interrogeait. Il toussa à nouveau, éprouvant des difficultés à respirer, il se redressa légèrement et tenta de trouver un appuie plus confortable.

- Depuis quand exercez-vous ce métier ? Non enfin, parce qu'en général quand on paye quelqu'un pour ce genre de boulot, on s'attend à ce qu'il livre le "paquet", pas qu'il l'emmène dans une chambre on ne sait où... A moins qu'ils ne me récupèrent ici ? Il examina une nouvelle fois les lieux. J'en doute. Pas le genre de la mafia de se déplacer quand elle paie quelqu'un d'autre pour le faire...

Se foutre d'elle, c'était une bien faible compensation pour ce qu'elle lui avait fait, et la menace de se faire exploser le genou planait toujours. Autant lui donner ce qu'elle voulait, il gagnerait du temps. Il la regarda à nouveau dans les yeux et soupira.

- Agent Peter Wallen, brigade anti-gang de la police de K-27. Vous venez de vous mettre dans un sacré pétrin. La mafia me traque depuis des semaines et jusqu'à ce que vous vous en mêliez je m'en sortais pas si mal... J'enquêtais sur un meurtre, un de plus qu'ils ont commis. Et à ce que je vois, ils ont préférés sous-traiter ma capture pour éviter d'avoir ça en plus sur les bras. Je vous félicite... Dit-il avec dégout.

Il ferma les yeux et appuya sa tête contre la surface derrière lui afin de récupérer. Parler lui faisait mal aux côtes. Il rouvrit les yeux et la fixa. Ne transparaissait sur son visage que sa fatigue, il avait décider de laisser les choses se passer, tout en récitant la fausse identité qu'on lui avait donné. Il n'y avait que ça à faire. Il savait qu'il valait mieux ne pas jouer avec une femme assez folle pour doubler ses faux employeurs, alors que ceux-ci se faisaient passer pour la mafia. Tout ce qui lui restait, c'était du temps.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Dim 3 Mar - 19:16
Imbécile... Voila qu'il commençait par l'insulter... Pas de quoi la mettre dans de bonnes dispositions. Avait-il oublié de quel coté du canon de l'arme il se trouvait? Elle était tendu, et il ferait bien d'y prendre gare. Cette impression d'anormalité, que les choses se retournaient contre elle, la visait elle la rendait nerveuse... Promt a quelques actions agressive. Elle grinça des dents avec un sourire mauvais, mais n'en fit rien.

Il insinua qu'elle bossait pour la mafia. Si elle pouvais en être surprise, elle n'en montra rien. Ce n'était pas le cas. Après, peut être bossait elle pour un type qui bossait lui même pour la mafia... Qu'en savait elle. Elle n'avait pas chercher a connaitre la provenance du contrat. Simplement a solder une dette. Qu'importe la mission dès lors... Mais cet homme lui avait menti, d'une manière ou d'une autre... Et elle n'appréciait guère... Elle lui ferait savoir.

L'homme tenta de trouvé un appuie plus confortable, mais dès qu'il se fut installer, elle appuya du pied sur lui, pour qu'il reprenne sa position initiale. Il n'était pas ici pour se sentir a l'aise... A force de quelques insinuations, il remettait en doute ses compétences. Conscient qu'il n'était pas au point d'extraction sans doute prévu par son employeur. Il pouvais s'amuser... Mais en tout état de cause, c'est elle qui le tenait, la ou la mafia avait échoué depuis plusieurs semaines... Quelques piques acérer lui virent aux lèvres, mais Wallen dut sans doute sentir son impatience poindre car il cracha alors le morceau.

Police anti gang... Un infiltrer... Du moins a ce qu'il disait. Dans quelle merde avait elle foutue le pied! Elle resta un moment immobile, semblant le jauger, chercher quel crédit elle pouvais lui attribuer. Son esprit réfléchissait a toute vitesse.

    "Gardez votre dégoût pour vous Wallen... A l'heure actuelle je vous ai sans doute sauver la vie... Sinon vous seriez déjà entre les mains de la mafia..."


Debout, elle tournait et retournait, comme un fauve en cage, comme acculer. Puis soudain elle s'arrêta, et pointa le flingue sur sa tête.

    "Et qu'est-ce qui me garanti que vous n'êtes pas en train de m'entuber..."


Elle recula et attrapa l'oreillette sur la table, qu'elle tapota légèrement de son doigt, provoquant volontairement des sons pour le moins désagréables aux oreilles de ceux qui écoutaient.

    "Avec le raffut que vous m'avez obliger a provoquer, je ne doute pas que vos petits camarades viennent bientôt vous chercher. Nous n'avons pas beaucoup de temps Wallen... Ils savent ou vous êtes n'est-ce pas? Ils ont toujours su, c'est pour ça que vous m'avez si facilement contourné. Ils ne vont plus tarder. Mais pour votre santé, je vous le garanti, il serait bon que nous gagnions du temps..."


Sa voix était parfaitement calme, même si son bras braqué et son regard de chien ayant déterrer un os et bien déterminé à le conserver n'étaient pas des plus rassurant.

    "Vous m'entendez la dedans? Si je voit le moindre uniforme ou civil s'approcher du bâtiment... J'explose votre petit copain."


Elle était sérieuse, des plus sérieuse. Dangereuse. Elle avait besoin de réfléchir. Savoir comment se sortir de cette merde. Maintenant qu'elle s'était cloître ici, pas question d'en décoller. On aurait tôt fait de lui tomber sur le râble. Peut être pas si elle le plantait la... Seule elle était plus rapide. Seule, elle pouvais disparaître, mettre les voiles... Seulement elle avait un petit compte à régler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Ven 22 Mar - 0:43
Ethigan semblait ne pas avoir trop appréciée les premières paroles d'Hudson, et même s'il n'en montra rien et conserva son air exaspéré, il s'en régalait. Ce n'était que faible compensation pour le coup qu'il s'était pris dans la face, mais à consommer avec modération, pour ne pas se prendre une ogive en fusion dans la jambe.

Lorsqu'il tenta de trouver un meilleur appuis, elle plaqua son pied contre lui et le replaça dans sa position initiale. Une fois qu'elle retira son pied, il reprit sa position confortable immédiatement. Ce petit jeu pourrait durer une éternité, emmerdeur têtu qu'il était.
Et c'était aussi l'occasion de lui montrer à la petite malandrin que le flic terrien n'avait pas peur d'une vermine de son genre, il était censé combattre le crime tous les jours. Même si en réalité, il était plutôt du côté du crime au service des Spectres.

- Gardez votre dégoût pour vous Wallen... A l'heure actuelle je vous ai sans doute sauver la vie... Sinon vous seriez déjà entre les mains de la mafia...

- Mais bien sur, petite sotte. Répondit-il immédiatement, presque affligé. Sans vous je serais toujours au chaud dans ma planque à siroter un whisky de trente ans d'age, et ce en toute sécurité, à l'heure qu'il est.

Hudson cracha un beau mollard à côté de lui. Splendide mélange de salive et de sang qui vint s'étaler sur le sol.

- Et qu'est-ce qui me garanti que vous n'êtes pas en train de m'entuber...

- Ma foi pas grand chose, gamine. Juste ma bonne parole. Mais si tu regardes attentivement mon oreillette tu constatera qu'il s'agit du modèle SK-427, soit le modèle en dotation dans les services spéciaux de la police. C'est peut-être un indice... ?

Il était passé au tutoiement. Une nouvelle manière d'agacer sa ravisseuse. Puis il détourna le regard, l'air pensif. N'écoutant plus qu'à moitié ce que dit Ethigan par la suite.


- [...] pour votre santé, je vous le garanti, il serait bon que nous gagnions du temps....

- Parles pour toi, gamine. Moi, à présent, j'ai tout mon temps. Tu sais ce que les groupes d'intervention font aux preneurs d'otages ? Il haussa les sourcils, puis bailla. Penses-y. Mais si tu me laisse partir maintenant et sans me tirer dessus, il se pourrait bien que j'oublie ta tronche. Tu n'es qu'une intermédiaire dans la vision globale de la mafia, donc tu ne m'intéresse pas. Il soupira. Ou alors, tu peux témoigner contre ton employeur et t'en tirer à bon compte. A toi de voir...

Tenter de se faire libérer sans l'aide des spectres ? Il pouvait toujours essayer, il n'était plus à ça près. Il pourrait faciliter son extraction de la zone et tenter de rattraper le plan de Kurt tel qu'il était conformément prévu. Même si évidement, éviter les nouvelles égratignures était prioritaire sur le plan. Sa dernière proposition n'avait d'autre but qu'être rhétorique. Il se doutait qu'elle refuserait. Mais lui assurer qu'il n'y aurait pas de poursuite si elle le relâchait maintenant pouvait augmenter ses chances de survie, alors pourquoi pas.
Elle tapota l'oreillette, parla dedans.

- Pas sur qu'ils t'entendent. Avec deux décharges de laten, toute cette énergie à du griller les composants... Et puis, quand bien même ils t'entendraient, ta menace est stupide, tu leur donne juste une raison de foncer en plus. Dans la police on aime pas tellement les menaces portées sur un camarade. Ils placeront des snipers et te tueront avant que tu n'aie le temps de lever ton arme. A bon entendeur salut...

Il détourna à nouveau le regard, presque comme un enfant qui boude. Mais son regard était tout ce qu'il y avait de plus adulte et de plus sérieux. Rien de tel que de semer la peur et le doute en plus dans l'esprit de quelqu'un d'autre. Mais la menace était sérieuse, il le savait. Il le sentait. Il le voyait dans les yeux d'Ethigan. Il risquait vraiment sa peau. Il l'avait compris. Si Hudson survivait, Kurt aurait une sacré dette envers lui. Et il n'aurait plus intérêt à rouspéter lorsqu' Hudson jouerait de sa guitare dans le poste de pilotage du Léviathan, lors des phases de Stand-by...


- Pas sur qu'ils t'entendent...

Et comment qu'ils l'entendaient. Kurt, chevauchant son planer, arriverait dans une dizaine de minutes dans le secteur où était détenu Hudson. Bien loin du casino où elle avait été payée pour le livrer, comme prévu. Ils étaient dans un cas non conforme de leur opération. Et bien entendu, ils y étaient habitués. Mais Kurt ne comptait pas échanger un de ses hommes contre une nouvelle recrue.

- Jenkins, où en êtes vous ?

- Camouflage adopté. Groupe d'intervention anti-terroriste de la flicaille terrienne. Nous faisons route vers le secteur cible. Un moment de silence. Tyrell nous a rejoint. Toutes les communications du secteur sont filtrées ou bloquées. Celles destinées aux forces locales sont reroutés vers PC. Nous sommes également en liaison avec PC et disposons du visuel déporté du drone. Quels sont les ordres ?

Tout était prêt à en mesure de. Les spectres agissaient de manière rapide et discrète avec une efficacité mortelle. Mais en l'occurrence il ne s'agissait pas de tuer la cible. Pourtant Kurt le savait, si il laissait ses hommes faire, Hudson serait peut-être sauvé, mais Ethigan mourrait. Et ce n'était pas son intention.

- Restez hors de vue. Équipez les armes paralysantes et posez-vous à distance de sécurité, ensuite restez en observation passive. Je ne veux voir personne !

Kurt arrivait enfin. Il se posa en douceur sur le toit d'un bâtiment voisin, non loin de celui où Ethigan se trouvait et où le drone volait en hippodrome depuis déjà un moment. Une fois le moteur de son planer coupé, sa main gantée s'empara de son casque de combat Andarien, et le mit. Si l'armure était symbole de la puissance destructrice et souvenir du passé glorieux et sanglant de son peuple, le casque était lui un véritable symbole de terreur. Reconnaissable à sa visière teintée en forme de T, le casque continuait de hanter les rêves des anciens combattants, des historiens adepte du sujet, et des hommes assez malchanceux pour avoir une forme mise à prix sur leur tête criminelle.

Chaque casque était construit et équipé par son propriétaire, tout comme l'armure. Rituel chez les Andariens. Le sien était de couleur noir et gris foncé, et disposait d'une visière teintée écarlate. La couleur du sang. Il ne mettait que peu souvent son casque lorsqu'il se déplaçait sur des planètes aussi civilisées que la Terre. Certaines planètes avaient encore de la rancune envers le peuple de guerrier suites aux nombreuses guerres où ils avaient étés engagés. Et si l'armure était reconnaissable et entourée d'une véritable aura, le casque l'était encore plus. Il était encore plus dissuasif qu'une arme pointée sur une tête. Car il était de notoriété que les Andariens étaient des traqueurs et des tueurs impitoyables.

Mais en l'occurrence, Kurt préférait qu'on reconnaisse son casque plutôt que son visage. Il était encore trop tôt pour ça.

Il descendit du planer et marcha sur le toit jusqu'au bord de celui-ci. Ses yeux fixèrent un petit carré rouge sur le HUD de son casque et une petite fenêtre apparut dans un coin du HUD, lui donnant le visuel déporté du drone en vol. Il ne voyait pas ses hommes. Donc Ethigan ne les verrait pas non plus. Mais le drone les voyait. Ce n'est que comme ça qu'il put déterminer la position exacte des spectres. Deux en positions sur des toit, armés de fusils de précision hypodermiques, les autres en attente dans une ruelle, prêts a investir le bâtiment sur son ordre.

Le toit du bâtiment qu'il cherchait à atteindre était deux immeubles plus loin. Avec de l'élan, il sauta les deux vides qui le séparaient du toit du bâtiment cible. Inutile d'utiliser son jetpack. Pas encore. Ethigan et Hudson étaient dans un appartement en dessous de lui. Mais l'étage et l'appartement en question lui étaient inconnu. Mais il était au bon endroit, il en était certain. La transmission faite avec l'oreillette d'Hudson s'était faite un peu plus net alors qu'il approchait. Il se dirigea vers la porte menant aux étages inférieurs, et donc aux appartements, vérifia qu'elle était bien ouverte, mais n'entra pas. Pas encore. Car lui aussi avait prit en compte la menace d'Ethigan. Si elle avait choisi de rejoindre cette immeuble, ce n'était pas pour rien. C'était ici son terrain de jeu. Et si Kurt était capable de truffer ses terrains de chasses de caméra, de système d'écoutes et de tout autres gadgets espions, Ethigan en était peut-être autant capable.

Il n'entrerait que si la situation devenait critique. Ethigan réclamait du temps pour réfléchir. Très bien, Kurt lui laisserait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Sam 30 Mar - 14:26
La légèreté avec laquelle il prenait la situation était déconcertante. Un petite sotte de trop... Elle se jura de le faire payer, mais pas tout de suite, pas a chaud ou elle risquerait de faire une bourde. A froid, quand tout serait sous contrôle et qu'elle pourrait lui dire, je suis beaucoup plus dangereuse que tu ne le croit. Et d'un sens, c'était la réalité. Non pas qu'elle ai une puissance cachée... Mais cet homme ne lui était rien, et si elle n'avait pas d'inclinaison particulière pour la cruauté, et malgré l'aversion que lui procurait les actes de la mafia, il n'avait de raison d'être en vie, que le simple fait d'être sa meilleure porte de sortie.

Du moins, seulement s'il se tenait sage et s'en tenait a son rôle bien gentil d'otage... Il était bavard, beaucoup trop bavard pour un homme sous la menace d'une arme. Était il si sur de lui? Ou bien donnait il le change. Sa transpiration était elle due au stress, ou simplement à la chaleur ambiante et aux efforts accomplis?

Il lui parlait comme à un enfant, lui indiquant le modèle de l'oreillette sur lequel elle ne put s'empêcher de jeter un oeil, ignorant la manière dont il s'adressait a elle, comme si un affront de plus ou de moins ne pouvais plus rien changer a son sort. Trop sur de lui, il lui affirmait avoir tout son temps, lui proposant même de le laissé échappé pour sauver sa peau, il la prenait réellement pour une idiote.

Elle s'approcha alors vivement, le saisissant a la gorge et le forçant a se relever. D'un geste brutal elle le coucha sur le lit, la main toujours sur sa gorge, s'approchant vivement de son visage pour lui cracher son fiel, l'arme près de sa tempe.

    "Qu'est-ce qu'ils font? Rien. Car les tiens protègent leur otages! Et c'est bien pour cela qu'ils sont inefficace. J'attend?! Que vont il faire?!"


Elle recula et le pointa avec son arme.

    "Alors ou sont les snipers?! Hein?! Je les attend... Mais j'oubliait... S'ils y en avait il ne peuvent rien ici... Et arrête de te foutre de moi... Ils nous entendent, et c'est bien pour cela que personne n'a encore pénétrer ici... Du moins dans cette pièce, je suis prête a parier que des groupes sont déjà en place. Le modèle SK-427 est résistants aux chocs électriques. Alors maintenant ferme la... Ou je trouve un moyen de te faire taire."


Un léger bip se fit entendre et Thais tourna la tête vers le fond de la pièce. Elle passa derrière un bureau et en consulta les écrans. La porte du toit avait été ouverte, comme en témoignait la ligne qui clignotait en rouge. Mais rien d'autre n'avait été détecter, et les camera demeurait vide. Dans toute autres circonstance, elle aurait cru a une coïncidence. Mais pour ce cas... Il était plus que temps de mettre les voiles.

Elle ramassa ses affaires, sérieuse, ouvrant un tiroir pour saisir une arme, un autre des munitions prenant soin de s'équiper de tout ce dont elle avait besoin.

    "Tes amis ont cru bon de jouer aux plus malins... Ils ont tord de me sous estimer."


Elle s'adressait a lui, laissant clairement exprimer qu'elle allait faire quelque chose. Oui, elle voulait qu'ils viennent. S'approchant du mur du fond de la pièce, elle tapota quelques choses sur un petit cadran, et une plaque se souleva alors, donnant sur un trou béant métallique. Une sorte de gros vide ordure parfaitement camoufler. Une personne pouvais sans difficulté y glisser. Le système avait été installé a la création de l'immeuble, les déchets y étaient jeter, et ainsi, conduit directement sous terre, évitant leur prolifération en surface. D'après les plans qu'elle avait eu le loisir d'étudier a l'achat de l'appartement, le circuit propre a l'immeuble en rejoignait celui du quartier pour terminé dans un incinérateur géant. Elle y avait fait disparaître un cadavre une fois.

Mais aujourd'hui, il n'était pas question de cela. L'incinérateur était en maintenance pour un mois, elle avait vu l'avis parmi plusieurs publicités en entrant dans l'appartement. Si les amis de ce type avait réellement des snipers, elle ne pouvais sortir du bâtiment sans se retrouver en vu de leur mire.

Elle revint vers lui l'air décider et glissa dans son bec un torchon négligemment ramasser sur le buffet.

    "Putin, mais qu'est-ce que...?! T'es un homme mort!"


Deux coups de feu, et un grésillement intense annonça la mort de l'oreillette. Dans l'appartement, le flic pouvait la regarder avec de gros yeux rond alors qu'elle avait tirer juste à côté de lui, avant d'écraser promptement l'oreillette. Il savait de quoi cela aurait l'air auprès de ceux qui ne faisait que les entendre. Ils arriveraient bientôt.

Elle l’attrapa et le força a se lever le poussant vers l'ouverture dans le mur du fond. Oh oui... Elle voulait qu'ils entrent tous. Et alors que ce serait fait, elle sortirait, et ils resteraient ici. Elle le tenait près de l'orifice béant, tout en surveillant l'écran d'un coin de l'oeil. Et quand les voyant lui indiquèrent que c'était fait, elle activa le système de sécurité incendie de l'immeuble.

Toutes les portes se fermèrent alors, devenant hermétiquement close. Elle poussa Wallen dans le conduit qui avait lui aussi entamé sa fermeture et se jeta dans l'orifice a sa suite, leur promettant une belle descente.
Le système avait été conçut pour isolé le foyer d'un feu naissant. Ainsi, tout l'immeuble était boucler, les secteurs devant être théoriquement rouvert par les forces de lutte contre les flammes après contrôle minutieux. C'était d’ailleurs également valable pour toute autre contamination virologique. Les systèmes de ventilation étaient couper afin de ne pas propager l'infection.

Ils mettraient un petit temps à se sortir de la. La lumière naturelle avait virer au rouge, alertant silencieusement tout a chacun du danger, et les appels se mirent à se multiplier, saturant les communications des forces de l'ordre comme de la sécurité du quartier, tandis que la panique se rependait comme une traînée de poudre.

La glissade sembla particulièrement longue au vu de la hauteur de l'immeuble. Ils furent arrêter une première fois sur un tas d'ordure diverses, peu avant d'entrer sous terre en déduisit elle, alors que les ordures étaient arrêter par des portes en métal permettant d'accumuler un certains niveau de déchet avant de déclencher l'ouverture sous la pression. Quelques secondes d'angoisses s’allongèrent, puis un grincement indiqua que le système s'ouvrait, et ils reprirent leur chute, comme aspirer au milieu de tout ces restes.

Il lui fallut s'extirper de la, puis en faire de même avec Wallen qui ne pouvais se débattre seul. Elle lui tira dans un premier temps la tête hors des déchets, pour qu'il puisse respirer, ce sol meuble n'étant pas des plus propice a une avancée rapide. Puis elle le hissa, s’enfonçant elle même jusqu'au milieu des tibias. Elle lui tira alors le torchon de la bouche, que sa respiration soit plus facile.

    "Avoue... Tu as toujours rêver de ça."


Elle était essoufflée et lui de même, mais n'avait rien perdu de son sens de l'humour... De sa colère non plus.

    "J'te prévient. Si tu veux rester en vie tu as intérêt a faire ce que je te dit. A la première incartade, j'te descend. Tu ne m'es rien, et au point ou on en est maintenant, tu me ralenti plus qu'autre chose."


Elle sorti de son sac un collier noir étrange avec un boitier qu'elle vint accrocher a son cou. Rien de plus qu'un collier pour chien. S'il s'éloignait trop d'elle, le boitier lui enverrait une décharge, rien de terrible, mais suffisante pour l'arrêter le temps de celle ci et laissé a Thais l'occasion de le rattraper. Cela empêchait également les chiens d'aboyer... Il pourrait parler, mais s'il dépassait un certain seuil de décibel, la décharge se ferait inéluctable.

    "C'était une idée d'Adam... Aller avance."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Sam 30 Mar - 21:14
Même si Hudson se délectait de la situation, il devait rester prudent, car il considérait les femmes comme quoi qu'il arrive instable. Et ses fréquentes provocations n'iraient pas aidant. C'était une lionne qui tournait en rond devant lui, dans sa tanière qui était maintenant devenue sa cage. Hudson pensait avoir la situation en main. Il avait sorti un baratin assez censé pour un flic qui ne cherchait qu'à aller à l'essentiel de sa mission sans s'occuper de la vermine exécutive. Il avait menacé à propos des snipers. Les spectres n'étaient pas des flics protecteur de la populace, aussi les tireurs auraient fait feu sur Ethigan dès qu'il en auraient eu l'ordre de leur chef, quelque soit la posture qu'elle ait adopté. Lui le savait, elle pensait savoir. Hélas, lui, il ne savait pas pour ces foutues fenêtres. Elle si.

Elle se jeta littéralement sur lui et le saisit à la gorge pour l'emmener sur... Le lit ?! Tiens tiens ... ! Il amortit sa chute du mieux qu'il put mais, homme qu'il était, ne put s’empêcher de ressentir une certaine excitation. Peut-être que la panique donnait des envies à la donzelle ? Enfin il pouvait toujours rêver. Elle lui fit remarquer à juste titre que les snipers ne l'avaient pas encore abattu. Ce qu'elle prenait pour de la prudence policière n'était en fait qu'un problème technique : pas de visuel. Mais valait mieux la laisser penser ce qu'elle voulait. En revanche sa feinte de l'oreillette était un échec. Elle connaissait le matériel. Il afficha une sorte de moue ennuyée. Jusqu'à ce fameux bip qui changea tout.

Ethigan braqua brusquement son regard, comme un chien surpris par un coup de sifflet. Hudson suivit. Et prit connaissance du matériel dont disposait Ethigan. Elle aussi s'était équipée en matériel de surveillance. Malinx le lynx. Ce fut le moment ou les rats choisirent de quitter le navire. Elle s'empara d'armes et de munitions puis se dirigea vers son chemin de replie qui étonnamment était une conduite à ordures. Certes. Hudson s'était déjà fourrés dans des bordels plus insalubres que ça.

Elle se dirigea vers lui et le bâillonna avec un torchon, sans doute pour qu'il évite de révéler leur position, c'était logique. Mais alors qu'il s'attendait à ce qu'elle le trimbale jusqu'à la conduite, elle braqua son arme et fit feu. Il ferma les yeux et son rythme cardiaque s'accéléra lorsqu'il sentit les éclats du sol crépiter sur son visage. Qu'avait-elle donc fait ? Constatant qu'il n'était pas mort, il rouvrit les yeux au bout de quelques secondes pour découvrir l'oreillette mise à mort sur le sol de l'appartement. Triste sort pour ce gadget d'espionnage si chère payé. Ou peut-être juste volé lors d'une opération d'acquisition de matériel menée par les Spectres, il ne savait plus trop.

Ethigan le releva et le poussa dans la conduite tel un gros sac poubelle plein dont on peinerait à l'introduire dans la bouche d'évacuation. Puis il fut plongé dans le noir. Il dégringola le long de la paroi métallique. Se cogna plusieurs fois. Cela lui donna l'effet d'un manège à sensations extrêmes d'un parc. Ou d'un saut en parachute sans parachute. Sa vision lui revint lorsque sa tête sortit de la conduite, suivie par le reste de son corps, qui resta une courte seconde en chute libre, et s'écrasa lourdement sur un tas de saloperie. Il souffla, installé là, la tête posée sur une peau de banane et un paquet de farine à moitié vide, il trouvait presque sa position confortable, jusqu'à ce qu'il voit Ethigan tomber à son tour et atterrir... Bin sur lui quoi...

Il aurait pu trouver l'instant agréable malgré la brutalité avec laquelle Ethigan avait atterrit sur lui, sauf que le bruit d'engrenages métalliques coulissants qui suivit le ramena à la triste réalité. Nouvelle chute, nouvel atterrissage. Puis Ethigan le tira hors de la, lui offrant même le luxe de se passer du bâillon.

- Avoue... Tu as toujours rêver de ça.

- Bin. On m'a souvent traité d'ordure mais je ne m'attendais pas à ce qu'on me jette à la poubelle.

Alors qu'il se disait que ça ne pouvait pas être pire, elle sortit de son sac un collier, que bien entendu elle fixa au coup d'Hudson. Et évidement, il se doutait de l'usage qui s'en faisait. Mais malgré tout, il lui vint une ultime question...

C'est qui Adam ?




Une menace, suivie de deux coups de feu. Voila ce que Kurt, toujours en attente sur le toit, entendit. Hudson avait été assez fou pour attaquer seul ? Il ouvrit la porte en entama sa descente en courant aussi vite qu'il le put. Aucune arme en main, son but n'était pas de tuer Ethigan. Son regard se porta sur un petit triangle vert en haut à gauche de son HUD et les capteur thermiques de son casque se mirent en route, ce qui lui permit d'identifier l'appartement cible au fur et à mesure qu'il descendait. L'instant suivant, des portes de sécurité anti-incendie se refermèrent. Des lumières rouges s'allumèrent. L'immeuble céda à la panique. Peut-être même tous le quartier. Ci-bien qu'il se retrouva coincé entre deux étages. Il aurait pu utiliser le lance flamme intégré à son gantelet pour fondre la porte et se tailler un chemin, mais il n'avait pas de temps à perdre. Cette alarme était l’œuvre d'Ethigan, il en était sur. Il ouvrit plusieurs poches de son ceinturon et en extrait un petit pain de C4 qu'il plaqua à la porte afin de l'y coller. Dans ces cas d'urgence, rien n'allait plus vite que les effractions chaudes. Il se plaqua au mur d'en face et fit exploser le pain de C4 qui creusa une belle brèche dans la porte anti-incendie.

Tous les appartements qu'il avait croisé grouillaient de vie. Des familles, hommes, femmes et enfants. Pas ce qu'il cherchait. Un type massivement bâtie et une silhouette féline. Il descendit encore deux étages de cette manière jusqu'à arriver en face d'un appartement dont la signature thermique était nulle. C'était là. Il s'en doutait. Ethigan n'aurait pas activé une alarme pour se retrouver encore plus emprisonnée qu'avant, sauf si elle avait une autre voie se sortie, moins conventionnelle.

Il prépara son bras et chargea la porte de l'appartement qui rompit immédiatement. Il observa et vit des écrans posé sur un bureau. Puis son scan détecta deux petits points jaunes fumant au sol. Il s'y pencha et vit deux cartouches incrustées dans le plancher. Ainsi qu'une oreillette maintenant détruite. Il la ramassa pour faire disparaitre la dernière preuve de son implication dans l'affaire. Mais tous ces indices confirmèrent ses doutes. Il était au bon endroit. Il fit rapidement le tour de l'appartement mais n'y détecta aucun signe de vie. Elle s'était volatilisée, avec Hudson. Puis il vit ce qui lui sembla être une bouche d'évacuation des déchets. Instinctivement, Kurt dressa son bras gauche, poing ferma, et l'orienta vers la trappe fermée. Une petite roquette fut propulsé depuis le gantelet de son armure. La trappe, et le mur tout autour, vola en éclat. Des bouts de bois, de briques et de ferraille volèrent tout autour de lui, mais il ne bougea pas d'un pouce.

- Équipe une, rappliquez dans l'appartement et embarquez tout !

Son ton était à la fois calme et vif, teinté de l'autorité froide qui le caractérisait toujours. Les ordres déroulaient instinctivement. Il se retourna et sans perdre une seconde de plus, et sauta dans la grosse faille qu'il venait de faire dans le mur. La chute fut longue mais sans doute largement moins douloureuse que pour Hudson et Ethigan, grâce à son armure de combat Andarienne.

Une fois arrivé au terme de sa chute, il scruta les alentours. Puis il les trouva enfin, deux petites tâches jaunes et rouges, s'éloignant par un couloir. Il les suivit discrètement. Plus question de la laisser filer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Dim 31 Mar - 12:51
La répartie de Wallen lui tira un sourire ironique, alors qu'elle penchait la tête en sortant le collier du sac. Il avait de l'humour. Un humour auto-dérisoire qui ressemblait un peu au sien. Dans un autre contexte elle aurait sans doute put l'apprécier, rire même de cette blague ou le pousser a d'autre... Mais pour l'heure, il était le cailloux dans sa chaussure, extrêmement dérangeant et opiniâtrement désagréable.

Ils avaient commencer a avancer, quand le flic lui posa une ultime question. Le poussant du bout de son arme elle le força a avancer, alors qu'ils avait rejoins un parapet en dur sur lequel leur progression était facilité. Leurs pieds écartaient quelques bêtes qui semblait surpris de leur présence ici, et les blattes disputaient en ras leur trouvailles. Qui était Adam. Curieux qu'il pause la question. A moins de vouloir s'en servir contre elle...

    "Un mec que t'aura jamais l'occasion de connaitre. Un trouillard de première avec cependant une pointe d'ingénieusité. Il me l'avait coller sur la jambe lors d'une course. Et je peut te dire que quand ce truc se déclenche, il est impossible de courir... Le muscle tétanise et tu peut rien y faire. Jamais essayer autour du cou... Mais si j'était toi je m'y risquerais pas. En plus tu as déjà pris deux charges de laten... Et aussi costaud que tu soit, de la troisième tu te relèvera pas, et si mon but premier n'est pas de te tuer, j'aurais aucun scrupule a le faire. Aller avance."


Il avait toujours les bras liés, a niveau des poignets comme au niveau des coudes, une main sur son épaule, elle le guidait a travers les couloirs, contournais des grilles qui n'aurait pas du être la, avec pour seul repère le plan mental qu'elle avait construit, repérer dans un premier temps, puis qu'elle modifiait au cours de leur perigrination.

    "Tu as de la famille Wallen? J'veux dire, des gens a qui tu tient, qui te sont proche comme le serait des frères et soeur, des amants. J'parle pas de femme ou d'enfants, c'est incompatible avec ce qu'on fait..."


Était-elle vraiment curieuse? Elle semblait surtout avoir besoin de meubler le silence caverneux de cet endroit. Son visage lui, reflétait la concentration comme la réflexion, alors qu'elle cherchait la sortie qui lui permettrait de déboucher au plus près de l'endroit ou elle devait se rendre. Le casino.

    "A droite."


Elle ruminait sa vengeance dans sa tête. Elle avait une dette a payer, c'était la raison pour laquelle elle n'avait pas laissé Wallen a poil sur le lit dans l'appartement. Autrement elle se serait contenter de disparaître. Mais voila, Thais avait horreur qu'on la prenne pour une conne, et c'était exactement ce qu'avait fait le commanditaire en lui dissimulant les informations qu'il avait de toute évidence en sa possession.

    "Tu crois vraiment en la justice? Tu crois vraiment que t'aurait l'occasion de coincé un type pareil? Moi je pense pas. Ces hommes tissent leur toile et leur réseau aussi bien que des araignées. Ils n'y a que les actes qui peuvent arrêter les types comme eux. Encore faut il être capable de les assumer."


Elle parlait bien évidement de mettre a mort ce mafieux dont il lui faisait miroité l’existence. Et elle n'avait pas de raison de penser le contraire. Pour avoir put goûter à celle de Mars, elle en connaissait les méthodes. Et Hudson, Wallen en avait dépeint un portrait tout à fait ressemblant.

Marchant toujours dans le dédale, la blonde prenait soin de scruter ses arrières, car nul doute qu'on serait bientôt sur leurs traces...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Mar 9 Avr - 21:36
Aussi surprenant que cela soit pour Hudson, Ethigan avait répondu à sa question. Adam. Un type. En fait il s'en fichait pas mal, et il ne l'avait pas demandé sérieusement. Il ne pensait pas qu'elle y aurait répondu. Maintenant qu'il y pensait, Raynor, dans un cas similaire, se serait contenté de flanquer son poing ganté dans l'estomac de son captif pour le faire taire. Mais maintenant qu'ils y étaient why not... Il prit cependant bien en compte l'avertissement concernant le collier, bien qu'il s'était déjà douté de son usage.

- Loin de moi l'envie de vouloir vérifier si ton truc marche vraiment, hein...

Et comme elle lui ordonna, il avança. Étrangement, maintenant qu'elle parlait, elle lui semblait plus sympathique. Même si ça restait qu'une femme. Enfin bon... Il repensait à ce qui s'était passé en haut, dans l'appartement. Très futé cela dit. Et il se demandait surtout où étaient ses équipiers. Maintenant, il était absolument seul avec elle. Plus de drone, plus d'oreillette. Plus rien. Juste lui, et elle. Lui avec son collier électrique, elle avec son flingue. Pas vraiment un rapport de force très équilibré. Et ce fût elle qui posa la prochaine question. Avait-il de la famille ? Il ricana. Il ne s'y était pas attendu non plus.

- Bin y a bien Cindy, la danseuse du club de strip-tease... Et puis il y a peut-être mon patron, un espèce de fieffé salaud. Malin. Fier. Têtu comme une mule... Il prit une mine pensive. Mais fort... Dit-il doucement avant de se ressaisir. En fait je compte un peu sur lui pour me sortir de là. C'est pas que je t'aime pas mais je n'aime pas rester trop longtemps avec les mêmes filles...

Il afficha un sourire ironique mais ne s'arrêta pas pour autant de marcher. C'est vrai qu'il était seul avec la folle, mais il savait qu'un type là haut, mettait tout en œuvre pour le récupérer. Et ça c'était plutôt encourageant. Maintenant qu'il y réfléchissait, il se demandait une chose... Où allaient-ils comme ça, dans ces tunnels ?

- Tu me ramène à la mafia ? Dit-il avec un ton qui trahissait un certain désespoir.





Il était une ombre. Invisible, silencieuse. Il se faufilait entre les tas d'ordures. Souple et rapide, comme un serpent ayant prit en chasse une proie. Hélas, la progression dans ces foutus tunnels étaient loin d'être une partie de plaisir pour le traqueur. Car si il était équipé du high-tech en matière de détection et de poursuite et qu'il pouvait suivre une cible grâce à sa signature thermique, il ne fallait pas oublier qu'il se trouvait dans un gros incinérateur, et que partout autour de lui, des générateurs d'énergie, et d'autres fours plus éloignés, fonctionnaient toujours, parfois leurrant ses scans. Aussi Raynor du-t-il plusieurs fois rebrousser chemin en s’apercevant que les sources de chaleurs n'étaient pas mobiles.

Le plus embêtant était quand Ethigan et Hudson passaient à côté d'un relai d'énergie, où alors il les perdait complètement de vue, dans un immense halo jaune et rouge. Où allait-elle ? Avait-elle déjà exploré ces tunnels une première fois pour arriver à s'y diriger aujourd'hui ? C'était peu probable. La relativement faible accumulation de déchets semblait indiquer qu'une crémation avait eu lieu quelques temps auparavant. Il se demandait aussi à combien de mètres sous le sol il se trouvait. Car d'ici, la transmission avec ses hommes restés en surface était faible et brouillée. Lui aussi était désormais seul.

Et seul dans son casque, il soupira lorsqu'il vit disparaitre pour la énième fois Ethigan et Hudson dans un halo de lumière. Il décida de couper le spectre thermique et pendant un moment, resta immobile, afin que ses yeux s'habituent à l'obscurité. Pas question d'allumer de lampe. Et le système de vision nocturne de son casque était en cours de maintenance, il n'avait pas eu le temps de le régler avant la mission et ne s'était pas attendu à devoir s'en servir. Lentement, il se mit à genoux afin de diminuer sa silhouette, et profita du moment pour réfléchir. En fait, si elle avait gardé Hudson avec elle, il ne pouvait y avoir qu'une seule destination logique. Mais le fait qu'elle cherche encore à livrer sa cargaison après son détour inattendu l'étonna.

Après un moment il se releva, de là où il était, il ne voyait plus que deux ombres s'éloigner dans une obscurité encore plus grande. Leur courir après ne servait à rien. Si il se faisait repérer, il prenait le risque de perdre Hudson, et même si il était habitué aux pertes encourues en mission, il avait encore besoin du pilote. Il changea de chemin à l'intersection suivante et se mit alors en quête d'une trappe s’entretient. La tâche s'avéra bien moins ardue qu'il n'y pensait. Il se pencha sur la trappe et réduisit la puissance de son lance-flamme de poignet au minimum afin que sa flamme ressemble à celle d'un chalumeau, puis découpa la plaque de métal qui le séparait du couloir de maintenance.

La plaque tomba lourdement sur le sol, puis sa route fut alors largement simplifiée. De petites lumières rouges fixées au plafond balisèrent son chemin le long de tuyaux d'afflux de combustibles et de boitiers électriques jusqu'à une échelle. Alors qu'il la remonta, les grésillements dans son casque laissèrent la place à des sons plus nets, jusqu'à retrouver les voix distinctes de ses hommes, encore à l'ouvre dans l'appartement d'Ethigan.

- Compte rendu. Dit-il sobrement.

- On récupère tout ce qu'on peut chez la cible, on ne sera bientôt plus là. Les tireurs sont redescendus et la navette est prête pour un redéploiement rapide. Qu'est-ce qu'on fait ? Demanda Jenkins, qui d'ailleurs ne s'était pas enquis de l'état de santé de son chef ou de son autre coéquipier.

- Récupérez mon planer sur le toit. Rapatriez le drone à la planque et avec Dwayne embarquez tout le matériel qui s'y trouve à bord de la navette, puis restez en attente. Je prend le relais. Seul.

Kurt arriva enfin en surface. Il se trouvait dans un secteur assez éloigné de l'appartement d'Ethigan. Mais il saurait s'orienter. Il fixa le niveau de carburant de son jetpack. Avec la faible utilisation de son lance-flamme tout à l'heure, il lui en restait encore assez pour une vingtaine de minutes de vol. Largement assez pour se rapprocher au plus près possible du secteur chic des casinos. Sur son HUD, il cligna deux fois rapidement les yeux en fixant une étoile bleu, et son pack dorsale cracha des gerbes de flamme, le propulsant dans les airs.
Il devait faire vite.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Ven 12 Avr - 18:24
Elle ne s'attendait pas vraiment a ce qu'il parle de lui... Mais la réponse lui tira un sourire. Autant pour sa part, elle était certaine qu'il ne pourrait jamais trouver Adam, autant, il n'était pas exclut qu'elle mette un jour la main sur son patron... En tout état de cause, il semblait avoir peu de monde dans son entourage, couverture? Peut être... Mais elle imaginait bien cette forte tête avoir ce style de vie. Il était un peu comme elle en somme. Peu de chose qui tiennent réellement a cœur, c'est le meilleur moyen de se protéger...

    "T'en fait pas mon chou, j'ai pas l'intention de te garder pour moi. Tourne a... a gauche."


Une question fut alors lancé, avec un ton légèrement désespérer. Est-ce qu'elle le ramenait à la mafia? Elle resta silencieuse un moment, elle même pas encore parfaitement sur de son plan. Le ramener et se tirer? Le ramener et les tirer? Le planter dans un coin et disparaître? Cela lui paraissait insatisfaisant.

Alors qu'ils marchaient, leurs visages et expression prenaient leurs sens sous les reflets colportés par les déchets, tantôt rougeoyant quand ils passaient près de bouche d'incinérateur qui bien qu'éteinte laissait apercevoir quelques braises toujours existantes, tantôt blanche alors que des portes plafonières s'ouvraient sur le jour, déversant leur flot d'immondice avant de se refermer.

    "Tu voit Wallen... Je ne fait pas partie de ce genre de nanas qu'on peut baisé sans contrepartie... Je m'arrange toujours pour y trouver mon compte... Et cette petite plaisanterie n'est pas du tout à mon gout..."


Aussi bien dans un sens que dans un autre d'ailleurs. Mais que pouvait elle réellement faire? Le livrer, et espérer avoir la chance de nuire a celui qu'elle visait? Un homme du Némésis aurait lui piégé Wallen... Et l'aurait fait péter au moment ou elle l'aurait livré... Mais elle avait toujours exécrer les méthodes de ces terroristes, raison pour laquelle elle poursuivait des missions solos.

Voila un mur qui lui disait quelque chose! Ils étaient enfin arrivé. Elle était tombé ici une fois, une petite escapade depuis le casino... Mais remonter serait autrement plus difficile. Elle chercha une console contre le mur et débloqua la commande d'ouverture manuelle, une trappe s'ouvrit, laissant tombé, cartes, jetons, cigarettes et autres cadavres de bouteille de champagne... Aucun doutes, ils étaient au bon endroit. Ils devraient débouchés dans une arrière salle attenante à la grande salle de jeux, pas celle des machines a sous, non... Celle ou les croupiers faisaient leurs allées et venue, black jack, roulette... Les paquets de jeux étaient jeter après le premier usage,incomplet une fois que certaines cartes étaient brûlées, évitant par la même la fraude.

Alors il lui suffirait de traversé cette grande salle et de prendre l'ascenseur pour remonter dans le bureau ou tout avait commencé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Ven 12 Avr - 19:48

- C'est curieux, quand tu m'a plaqué sur le lit j'ai bien cru que t'avais envie de baiser sans contrepartie...

Sortir des conneries dans les moments de crise ça le connaissait bien, mais pourtant sa tirade ne lui décrocha pas le moindre sourire. Pour Hudson, avoir l'air inquiet n'était pas difficile. Mais les raisons pour lesquelles il l'était vraiment étaient différentes que celles qu'il devait laisser croire. Qu'on le ramène aux mafieux était justement ce qu'il voulait. L’inquiétude qu'il laisser transparaitre, c'était celle qu'on l'amène ailleurs, ou qu'on le laisse crever comme un rat dans l'incinérateur. Mais le chemin touchait à son but. Ils arrivèrent devant une sorte de trappe, et sous quelques habiles procédés d'Ethigan,ce fut un flot continue de cadavres de bouteilles, de mégots de cigarettes, parfois même de cigares, de vieux jetons et de bouffe de luxe abominablement gâché, qui se déversa à leur pieds...

Au moins un bon point pour lui, ils étaient sous un casino. Etait-ce au moins le bon ? Si elle le livrait a de vrais mafieux, il aurait l'air fin... Enfin l'avantage certain, si il parvenait à s'en tirer vivant, serait qu'il pourrait se goinfrer de bouffe de luxe aux frais de Raynor. Et ça, ça n'avait pas de prix. Oh ça oui, pour la partie du plan non conforme, il ne s'en priverait pas. Encore fallait-il y survivre.






Ses lourdes bottes se posèrent sur le sol alors que son jetpack cessait de cracher ses gerbes de flammes. Kurt n'était qu'à cent mètres du casino et il préférait une approche plus discrète. Se trimballer en armure ne l'était déjà pas, autant limiter les dégâts. Son pas rapide le mena aux portes dorées du casino. Tapis rouge, ambiance festive. Tout était brillant, luxueux, criard même. Clairement pas le genre d'endroit qu'il affectionnait, au contraire. Spartiate qu'il était, il préférait vivre dans la sobriété d'un bunker que dans une villa confortable et hors de prix. Mais peu importait. Il n'était pas ici pour investir dans l'immobilier.

Il navigua entre les machines à sous et les autres jeux d'argents jusqu'à arriver aux ascenseurs. L'avantage du casino était que tous le monde était trop occupé à jouer et à compter leurs gains pour faire attention à lui. Il entra dans un ascenseur sans que personne ne remarque le guerrier. Et quand bien même, l'établissement était suffisamment fréquenté par la mafia pour que la présence d'un mercenaire en armure soit normale.

Il grimpa les étages, arpenta quelques couloirs et ouvrit la porte. Rien n'avait changé, si ce n'est le chariot de denrées de luxe et d'alcool qui avait disparu. Embarqué par ses hommes évidemment. Il ignorait tout de la position exacte d'Ethigan et de Hudson. Il ignorait combien de temps il avait devant lui avant qu'ils ne franchissent le porte. Mais les choses rentraient dans l'ordre. C'était là l'issue qu'il avait initialement prévu dans son plan. Bien que, engager Ethigan maintenant qu'elle se savait manipulée serait plus difficile.

Il retira ses deux pistolets de ses holsters de cuisse, et les posa l'un à côté de l'autre sur une petite table sur le côté de la pièce. Clairement en évidence et facilement visible en entrant d'ailleurs. Et situé relativement loin du bureau où il comptait s'asseoir. Près de la porte, il baissa l'intensité de la lumière afin de la tamiser un peu et se mit en quête d'un verre à boire. Mais les spectres avait déjà pillés la chambre de tout l'équipement de luxe. Plus rien à boire, plus rien à manger, plus rien à fumer. Alors il coupa la transmission dans son casque. Les caméras avaient aussi été retirées. Il était tout seul à présent.

Il s'installa derrière le bureau, sur le fauteuil de cuire ou Jenkins, déguisé en parrain mafieux, avait engagé Ethigan quelques heures plus tôt. Il avait renoncé à ses armes. Il prenait un risque. Il portait toujours son casque, donc elle ignorerait son identité. Et même quand elle le découvrirait, peut-être que ça lui donnerait une raison en plus pour tirer sur lui. Un autre l'aurait prit pour un fou. Mais ce risque, il le connaissait et il l'assumait.

Alors, tout ce qui restait à faire maintenant, c'était attendre que la porte en face de lui ne s'ouvre. Et que le guerrier et la jeune mercenaire se retrouve face à face à nouveau, pour la troisième fois.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Mercenaire / Contrebandière
Caractère : Lunatique - Inconstante

Messages : 256
Billets : 22911

Carnet de Bord
✦ Don: Détonnation
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Ven 19 Avr - 15:30
Soit il était complètement fou, soit il savait exactement a quel type de femme il avait affaire. Une réponse du genre aurait put lui valoir de manger ses dents avec une femme moins décomplexer sur le sujet. Quant à Thais, elle se contenta d'un sourire ironique, tout en se demandant intérieurement, comment les hommes faisaient pour penser systématiquement à cela dans les moments pareil.

    "T'aurais bien aimé..."


Inutile d'en dire plus, elle le poussa d'un geste dans les détritus dans lesquels il manqua de trébucher. La chaleur, tout comme l'odeur désagréable de la macération des immondices qui n'avait pas encore été brûler lui piquait le nez. Il était temps de sortir de cet endroit.

    "Aller, grimpe. Et fais pas le con."


Sinon... La menace n'avais même plus besoin d'être prononcé. Il n'y avait pas d'animosité dans ses dires, juste une situation inéluctable. Un pas de travers, il était grillé. Point final. L'ascension n'était pas des plus agréable, et sans l'usage de ses mains Wallen n'aurait pur la gravir. Une fois hissé dans le conduit, Thais avait bloquer son dos contre la paroi, ses pieds sur celle d'en face. Heureusement l'aspect relativement lisse leur permettrait de monter par glissement.

Elle le fit monter plus haut que de raison, afin de pouvoir sortir la première. La petite pièce était vide, pour le moment. Au travers des étagères contenant cartes, jetons, et caisses de champagnes pas encore déballées, elle surveilla un instant la porte derrière laquelle elle vint se placer. Elle posa la main sur la poignée. Verrouillée. Bien évidement. Quel idiot laisserait un accès libre à une pièce ou se tenait plusieurs milliards de dollars sous la forme de jeton?

Les pas qu'elle entendit derrière la porte l'alertèrent sur la venue d'une personne. Elle glissa de l'autre coté de la porte, et quand celle-ci s'ouvrit, elle fut alors caché derrière, tandis que le croupier, une femme de belle allure entrait sans y prendre gare. Une main sur la porte, Thais la repoussa légèrement, arrivant dans le dos de la jeune femme, qu'elle étala d'un geste rapide et précis. Elle attrapa le corps s'écroulant, assommée, pour la déposé en silence sur le sol avant de la fouillée, trouvant rapidement l'objet de son attention. Elle retourna alors près du vide ordure, ordonnant à Wallen de la rejoindre, avec pour seul outil la menace qui planait déjà sur lui.

Clef électronique en main, il ne fut pas compliquer de quitter la salle, et de se glisser parmi les clients. Seul leur odeur et leur aspect particulièrement sale tranchait après tout... Rien que ça. Thais attrapa au passage une serviette sur le bras d'un garçon en train de servir du champagne et s'essuya le visage tout en marchant, la jetant négligemment sur le chariot suivant, avant d'attraper Wallen par le bras, histoire de le tenir a proximité si une envie soudaine de s'envolée lui prenait. Il n'avait jamais fait de stupidité de ce genre jusque la... Mais sait on jamais...

L'ascenseur était proche, le dénouement aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Raynor
avatar

Masculin Métier : Capitaine des Spectres
Caractère : Pret à tuer

Messages : 162
Billets : 22808

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
51/2500  (51/2500)
✦ Objets:
☬ Capitaine du Léviathan ☬
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord Dim 21 Avr - 9:39

A sa grande surprise, il ne s'était même pas prit de claque dans la poire. Soit elle le trouvait drôle, soit elle gardait la force de mettre des bourres pifs pour un autre. Hudson se demandait où étaient ses amis. Que faisaient-ils pour lui en ce moment ? Il se demandait où se trouvait Raynor. Si le Capitaine avait anticipé l'action d'Ethigan et s'était rendu au casino avant eux. Il était effrayé rien qu'à l'idée du combat de titan qui se préparait, si c'était le cas...

Puis elle lui ordonna de grimper. Évidemment en premier pour qu'il ne puisse pas reculer... Alors il grimpa, le dos plaqué à la paroi et les jambes appuyées sur celle d'en face. C'était long, fatiguant. Mais ils y arrivèrent. Il déborda l'objectif d'un mètre afin qu'Ethigan sorte la première. Et lui vint alors une idée. Si il redescendait ? Avec la vitesse et la surprise il serait hors de portée de la télécommande d'Ethigan bien avant qu'elle ne s'en rende compte. Oh il se foulerait peut-être une cheville à l'atterrissage, mais au moins il serait libre.

Mais non. L'idée aurait été bonne si ils n'étaient pas au bon endroit et si proche du dénouement final. S'enfuir n'aurait servi à rien, sinon rallonger la traque et risquer de le faire tuer. Aussi, quand il entendit une masse inerte tomber sur le sol, il comprit rapidement qu'il était maintenant trop tard pour exécuter son plan, alors il sortit comme Ethigan le lui ordonna. Ses yeux se posèrent sur les jetons, les dés et les bouteilles de champagnes. Rha si il n'avait pas été emprisonné il se serait rempli les poches des jetons les plus chères avant de partir. Mais ça ne faisait pas très flic. Ou alors flic en marge. Pour un flic de K-27 qui luttait contre la mafia, pourquoi pas, peut-être. Mais la réflexion ne le fit même pas sourire.

Ils sortirent du local. Qui sait. Si un jour Raynor chercherait à financer ses opérations clandestines sans passer par le coffre du MA-85, Hudson savait maintenant comment rentrer en douce dans le casino et ce, directement dans le local des jetons. De quoi donner à Hudson au moins ne serait-ce qu'une demie molle.

Le "couple" se dirigea presque incognito vers les ascenseurs. L'un d'eux les mena à l'étage où, quelques heures plus tôt une supercherie se mettait en place, et dont il était l'un des protagoniste de la pièce. Ils se retrouvèrent en face de la porte d'une des suites VIP. Celle qu'il fallait. Celle où tout avait commencé. L'acte final touchait à sa fin. Bientôt la porte s'ouvrirait, et le rideau tomberait sur la scène. Derrière, seul dans la lumière tamisée, un homme en armure attendait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Deal with the dark lord
Revenir en haut Aller en bas

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2
 

 Sujets similaires

-
» cuz dark lord funk gon’ give it to ya! (w/ némé)
» The lord of the ringard
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✦ TERRE ✦ :: ♁ Cité K-27 :: ♁ Tour des Divertissements-
 ::  :: ✦ TERRE ✦ :: ♁ Cité K-27 :: ♁ Tour des Divertissements+