lorsqu'on cherche des réponses... (Lucy et Logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lucy Ajrarn
avatar

Métier : soldat de la section Alpha
Caractère : violent

Messages : 185
Billets : 17390

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: lorsqu'on cherche des réponses... (Lucy et Logan) Sam 7 Avr - 0:43
Le bar commençait à se remplir de plus en plus vite, et bientôt la salle fut saturée de client. Je détestais quand il y avait autant de monde, il y avait beaucoup trop de bruit et au final je me retrouvais à chaque fois avec un mal de tête. Je fis donc signe à un serveur robotisé pour payer l’addition d’un verre que je n’avais même pas fini. De toute façon il était temps que j’aille à la pêche aux infos. Après avoir versé quelques pièces dans le récipient métallique, je me levais et quittais le bâtiment. La différence de température entre l’intérieur et l’extérieur me fit frissonner et je rabattis la capuche pour cacher mon visage. Sous ma longue veste noire était caché mon armure blanche et mes armes, dont un magnum rechargé à bloc et mon épée à ma ceinture.

J’avais passé ma journée à rechercher des dealers pour mieux cerner leur source en as. Ce n’était pas terrible comme piste mais vue qu’il n’y avait rien à faire sur le Némésis, c’était toujours mieux que de ne rien faire du tout. Je ne pouvais pas rester immobile alors que l’Aera Center se développait de plus en plus, j’avais trop de rancune pour cela. J’espérais que cette nuit serait plus clémente en information car la journée fut un véritable désastre. J’étais tombé pour la plupart sur des pauvres types trop drogués pour vous répondre où encore des mendiants. Au final, je les avais juste assommés pour qu’ils me laissent tranquilles et encore j’avais été sympa avec eux.

Je tournais donc dans une énième petite ruelle connue pour être propice à la circulation de drogue. Il faisait noir mais mes sens étant aiguisés, je pus donc facilement voir une silhouette qui s’approchait. Je souris intérieurement, cette fois il n’avait pas fallut attendre trop longtemps pour trouver quelqu’un de louche. Je ralentis mon pas pour pouvoir le détailler. Lui aussi se cachait derrière une capuche le dissimulant, mais sa carrure m’informait que c’était un homme plutôt musclé et de taille moyenne. Enfin à un mètre l’un de l’autre, on s’arrêta pour se fixer en chien de faïence. C’est lui qui au bout de quelques minutes, décida de prendre la parole :

- C’est pour quoi ?

La voix de l’homme était cassée et je pus sentir une odeur d’alcool émanait de ce dernier. C’était pas bon signe, un homme généralement bourré ne pouvait pas répondre correctement à vos questions. Il fallait qu’il soit assez lucide pour avoir peur face à la menace d’une arme braquait sur leur tempe pour répondre.

- La drogue, je cherche de l’as plus précisément.

Le type me regarda d’un air étrange. Quoi ? Je fronçais des sourcils, qu’est ce qu’il avait à me fixer comme ça ? J’avais été claire dans mes propos, pourquoi me fixer ainsi ?

- Vous êtes une femme…

- Oui et alors ?

Franchement je ne vois pas pourquoi il était surpris juste parce que j’étais une femme. Après tout, la drogue ne touchait pas que la gente masculine, la drogue n’était pas aussi sélective. De toute façon je voulais vite régler l’affaire et il fallait que je sache si oui ou non il vendait de l’as. L’homme en face de moi regarda autour de lui pour être sûre que personne nous regardait, puis il s’approcha un peu plus de moi pour me chuchoter :

- J’ai de l’as mais sa vous coûtera cher…

Je n’attendis pas plus longtemps pour lui envoyer mon poing en pleine figure. Le dealer s’effondra aussitôt sur le sol crasseux. Il n’eut pas le temps de se relever que j’étais déjà sur lui, braquant mon magnum sur sa tête. Sa capuche était tombée dans sa chute, et ce fut un visage banal et apeuré que je découvris.

- C’est qui ta source en drogue ?

Ma voix était claire et emplie d’une menace certaine s’il ne me répondait pas tout de suite. Il se mit à gigoter pour échapper à mon étreinte mais se fut un coup de crosse qui le calma, faisant couler un petit filet de sang au coin de sa bouche. Je n’aimais pas quand une personne se débattait en vain et mes cheveux scintillèrent légèrement traduisant ma mauvaise humeur.

- Alors ?

J’appuyais le canon de mon arme sur son front pour l’encourager à parler.

- Non, je n’en sais rien, c’est un homme mais je n’ai jamais vu son visage…

- Mauvaise réponse.

Et je tirais une balle, se qui fit explosait son crâne en mille morceaux, éclaboussant ma veste pas la même occasion. Je me relevais, le visage toujours impassible devant de corps devenu inerte. Tuer n’était pas un problème, encore moins lorsque sa concernait des personnes méprisables, et un dealer était quelqu’un de méprisable. J’enlevais les derniers bouts de cervelle collés sur mes vêtements, puis continua mon chemin l’arme toujours en main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Masculin Métier : Agent et Bourreau de l'Aera Center
Caractère : Froid

Messages : 30
Billets : 20390

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
○ Mauvais présage ○
MessageSujet: Re: lorsqu'on cherche des réponses... (Lucy et Logan) Ven 4 Mai - 23:25
    "Vous les humains vous battez pour votre propre vision de la justice et moi, je me bats pour la mienne. Nous sommes des êtres tout à fait ordinaires, mus par une soif de vengeance que nous avons baptisé"Justice". Mais en décrétant que son combat est la meilleure justice qu'il soit, on ne fait qu'engendrer d'autres soifs de vengeances. C'est alors que se dessine le cercle impitoyable de la haine. "


La ruelle était déserte, sombre et crasseuse. Les jours que je croyais infinis venait enfin de me donner une proie après plusieurs semaines de chasse sans résultats, une nouvelle chance de pouvoir débusquer les rebelles. Cette jeune femme à la chevelure flamboyante n'avait pas passé inaperçu aux yeux de l'Aéra et surtout au miens. Le sort que je lui réservais n'était rien autre que souffrance et mort. Son destin se dessinerai différemment de Thais et je ne tomberais pas deux fois dans le même piège. Chaque moment de cette rencontre était calculée, sont destin ne lui appartenait plus. La seul chose qui lui restait, c'était la parole mais saurait-elle en faire bonne usage ? J'en doutais.. cette rencontre.. pour cette rencontre, J'avais pris mes précautions.

J'étais devant elle. Exaspéré, je baissais mon regard vers le sol comme pour essayer de me rassurer du sort de l'univers, elle comprendrait le but de ma genèse contrairement à Thais et même dans le cas contraire je la forcerais à reconnaitre la puissance de mon entreprise. Elle se plierait à l'Aéra, ou périrait. En cet instant, je pouvais sentir ce flot d'inquiétude bouillir en elle, son arme braquée sur moi me permettait d'être sûr de cette thèse. Mais pensait-elle une seule seconde qu'une arme de se calibre-ci soit vraiment efficace ? Relevant doucement mon regard, braquant mes yeux de monstre dans les siens pour la déstabiliser un peu plus, je poursuivais

    "Je ne vous comprendrais jamais.. maintenant, laisse la souffrance avoir raison de toi "


Mon bras se matérialisa assez rapidement. Tirant un rayon bleuté sur le sol dans le but de bouleverser la structure du terrain et la jeune femme, plusieurs fragments de roche volèrent en éclat, une épaisse poussière semblait prendre possession des lieux, qui aurait pour but de perturber sa vision pour que je puisse la cueillir sans grandes difficultés. Ce coup si, je ne me tromperai pas dans l'ordre du jeu, je ne laisserai nul informations parvenir à Thirit et ses sbires, elle serait confrontée à elle-même, à ce qui l'attendrait, à son propre sort. Comme je l'avais prévus, elle ne se laisserait pas capturer. Serait-elle un pion plus compétent dans l'échiquier ? Seul l'avenir le dirait et pour le moment, le principal objectif était de la saisir. Peut importe la façon, peu importe la manière. Quitte à lui broyer bras et jambes je ne reculerais pas. Ton en m'apprêtant à m'exprimer, la pointe des doigts de ma main gauche se joignirent pour former le bout d'une pique.

    "Tes rêves, tes ambitions, tous vont être balayés dans le néant de ceux qui ne connaissent pas la souffrance. La seule chose qui puisse rester en vous-même, c'est la " raison". Ne fais pas l'erreur que beaucoup de personnes ont fait avant toi.. Je t'offre une chance de te repentir, coopère ou meurt.. dépêche toi de choisir avant que je ne finisse par prendre ma décision. "


J'avais pris la précaution de ne pas être venu vêtu du vêtement basique que je portais la dernière fois, mais de ma combinaison secondaire de combat qui m'offraient d'autres fonctionnalités intéressantes, mais qui me permettrai avant tout de subir davantage de dégâts avant que l'on puisses enfin m'endommager, même légèrement. Mon regard quittait aussitôt la combinaison en se fixant de nouveau sur la jeune femme qui avait l'air confiante. Elle était seule, mais je n'avais négligé aucunes pistes, aucunes hypothèses. Et même si je doutais qu'elle soit venue avec d'autres individus tout aussi méprisable, j'étais forcé de reconnaitre qu'avec la rapide intervention de l'autre fois, cela m'avait forcé de redoubler de vigilance.. Thirit m'avait blessé, ma vengeance n'était pas toute inassouvie, elle était loin de l'être et elle le serait seulement au moment où j'aurais sa tête entre mes mains.. pour le bien de l'humanité et de ma genèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Ajrarn
avatar

Métier : soldat de la section Alpha
Caractère : violent

Messages : 185
Billets : 17390

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: lorsqu'on cherche des réponses... (Lucy et Logan) Dim 6 Mai - 23:02
La ruelle était sombre et il était de plus en plus difficile de voir au fur et à mesure que le temps passé. Mon arme toujours au poing, j’observais entre les quelques poubelles débordantes espérant y trouver une autre victime. Cependant il n’y avait personne comme si on avait déserté le lieu. Je commençais sérieusement à me dire que tout cela ne servait à rien jusqu’au moment où j’entendis plus que je ne vis quelqu’un s’approchait. Une silhouette noire qui venait vers moi d’un pas décidée. Mon corps se tendit lorsque celui-ci s’immobilisa face à moi et commença à parler. Je fronçais des sourcils comprenant que j’avais certainement été reconnue et mon bras se leva automatiquement pour braquer mon magnum vers cette personne.

La tête baissée, il la releva pour croiser son regard avec le mien. Ils étaient rouges, d’un rouge froid et menaçant. Il y avait quelque chose de pas normal et je mis quelques secondes avant de reconnaître cet être qui se tenait devant moi. Même si il faisait sombre, ma vision restait tout de même assez bonne pour qu’il n’y ait aucun doute sur son identité. Deux semaines, cela faisait deux semaines que les membres du Némésis le recherchaient. Le commandant avait mis sa tête à prix après une mission auquel j’avais faillit participer. En revanche j’avais pût constater les dégâts qu’il avait causés parmi les soldats du sanctum. La section d’assaut n’avait pas pour habitude de connaître de perte lors de ce type d’intervention mais apparemment cela c’était mal passé. On parlait de cyborg fanatique, détruisant tout sur son passage. Si ce robot pouvait déstabilisé une centaine de soldats professionnelle, je ne me voyais pas faire mieux contre un tel ennemi. Néanmoins j’étais loin de me sentir désespérer et n’allais sûrement pas abandonner un tel opposant.

J’observais, essayant d’évaluer mes possibilités d’attaques quand soudain son bras se transforma en une forme de pique. J’avais juste eu le temps de voir une lumière bleu sortir de son bras que le sol s’écroula sous mes pieds. Mon corps déjà en tension réagit rapidement en sautant vers un coin qui était resté intacte. Je n’arrivais plus à le voir à cause de la poussière, mais je n’avais pas forcement besoin de ma vision pour savoir où il se trouvait. J’avais à la base une très bonne ouï mais le fait d’être réactif avait encore plus aiguisait mes sens. Je pouvais entendre distinctement chacun de ses mouvements et ainsi connaître sa position. L’adrénaline circulait partout dans mon corps et mon cerveau cherchait une faille contre cet être dépourvu d’humanité. Du métal, il était constituait de métal d’après les informations que j’avais eues du Némésis. Je savais que mon épée pouvait arrivé à bout de tout type de métal mais cela voulait dire qu’il fallait arriver au contacte et d’après la technologie que possédé ce fanatique je n’étais pas prête d’y arriver sans me mettre en danger. Non, l’épée n’était pour l’instant pas une bonne solution mais une deuxième idée me vint en tête.

Je m’accroupis vers le sol et glissa une de mes mains vers mes chargeurs. Dans cette position très peu de gens avaient l’idée de tirer vers le bas et j’espérais que ce dernier ferait la même erreur. Il se remit une nouvelle fois à parler. Je le trouvais assez bon dans l’art de la parlote mais cela commençait à me casser les pieds. Il m’offrait une chance de me rendre sinon il me tuait si je ne le faisais pas. Franchement la proposition était tellement banale que j’avais envie d’en rire. Et oui, comme quoi même dans des situations dangereuses je pouvais trouver des trucs drôles.

Enfin sûre de sa position, je braqua de nouveau mon magnum vers la silhouette encore flou et tira pour toute réponse à sa proposition. Je ne me faisais pas d’illusion, je savais qu’avec une arme de ce calibre, je n’arriverais pas à grand-chose contre une carapace de métal. Toutefois, les balles que contenait mon magnum n’étaient pas des balles ordinaires. En effet, elles étaient spéciales car c’étaient des latens aquas. Les latens aquas avaient la caractéristique d’électrocuter et sachant le métal conducteur je comptais le blesser un minimum dans un de ses organisme encore humain. Cela ne faisait pas très longtemps que je possédais ces balles et je n’avais pas encore eu le loisir de les essayer sur quelqu’un. Je restais tout de même vigilante, la balle que j’avais tirée avait provoqué un mini explosion d’étincelle.

Les sens en alertes, j’essayais de savoir dans quel état se trouvait maintenant le cyborg. Silencieusement, je me déplaçais sur le côté pour ne pas rester immobile. L’immobilité était signe de mort et je me considérais suffisamment vivante pour ne pas me faire repérer pas mon adversaire. La poussière enfin retombée, je pouvais voir de façon plus nette le profil du robot. Je m’étais juste assez rapprochée pour pouvoir le touché avec mon magnum. Cachée derrière un bout de mur effondré, je constatais que ce dernier avait une apparence très humaine malgré toute la technologie qu’abritait ce corps. Mouai, ce n’était pas parce qu’il avait l’air d’un humain que je me gênerais pour le tuer, bien au contraire. Voyant parfaitement cette fois, j’appuyais sur un bouton de mon armure pour mettre le casque intégré. Le danger était toujours présent et un peu plus de sécurité ne pouvait pas me faire de mal. Le bras droit toujours armée, je glissais mon deuxième bras vers la poignée de mon épée.

Un sourire se dessina sur mes lèvres, il n’y avait rien de mieux qu’un petit combat à mort pour me ravitailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Masculin Métier : Agent et Bourreau de l'Aera Center
Caractère : Froid

Messages : 30
Billets : 20390

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
○ Mauvais présage ○
MessageSujet: Re: lorsqu'on cherche des réponses... (Lucy et Logan) Mar 8 Mai - 22:02
Ce n'était pas forcément le meilleur type d'arme contre moi, les latents aqua ne possédait pas la puissance nécessaire pour me mettre à mal, mais tout juste à m'engourdir. Ce qui se produisit, m'empêchant momentanément de me déplacer et entravant mon système.

    "Tes actes sont vains.. il te faudrait bien plus pour percer la muraille que je suis. Je crois que tu n'as pas tenu compte de qui je suis réellement. Tes actes sont arrogants, cela te mènera à ta perte. Et il n'y a aucune différence entre toi et Thais.. si ce n'est qu'une seule : personne ne viendra te sauver. "


Elle avait mis sont armure, donc théoriquement savait à quoi s'attendre, mais si elle pensait que ce bout de ferraille la sauverait, elle se mettait profondément le doigt dans l'oeil. Nul ne peux faire face à ma puissance.. Je l'écraserais tout comme ceux de son espèce. Ils ne semblaient pas apeuré par le fait qu'ils puissent souffrir ou même mourir. Cette idée de se défendre jusqu'au bout pour les siens, pour ceux qu'ont aiment, ne cessait d'accroître en moi cette haine qui m'abrite depuis tant d'années à présent et la souffrance que j'ai enduré par le passé, je me chargerais de leur montrer ce qu'elle est réellement. Alors ces êtres entêtés daigneront me résister, car tel est l'objectif de ma genèse : détruire toute forme de résistance quel qu'il soit à travers les différentes planètes de notre système, à travers notre galaxie, à travers notre univers.

La feu de la volonté pouvait se lire en elle comme un livre ouvert, rien que le fait d'avoir plongé mon regard dans le siens me l'avait fait découvrir. Obstiné elle aussi...
Les évènements se poursuivirent assez rapidement et même assez violemment à en juger par son tir relativement bien visé et son esquive pour se dissimuler parmi les gravats. C'était une bonne soldat. Agile, rapide. Mais cela ne suffirait pas. La lueur rouge que me transmettait mon appareil oculaire que j'avais verrouillé quelques secondes plus tôt sur elle, me révéler parfaitement bien sa silhouette. Planqué derrière un rocher, elle ne faisait que retarder l'inévitable.

Il était clair que je n'irais pas par quatre chemins.. mon bras gauche se matérialisa à nouveau, effaçant le pique au bout de mes doigts. Un canon plus gros, plus important que celui que j'avais utilisé précédemment. Je n'irais pas par quatre chemins.. et tandis qu'une vive lueur bleutée rejoignait le centre de celui-c, j'avançais en direction de ma cible, tout en daignant savoir où elle se trouvait réellement pour la rassurer ou l'effrayer. Ce qui était évidemment faux dans la mesure où j'avais pleinement conscience de l'endroit où elle s'était tapis, un endroit parmi tant d'autres.. un endroit qui ne la sauverait pas.

    "Tu t'usurpes aux yeux d'un Dieu, tu ne fais que retarder l'inévitable, l'échéance du jugement dernier.. Mais "


Une fois que je fus enfin de l'autre côté du débris où elle était cachée, je braquais lentement mon arme en direction du gravât. L'impact limite à bon portant provoquerait des dégâts encore plus considérable. Elle n'aurait probablement aucune chance d'en échapper mais je la savais assez forte, cette détermination qu'elle avait montrée me laissait croire qu'elle ne s'en n'irait pas ainsi, pas maintenant. Et dans un sens, c'était une bonne chose.

    "Tu n'es pas assez forte pour me résister.. "


Une explosion et puis plus rien. Des bourrasques de vent chaotique s'emparèrent de la petite ruelle à moitié détruite maintenant, le sol n'était plus qu'un cratère caillouteux. La jeune femme gisait quelques mètres plus loin, un morceau de roche lui encombrant ses jambes qui devaient être cassés maintenant. Elle avait perdu conscience, n'était pas morte. J'avais eu raison de croire en ce que j'avais vu en elle, mais dorénavant, sa vie ne lui appartenait plus, ce n'était pas une affirmation, mais une certitude. Et elle en prendrait pleinement conscience à son réveil.

La plaquant sur mon épaule, je quittais les lieux pour la conduire à un endroit secret.. lieu de sa prise en charge, lieu ou débuterais sa nouvelle vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Ajrarn
avatar

Métier : soldat de la section Alpha
Caractère : violent

Messages : 185
Billets : 17390

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: lorsqu'on cherche des réponses... (Lucy et Logan) Jeu 10 Mai - 17:33
Du feu, il y avait du feu partout et quelqu’un criait au milieu de cet incendie. La chaleur augmentait alors que je cherchais d’où provenait la voix que j’entendais. Je traversais les flammes comme un rien et put enfin apercevoir une silhouette recroquevillée au centre de ce brasier. Plus proche maintenant, ce fut une petite fille entrain de pleurer que je découvrit. Elle se frottait les yeux pour essuyer ses larmes et criait en même temps.

- Maman !!

- Qu’y a t-il ?

Celle-ci sursauta en me voyant, ne s’attendant certainement pas à se que quelqu’un arrive si soudainement. Me fixant toujours, elle se mit à reculer du mieux qu’elle pouvait pour garder une certaine distance entre nous. Je la détaillais un instant, elle devait à peine avoir six ans et avait de long cheveux noirs qui devaient descendre jusqu’au bas du dos et qui lui donné un air de poupée avec sa peau pâle. Ses yeux d’ébènes ne me quittaient plus comme si j’allais l’attaquer à tout moment. Ne voulant pas plus lui faire peur je m’accroupis comme elle.

- Je suis Lucy, tu n’as rien à craindre de moi et toi ?

Ce n’était pas la première fois que je me retrouvais dans ce genre de situation et j’avais appris petit à petit à savoir comment aborder les gens.

- Lynda…Vous n’êtes pas comme les méchants messieurs ?

Je secouais la tête pour la rassurer, mais de quels méchants messieurs parlait-elle ? Je ne réussi pas à lui poser la question qu’un mal de tête surgit soudainement et fit tanguer ma vision. Je n’arrivais plus à discerner la petite fille et la douleur ne faisait qu’empirer. Je serrais les dents, mes mains posaient sur mes tempes espérant calmer le mal de tête.

- Lucy, est ce que…

La silhouette tout comme les flammes disparurent pour retrouver un noir total. La douleur était toujours aussi présente et j’avais l’impression que mon cerveau allé exploser et puis il y eut le flash d’un homme et enfin une lumière bleu.

___________________________________________________________________________________

J’ouvris les yeux sur un plafond blanc. Mon cœur battait la chamade et ma respiration était saccadée. Jamais encore un rêve n’avait eu autant d’effet au réveil en tout cas pas depuis longtemps. Papillonnant encore des yeux je me relevais en position assise. J’étais encore dans les vapes, et tout était encore flou autour de moi. Je me concentrais pour reprendre mes esprits lorsque tout me revint en mémoire. Le dealer, le cyborg, une lumière bleue et plus rien. Je me redressais vivement, la peur d’être toujours dans un cauchemar. Je pris enfin conscience de l’endroit où j’étais. J’étais assise sur se qui semblait être un lit d’hôpital et autour des machines dont une qui n’arrêtait pas de faire « bip ». Mes yeux s’agrandirent en voyant des scalpels, d’autres outils que je n’arrivais même pas à nommer et puis il y avait du sang. Le « bip » de la machine s’accéléra, non, non, non… C’était un cauchemar, sa ne pouvait être que cela. Je me mis à tremblais, fermant puis rouvrant les yeux pour me convaincre que tout ceci n’était pas réel mais en vain.

Il fallait que je sorte d’ici, que je sorte de cette pièce trop blanche, trop petite, trop familière à se que j’avais vécu sur Terre. Malgré le calme, tout me paraissait être une menace et j’arrachais violemment touts les tuyaux qui me reliaient aux ordinateurs. Me relevant, je sentis une légère douleur aux jambes pour voir que celles-ci étaient bandées. Que m’était-il arrivé ? J’avais mal mais je pouvais supporter et m’avança vers se qui semblait être une porte. Cette foutue porte était évidemment fermée et la serrure demandait un code. Merde, merde, merde… Je sentais la panique monter en moi et mes cheveux se mirent à flamboyer sous l’émotion. Je frappais donc à la porte aussi fort que je le pouvais jusqu’à saigner des mains. Au bout d’un moment j’abandonnais pour me tourner vers l’ensemble de la pièce. Tant d’objets, et le sang qui s’étalait sur les murs et sur le sol et le bruit continuel des machines, j’avais l’impression de devenir folle. Je fis un pas puis un autre et lorsque je fus assez proche d’un des ordinateurs je le jeta rageusement par terre. Cela fit un vacarme pas possible mais je m’en foutais et continuais sur les autres machines pour me défouler. La pièce se retrouva bientôt sans dessus dessous pourtant je ne me sentis pas soulager et la peur était toujours présente. J’observais mes mains pleines de sang qui tremblaient encore lorsque j’entendis la porte s’ouvrir. Rapidement, je m’armais d’un scalpel avant que la porte ne s’ouvre complètement. Une femme en blouse blanche se tenait maintenant à l’entrée une arme braquée sur moi.

- Ne bougez plus !

Je n’attendis pas plus longtemps pour me jetais sur elle et on s’effondra tout les deux sur le sol. Un tir fit écho dans toute la pièce qui érafla légèrement ma joue mais je ne mis pas beaucoup de temps pour la désarmer. Ayant le dessus je me mis à la secouer, le scalpel dangereusement collait à sa gorge.

- Dites moi où je suis ? Où est la sortie ? Et mon épée ?

La femme me regarda, les yeux exorbités, n’arrivant pas à répondre à la moindre de mes questions.

- Je, je…je…

Je la secouais une nouvelle fois mais cela n’améliora pas plus son état. Quant à moi, j’avais repris un minimum de mon calme. Cette dernière s’évanouit dans mes bras alors qu’elle n’avait même pas réussi à enchaîner deux mots. J’inclinais la tête pour voir que la porte s’était refermée. Rageusement, j’essuyais le sang sur mon visage pour m’apercevoir que j’en étalais plus qu’autre chose vu l’état de mes propres mains. Non, je ne me laisserais pas avoir, pas cette fois. Si quelqu’un était venu alors d’autres prendraient la relève et je comptais être prête à ce moment là. Me relevant, j’embarquais l’arme qui était tombée et tira le corps toujours inerte de la femme. Il ne me restait plus qu’à attendre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: lorsqu'on cherche des réponses... (Lucy et Logan)
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1
 

 Sujets similaires

-
» cherche skinneur
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» Grosse bébête poilue cherche...
» GYPSIE BICHONNE DE 10 ANS (95) URGENT CHERCHE ADOPTANT
» MINDY X CANICHE FEMELLE 3 ANS CHERCHE ADOPTANTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✦ MARS ✦ :: ♁ Deimos :: ♁ Attractions Noires-
 ::  :: ✦ MARS ✦ :: ♁ Deimos :: ♁ Attractions Noires+