Le calme prime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Féminin Métier : Cartographe
Caractère : Lunatique

Messages : 121
Billets : 20393

Carnet de Bord
✦ Don: Spiritisme +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
✦ Ombre du Némésis ✦
MessageSujet: Le calme prime Lun 20 Fév - 21:21
Le calme prime
Deux billes plus bleues et sombres encore que les saphirs ouvrirent les yeux sur un plafond sans astres. Ces mêmes yeux observèrent de près de fins sillons verdâtres courir sur le mur par pulsation comme si la chambre de repos elle-même avait une vie. Du mal à dormir... C'était récent, ça. Alice se redressa sur son lit, étonnée et observa l'infirmière comme si quelque chose clochait. Et oui, tout clochait. Depuis quand l'adepte du spiritisme était victime d'insomnies ? Cette idée la perturbait et même lui créait une oppression au fond de la gorge assez stressante. Tendant docilement pour qu'on prenne son pouls, qu'on tente de voir si son sommeil avait été sans encombre, la brune chancela légèrement en sortant du lit mais se dégagea des bras voulant l'aider avec irritation. Pas de gestes brusques, pas de contact plus que nécessaire, cette infirmière était censée le savoir pourtant. Cette impression dégoutante de limaces ou d'escargot rampant sur son corps à chaque contact désagréable et involontaire sur sa personne lui octroyait une moue dégoutée sur le visage.

- Ca ne va pas ?
- ... non...

Murmura-t-elle, légèrement paniquée. Avait-elle trop dormi ? Depuis combien de temps dormait-elle ? Pourquoi n'avait-elle pas réussi à déceler l'emplacement de cet Eden qu'était à ses yeux le Némésis dans l'Espace ? Les questions s'enchainèrent, le stress augmenta. non, elle ne savait pas où on allait... non elle n'avait rien vu, non, mais...

- Mais enfin vous allez me laisser tranquille !?

Gronda-t-elle en observant partout autour d'elle un ancien insurgé mort sur le lit d'à côté il y avait peu, l'infirmière bien vivant et un autre qu'elle n'avait jamais vu... Un boulet certainement. leurs âmes vengeresse étaient certes plaisantes à voir mais ils parlaient trop et trop vite.

- Je n'ai rien vu, rien rêvé, et je me sens toujours fatiguée. Je suis même sure de ne pas avoir dormi les à peu près quatre heures que j'étais censé avoir fait... En me redressant.
- mais alors, pourquoi vous être levée ? Murmura l'infirmière, n'y comprenant évidement rien.
- .... Parce que, j'avais pas sommeil.

Le ton était dédaigneux mais elle en avait assez d'expliquer pourquoi il fallait qu'elle dorme. la jeune femme lui proposa alors innocemment des somnifères mais non, Alice n'en voulait pas. Elle ne voulait pas non plus entendre cette femme ni même comprendre son mode de fonctionner, toutes deux n'avaient pas le même. Et c'était évident étant donné que la jeune fille avait apprit à réfléchir seule et en silence dans sa tête. Soupirant bruyament elle poussa la personne invisible qui lui était inconnue, faisant hurler l'infirmière qui la voyait balancer ses bras dans le vide. Eh bah oui, il était certain que si elle ne pouvait pas voir cet esprit, elle n'y comprenait rien... Agaçant. Tout ça l'agaçait. Alice n'avais jamais été aussi irritée mais là TOUT dépassait les bornes. Alors elle quitta la pièce et marcha rapidement, voulant trouver une issue de secours, quelque chose pour ne pas étouffer.

Alice savait très bien ce qu'on pensait d'elle effacée, inconsciente, timide... Tout était vrai. Elle avait un mal fou à exprimer ce qu'elle ressentait et l'habitude de réfléchir énormément, seule, ou à voix haute mais avec des gens que les autres ne voyaient pas ne pouvait absolument pas l'aider. La brune se mit alors à courir... Elle ne voulait pas rester ici. Il fallait qu'elle dorme, qu'elle trouve le moyen de se déstresser un peu... mais comment ? Manquant de peu de rentrer dans le buste d'un scientifique qui plaisantait avec un autre, Alice regarda, un peu perdue, tout ce qui était autour d'elle... Elle était où là ? En section botanique ?Ah oui... Elle avait du dépasser la serre sans le voir. Songeuse, la jeune fille se retourna et rebroussa chemin pour retrouver ce lieu si peu commun sur le Némésis.

La serre était un lieu calme et paisible où la brune entama une évolution pour arpenter la pièce, la découvrir comme à la première fois. Elle aimait les arbres... Mais l'arbre immense qui était en ce lieu n'avait-il pas tout juste un an ? On ne pouvait même plus obtenir sa largeur en écartant les bras ! Et pourtant Alice était tout en longueur. Hébétée, elle en fit le tour avant de finir par se lover entre les racines, en boule comme un animal. Mais rien n'y fit... Au bout d'une demi-heure elle soupira, abandonnant la partie.

C'était finit, Alice devrait attendre d'avoir sommeil pour pénétrer dans le vaste monde des esprits, comme tout le monde... Un poids se forma alors dans sa gorge, preuve d'une angoisse qui montait de plus en plus : et si ça empirait ? Tout sauf finir à l'état de légume à force de devoir prendre des somnifères pour atteindre le sommeil !


Dernière édition par Alice Andrews le Ven 24 Fév - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esperyth.forumactif.com/
Lucy Ajrarn
avatar

Métier : soldat de la section Alpha
Caractère : violent

Messages : 185
Billets : 17390

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Le calme prime Mar 21 Fév - 1:57
J’ouvris les yeux, la peau en sueur et le cœur encore palpitant d’un cauchemar qui n’était pas le mien. Je serais les dents, attendant que les derniers vestiges de ce rêve noir s’effacent. Au bout de quelques minutes je me redressais, m’étirais et enfin ramassais ma couverture au pied du lit qui n’avait pas supporté mon sommeil agité. Le même rituel chaque matin, la seule différence était la forme que prenait le monstre de mon sommeil. Je n’arrivais même plus à être irritée, j’étais trop lasse pour cela ou peut être trop fatiguée.

D’un pas chancelant je me dirigeais vers la salle de bain. Dix minutes plus tard, l’eau fraîche avait fait son effet et j’en ressortais complètement réveillée. Aujourd’hui, j’avais choisi de visiter le Némésis au lieu de rester planquer dans cette chambre avec mes idées noires. Après tout je n’avais rien à faire, alors pourquoi ne pas en profiter pour mieux connaître le vaisseau qui m’avait recueilli ? Je sentis presque l’excitation de faire de nouvelles découvertes. Presque.

Appuyant sur le bouton pour ouvrir la porte en métal, je sortais habillée d’un simple tee-shirt noir, d’un jean et de mon sabre qui pendait maintenant à ma ceinture. J’avais réussi à me séparer de mon armure et de mon magnum mais mon épée restait une partie indissociable de moi-même. M’en séparer c’était comme me déchirer. Je revoyais encore les regards interloqués sur cette arme étrange, personne n’avait fait le moindre commentaire mais je savais ce qu’ils pensaient. Et c’était dans ces moments là que je me sentais la plus fier de posséder cette épée.

Le couloir était pratiquement vide, il n’y avait que quelques habitants dont je n’avais pas fait connaissance. Je hochais légèrement la tête pour les saluer et continuais mon chemin pour n’entendre que le bruit de mes pas sur le métal froid et le claquement du fourreau contre ma cuisse. Au fur et à mesure que je passais de salle en salle, un plan du vaisseau se dessinait dans mon esprit : salle de jeux, d’entrainement, de soins ou encore de boîte de nuit… Le Némésis était un véritable royaume à lui tout seul. Je souris intérieurement, cela faisait du bien de voir autre chose que des terriens qui vous critiquaient en silence.

Puis, au bout de quelques heures, mes pas me menèrent vers une pièce verte, littéralement verte. Verte à cause d’une végétation très dense qui cachait la moindre parcelle de sol et de mur, nous faisant oublier, pendant quelque instant, qu’on se trouvait à bord d’un grand vaisseau débordant de technologie. Levant la tête, je fus incroyablement étonnée de découvrir, à travers un dôme, l’espace et ses étoiles. C’était magnifique.

Je baissais enfin la tête et me promena au milieu des plantes exotiques qui m’étaient alors inconnues. Un grand arbre reteint mon attention et je décidais de m’en rapprocher doucement sans un bruit. J’avais l’impression que tout était en harmonie et le moindre faux pas ferait tout disparaître. Les odeurs, les sons, ou encore les couleurs… tout était différent. Il n’y avait pas de violence, de tristesse, rien, juste ce sentiment paisible. C’était étrange…

Contemplant le feuillage de l’arbre immense, il me fallut un peu de temps avant de prendre conscience que je n’étais pas seule. En effet, une jeune fille était emmitouflée au milieu des racines de l’arbre comme une petite chose fragile. Je ne m’attendais pas à rencontrer quelqu’un, étant donné que je n’avait croisé personne depuis que j’étais entrée. Je penchais la tête pour la détailler. Effectivement, elle avait un air fragile avec sa peau blanche et ses longs cheveux presque noirs. Mais ce qui me frappa le plus, c’était ses yeux sombres qui hésitaient entre le bleu et le noir profond. Je lus dans ses yeux quelque chose qui m’était familier. Oui, il n’y avait aucun doute la dessus, c’était un manque de sommeil.

- Tu n’arrives pas à dormir.

Je fus surprise d’entendre ma propre voix. Il n’était pas dans mes habitudes de discuter, surtout avec une inconnue. Ne comprenant pas mon comportement, je décidais de m’asseoir à quelques mètres de la jeune fille, au pied d’un autre arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Cartographe
Caractère : Lunatique

Messages : 121
Billets : 20393

Carnet de Bord
✦ Don: Spiritisme +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
✦ Ombre du Némésis ✦
MessageSujet: Re: Le calme prime Ven 24 Fév - 17:59
Alice était désespérée en prenant conscience des conséquences de cette insomnie. Elle ne contrôlait pas ses sommeils. Qui disait pas de sommeil disait pas de subconscient, ce qui équivalait dans son cas à se couper d'une partie du monde où seule la pensée évoluait. Oui car dans ses sommeils la demoiselle partait en dehors des règles de l'espace et du temps, partait chercher les endormis... Des âmes brisées, concentrées en masse aux endroits où en générale les centre Aera se trouvaient. Mais comment les repérer maintenant ? Ses yeux bleu observèrent une créature près d'elle, blanche fantomatique... Un lion. Pourquoi cet amas d'âme qui la couvait comme une mère et la défendait contre même sa volonté avait-elle prit cette forme ? Elle y était habituée maintenant car cette "chose" changeait souvent d'apparence. Ça dépendait du lieu, du nombre d'âme que ce que Alice avait appelé un "démon" emmagasinait... de beaucoup d'autre chose. Pourquoi un lion ?

- Tu n'arrives pas à dormir.

Alice sursauta alors qu'elle fixait le démon, comprenant qu'ils n'étaient pas seuls. On allait encore la prendre pour une folle parlant à des choses n'existant pas. Habituée, la brune fixa la femme devant elle. Sa vue modifiée à cause du réactif voyait plus l'âme des gens que leur physique réel. Une déformation dont Alice se serait bien passée. En résultat de quoi certes elle voyait les cheveux rouge de cette femme mais elle avait l’impression qu'un courant vif passait autour d'elle. une nerveuse ? Ou orgueilleuse peut-être ? En tout cas un caractère fort. Rien ne semblait moche dans cette âme, aussi Alice se détendit-elle pour relever les yeux et les braquer dans ceux de la jeune femme.

- Tu n'es pas humaine.

C'était dit, et si certes certains détails la laissait présager au point de vue de ce qu'un humain pouvait voir, que c'était bien une alienne, son physique général portait à confusion. Lil' ne faisait que confirmer tout cela alors. Elle ne sourirait pas, elle ne savait trop comment faire. Mais cette confirmation l'amusait... manque de pot son côté inexpressif empêchait de le montrer. Doucement la confirmation de la femme au cheveux roues lui revint. Tout d'abord elle se demanda en quoi cela pouvait bien la regarder mais se ravisa. Sur le Némésis les gens étaient comme elle... Ils avaient souffert de l'Aera, les troubles du sommeil d'Alice étaient une conséquence désuète face à tout le reste... pas seulement celui de voir l'aura... les morts surtout. Être constamment effrayée mais devoir faire avec...

- C'est mon travail de dormir, je suis censée le faire... or, je n'y arrive plus.

Certes, c'était mieux expliqué que tout à l'heure avec l'infirmière mais Alice était un peu lunatique pour ça. Elle aimait ou non la personne... Et là l'aura de la jeune femme la mettait en confiance. Se redressant contre l’arbre, elle ne put en dire pareil du démon. Si près de la jeune femme, il la mettait mal à l'aise... Alice avait toujours peur qu'il ne s'en prenne à quelqu'un qu'elle appréciait. Après tout elle ne le contrôlait pas, ou si peu... Il l'effrayait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esperyth.forumactif.com/
Lucy Ajrarn
avatar

Métier : soldat de la section Alpha
Caractère : violent

Messages : 185
Billets : 17390

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Le calme prime Sam 25 Fév - 14:36
- Tu n'es pas humaine.

Je regardais mon fourreau que j'avais posé par terre. Humaine? Non, je ne l'avais jamais étais, sur Terre on me l'avait bien fait comprendre. Cependant le ton qu'avait pris la jeune fille n'étais pas un reproche, cela tenait plus de l'affirmation.

Je relevais la tête pour la voir en pleine réflexion. Il y avait quelque chose d'étrange chez cette fille mais je n'arrivais pas à deviner quoi. Mise à part son manque de sommeil, elle dégageais quelque chose...

- C'est mon travail de dormir, je suis censée le faire... or, je n'y arrive plus.

Dormir? Un travail? Etrange... Qui pourrait avoir un travail qui consiste à dormir? Quelqu'un qui n'était pas ordinaire, ça il n'y avait aucun doute la dessus. Et j'avais le pressentiment que la brune n'avait rien de banal. Après tout, nous étions sur le Némésis, il n'y avait rien de surprenant à croiser des personnes étranges, et encore moins des personnes, qui comme moi, avaient fait une mauvaise expérience de l'Aera.

Et elle n'arrivait pas à dormir...Je l'enviais. Un doux rêve que de ne pas dormir. Ne plus avoir à affronter les peurs des autres. Mais le sommeil me rattrapait toujours, comme une force dont je ne pouvais me défendre.

- Le sommeil revient toujours, crois moi, j'en sais quelque chose.

J'avais pris un ton sérieux. Peut être un peu trop sérieux à mon goût. Discuter avec quelqu'un était chose peu commune chez moi, encore moins lorsque cela faisait référence à mon propre pouvoir. Je n'avais donc pas de tact, et ma façon de parler était un peu brusque. Une habitude prégnante chez moi, et qui faisait généralement fuir les gens. Et pourtant, j'avais quand même adressais la parole à cette jeune fille...

Je m'étais abstenue de lui demander en quoi consistait son travail exactement mais la curiosité était un vilain défaut. Pourtant j'avais envi de savoir mais cela aurait été impoli et aurait certainement fait fuir cette dernière. Et puis, qui aurait envie de se confier à un étrangère comme moi qui débarquait et vous posait des questions? De plus je n'étais arrivée que très récemment et je commençais à peine à me retrouver sur le Némésis.

Cependant, il était peut-être temps que je fasse quelques connaissances autres que dans mes cauchemars:

- Je m'appelle Lucy...

Je la fixais et me rendis soudain compte qu'il émanait une tension chez cette jeune fille. Je lui avais fait peur? Oui, il y avait des chances sinon pourquoi? Pourtant, lorsqu'elle m'avait adressée la parole, il n'y avait eu aucune peur...

- Je te dérange peut être?

Je me mis à jouer avec la poignée de mon sabre comme un geste de réconfort. Attendais-je quelque chose de cette discussion? Finalement, les relations avec les autres n'étaient vraiment pas mon truc et la solitude une maladie qui me collait à la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Cartographe
Caractère : Lunatique

Messages : 121
Billets : 20393

Carnet de Bord
✦ Don: Spiritisme +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
✦ Ombre du Némésis ✦
MessageSujet: Re: Le calme prime Sam 17 Mar - 0:59
Appréhension... Alice n'avait qu'une crainte, que son démon en fasse des siennes. Il errait autour de l'alienne comme si celle-ci était un bout de viande ou bien un une créature encore peu connu dans l'univers. Pourtant elle entendait parfaitement ce que la rouquine lui disait mais son regard était braqué sur le lion blanc lui rôdant autour. Sommeil ? revenir ? Son soucis n'était pas de jamais l'avoir trouvé mais de trop dormir et donc de ne plus être fatigué... Mais si la jeune femme parlait d'elle, Alice compatissait. Aux vues de ce qu'elle endurait en ce moment à ne pas pouvoir le faire...

- Il a intérêt à revenir et vite, je bosses avec.

Grondant, elle baissa les yeux au moment où la jeune femme dont l'aura vibrait tant s’affaissa... elle observa l'aura ne plus briller par accoups aussi vif et intensément qu'avant et l'observa elle, le regard sombre et troublé. Qu'avait-elle ? Elle lui donna un nom mais Alice n'en avait cure : elle regardait au travers d'elle, en elle... Qu'avait-elle ? Etait-elle timide au final ? Alice ne donna alors pas son nom.

Trop occupée à observer le démon, elle ne tilta que lorsque la jeune femme lui demanda si elle dérangeait.... non mais, peut-être que le lui faire croire aurait été le mieux ? Pour sa sécurité... Puis le démon s'éloigna, pour aller se coucher un peu plus loin en lion ronronnant comme en confiance... Alice soupira alors, contente comme si on lui avait donné une autorisation.

- Non... c'est bon. Je m'appelle Alice, excusez moi pour ma lenteur mais.... le manque de sommeil surement.

Le mensonge était gros mais comment aurait-elle pu expliquer qu'un démon dormait à quelques mètres d'ici ? Mieux valait oublier tout cela et essayer de se sociabiliser un peu... Et en se remémorant le nombre d'amis qu'elle avait ici alice grimaça... autant tenter de mettre cette jeune femme à l'aise.

- d'où venez vous ? Enfin, vous faites quel travail ici ?

Demanda-t-elle avant de se masser les tempes. Tout avait une aura et rien que de voir tout cela aurait du lui filer une migraine horrible mais finalement ce qui lui faisait mal au crane était de ne pas pouvoir amplifier ça en dormant... rah la bonne affaire. Les maux de tête allaient grandir ? Allaient-ils persister ? Elle aurait tant donné pour pouvoir enfin faire son travail convenablement...

- et mal au crane maintenant..; génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esperyth.forumactif.com/
Lucy Ajrarn
avatar

Métier : soldat de la section Alpha
Caractère : violent

Messages : 185
Billets : 17390

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Le calme prime Mar 3 Avr - 20:47
Je sentais que je la dérangeais même si elle avait annoncé le contraire. La brune n’arrêtait pas de regarder un endroit précis avec un air préoccupé. Assise au pied de l’arbre où j’étais je ne voyais rien à part de la végétation. Que pouvait-il y avoir d’intéressant ? Avais-je envie de savoir ? Non, pour l’instant je me demandais si je devais partir ou pas.

- d'où venez vous ? Enfin, vous faites quel travail ici ?

La brune se massa la tête comme si elle avait mal à la tête. Je fus un instant surprise, je n’étais pas habituée à ce qu’on me pose ce genre de question. Que devais je répondre ? Que je venais de la Terre, qu’on ne m’avait jamais accepté sur cette planète, et arrivée dans l’école militaire on m’avait injectée de l’as et du réactif en tant que cobaye involontaire? Honnêtement, je n’avais aucune envie de raconter cette partie de ma vie que je voulais garder pour moi et ma rancune. Et puis la dernière chose que je voulais c’était de la pitié. Alors quoi ? Je n’allais pas non plus lui mentir, de toute façon je détestais ça. J’optais donc pour une vérité très partielle :

- Je viens de la Terre, je suis ici depuis très peu de temps, j’ai été engagée comme artilleur…

C’est vrai que mon histoire faisait un peu courte mais je ne voyais pas quoi ajouter sans révéler ce que j’étais réellement : une extraterrestre rejetée. Enfin ce n’est pas comme si je ne lui avais rien dit sur mes intentions pour venir ici. Le Némésis était connu pour ne pas avoir des membres spécialement pacifiques, bien au contraire. De plus, j’étais artilleur, le message était plutôt clair à ce niveau là.

Je détaillais à nouveau la dénommée Alice, et remarquais qu’elle n’avait pas le physique typique qu’on pourrait rencontrer dans ce vaisseau. En effet, j’avais bien rencontré des hommes armés jusqu’aux dents recouvert de cicatrices, d’autre qui étaient musclé à outrance mais jamais de personne à l’apparence si frêle. Ma réflexion en venait donc à la question suivante: Qui était-elle et que faisait-elle ici ? Puis, je me rappelais qu’elle avait dit avoir besoin de dormir pour faire son métier. Personnellement je ne voyais vraiment pas quel travaille demandait de dormir pour être accompli.

- Et toi, tu travailles dans quoi ? Pourquoi tu as besoin de dormir pour faire ton travaille ?

Pour la diplomatie je pouvais toujours repartir mais bon au moins j’étais claire dans mes propos. De toute façon si je voulais faire de nouvelles connaissances, il fallait bien qu’ils s’attendent à savoir ça de moi. Peut être qu’un jour il faudrait que j’apprenne à mieux communiquer mais pour l’heure j’avais bien d’autres occupations comme contrôler un peu plus mon pouvoir ou encore me venger de l’Aera Center. Et pour toutes ces choses, la diplomatie n’avait pas sa place. Je me relevais donc de ma place pour éviter d’être ankylosée et me dirigeais vers un autre coin tout en gardant mon épée en main. La végétation était vraiment dense, et je glissais ma main libre sur une des grandes feuilles vertes. Devais-je partir ou rester ? J’avais toujours cette impression de déranger. Soudain j’entendis du bruit et me retournais vivement. Je resserrais automatiquement ma main sur la poignée pour me rappeler que je n’étais plus sur Terre. Je me détendis quelque peu, c’était certainement une simple branche qui était tombée. Franchement, comment est ce que j’allais faire des nouvelles connaissances en ayant toujours l’impression d’être menacée ? Le Némésis n’était pas la Terre, il fallait avoir un peu plus confiance…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Cartographe
Caractère : Lunatique

Messages : 121
Billets : 20393

Carnet de Bord
✦ Don: Spiritisme +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
✦ Ombre du Némésis ✦
MessageSujet: Re: Le calme prime Mar 10 Avr - 20:59
Cette alienne ne pouvait pas cacher son appartenance à une autre race. c'était impossible, les aliens avaient tout de même assez de différence avec les humains pour être reconnus alors pourquoi disait-elle venir de Terre ? Son physique déformé dans le regard d'Alice plus son aura prouvaient l'inverse. Était-elle "née" dessus sans pour autant avoir de parents humains ? Ça c'était possible... Mais pourquoi cacher son appartenance à une autre race ? C'était stupide... D'un autre côté Alice avait un certain talent pour critiquer les autres dans ce genre de situation que seuls un télépathe aurait compris donc bon.

- Vous n'êtes pas humaine.

Elle le disait pour qu'elle arrête de le nier, pas pour la juger. Après quoi al brune se radossa un peu mieux à l'arbre et observa d'un œil morne la jeune femme face à elle. Elle était très belle mine de rien, c'était indéniable. Alice n'en était pas jalouse mais elle appréciait d'étudier les gens. Malheureusement en général ça faisait peur, agaçait ou irritait donc bon...

- ... Mon travail.

La jeune fille mit un temps à battre des cils avant de comprendre, surprise qu'on lui pose la question. Elle s'intéressait à elle ? Vraiment ? C'était rare mine de rien aussi Alice prit-elle son temps pour chercher à comprendre si c'était une farce ou non. ca n'y ressemblait pas aussi se risqua-t-elle à prendre doucement la main de la jeune femme et d'ainsi lui permettre de voir ce qu'elle voyait en partie.

Une vue n'ayant pas besoin de yeux pour regarder, une vue totalement sphérique, inconsciente. Et des yeux qui ne lui permettaient au final que de voir et de décrire clairement les âmes. Celle de Lucy vibrait d'ailleurs, forte. Alice ne pouvait voir sa propre âme comme surement Lucy ne pouvait voir les âmes qu'Alice voyait mais à ce contact elle avait du "voir" le démon ayant prit l'apparence d'un lion derrière elle. Couché et endormi, mais féroce tout de même....

- Les âmes. Je dors, je les repère, et je les marque sur une carte. Je repère aussi les centres Aera... c’est ça mon travail. Je suis cartographe.

Elle lâcha sa main et soupira, triste.

- Mais en ce moment je ne peux pas dormir... je dois trop dormir surement mais pourquoi je ferais le contraire ? La réalité m'ennuie affreusement. Surtout les humains et leurs craintes idiotes sur les revenants... ils m'ennuient.

Bon oui en effet Ali était un peu glauque dans son genre mais le rideau passé elle pouvait se montrer adorable. Elle était juste trop... Franche ? oui, c'était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esperyth.forumactif.com/
Lucy Ajrarn
avatar

Métier : soldat de la section Alpha
Caractère : violent

Messages : 185
Billets : 17390

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Le calme prime Mar 17 Avr - 20:14
Elle répéta le fait que je n’étais pas humaine. Je fronçais les sourcils, je n’avais pas nié le fait que je n’étais pas humaine alors pourquoi le répéter ? Et puis je compris, elle croyait que je le niais parce que j’avais dis venir de la Terre. Je n’aimais pas mentir et il ne me serait encore moins venu à l’esprit de me faire passer pour une humaine, ils me rappelaient trop les terriens. Il est vrai qu’à première vue, on pouvais facilement me prendre pour l’un des leurs, mais en se rapprochant on s’apercevait que mes pupilles étaient en fentes et mes oreilles trop longues pour un humain. Alors non, je ne niais pas le fait que j’étais une extraterrestre.

Relâchant doucement ma prise sur mon épée, je me tournai vers Alice pour voir qu’elle me détaillait aussi. Je ne le prenais pas mal, j’avais fait pareil et il faut le dire, cette jeune femme avait quelque chose qui m’intriguait. Cette dernière s’approcha de moi et me pris la main délicatement. Au moment où nos deux peaux furent en contact j’eu la vision, pendant quelques secondes, d’un autre monde. Une aura entourait Alice, je ne savais pas se que c’était, mais très vite mes yeux s’agrandirent en découvrant un lion allongé derrière le jeune fille. Un lion…Je n’en avais vu que par des illustrations, une espèce qui m’avait fasciné alors que je faisais des recherches dessus grâce au réseau numérique de la Terre. Ces félins aux mouvements si souples, si majestueux tout en étant dangereux. En voyant cet animal allongé, j’avais eu peur et resserrai de nouveau ma main sur la poignée, puis la peur s’estompa au profil de la fascination. Et l’image disparue, aussi soudainement qu’elle était apparue, pour retrouver la réalité. Une illusion ? Une hallucination ? Des questions fusèrent dans mon esprit. La brune répondit que son travaille consister à repérer des âmes. Alors, cela voulait dire que le lion était une âme? Était-ce pour cela aussi que j’avais l’impression depuis le début que Alice dégageait quelque chose d’étrange ? Je fus aussi étonnée de savoir qu’elle pouvait aussi localiser des centres de l’Aera. Voir les âmes… C’était étrange et en même temps je trouvais cela incroyable. Pouvait- elle voir aussi mon âme en ce moment. A quoi ressemblait-elle ? J’avais l’impression d’être une gamine à qui on avait montré un tour de magie puis qui s’empressait à vouloir savoir comment tout cela fonctionnait.

Je tentais de rester neutre face à cette découverte, mais je ne pouvais m’empêcher de regarder derrière Alice où le lion se trouvait il y a quelques secondes. Espérais-je le retrouvais ou au contraire j’appréhendais ? Je ne savais pas, mes sentiments étaient confus.

- Mais en ce moment je ne peux pas dormir... je dois trop dormir sûrement mais pourquoi je ferais le contraire ? La réalité m'ennuie affreusement. Surtout les humains et leurs craintes idiotes sur les revenants... ils m'ennuient.

Je fixais de nouveau les yeux sombres de la jeune fille. Cette silhouette qui m’avait parue si frêle au début, était plus forte qu’elle ne le semblait l’être en apparence. Pendant un moment je restai silencieuse face à sa réponse. Elle voulait donc dormir pour fuir la réalité, pour fuir les humains. C’était la première fois que je rencontrais une personne qui appréciait autant les humains que moi. Je supposais qu’il devait y avoir d’autres personnes comme moi mais elle était la première qui me le disait aussi franchement. Non seulement j’avais le même avis mais en plus j’appréciai cette honnêteté. Une qualité qui était rare en ce monde.

- Ils sont aussi cruels…Je ne les porte pas non plus dans mon cœur.

J’avais pris un ton ferme qui faisait transparaître ma rancœur. Je revoyais ses scientifiques, cette cellule blanche. Je secouai la tête pour effacer l’image qui me hantait. Moi, je ne voulais pas fuir la réalité, je voulais agir pour me venger. Mes cheveux scintillèrent sous l’émotion que je ressentais.

- Certain ne mérite pas de vivre, ils mentent et ne connaissent pas la véritable valeur de la vie. Pour moi, il est temps pour certain de leur faire comprendre qu’on ne joue pas comme ça avec des vies.

Mes convictions étaient inébranlables et peut être étaient-elles trop immuables pour certaines personnes. Je ne voulais pas convaincre Alice, mais elle s’était confiée à moi, il me paraissait donc normale qu’à mon tour je lui révèle une partie de moi. Mon arme toujours en main, je décidai de la remettre à ma ceinture.

- Moi aussi je vois des choses, quand je dors je vois les rêves des autres et ce don je le dois à des humains…

Je n’avais pas précisé que c’était l’Aera Center mais cela était évident. Et puis, n’était se pas pareil pour elle ? Cela aussi semblait logique mais je ne lui posais pas la question. Je trouvais avoir dis beaucoup de chose pour une première rencontre et me tu de nouveaux. Evoquer des mauvais souvenirs n’était pas la meilleure solution pour continuer cette discussion. Cependant, je commençais à trouver Alice sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Féminin Métier : Cartographe
Caractère : Lunatique

Messages : 121
Billets : 20393

Carnet de Bord
✦ Don: Spiritisme +
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
✦ Ombre du Némésis ✦
MessageSujet: Re: Le calme prime Jeu 31 Mai - 10:31
Autant Alice avait l'esprit critique poussé, autant entendre l'extra-terrestre dire cela de la race humaine la laissait perplexe. Cruels ? Parlait-elle de "toute" l'humanité ? En ce cas oui elles se ressemblaient. Et pourtant en ce moment Alice en appréciait certains plus qu'elle ne l'aurait cru. N'avait-elle pas été triste de la mort de l'ancien commandant, vexée que Faust l'ait laissée de côté ? Au point de laisser des mots assez violents sortir et ce comme si de rien était en plus. Oh elle ne l'avait pas dit méchamment ni dans l'intention de le peiner mais c'était sur le coup la peur qui avait parler... Peur pour un type pareil. Quel idée.

En écoutant la rouquine, le brune songea que la demoiselle en voulait peut-être plus qu'elle même aux humains. C'était à la fois intéressant et terrifiant...

- Il n'y a pas que des centres humains dans l'Aera Center malheureusement. Je pense qu'il y a beaucoup d'anciens cobayes sur le Némésis.

Elle comprit mais elle n'avait aucune envie de se pencher davantage sur le sujet. C'était son passé, quelque chose de personnel dont elle se refusait de parler. Qui aurait pu comprendre ? Un viol dans ce genre de bâtiments, ça arrive. Des mesures drastiques, pareilles.... Dans un monde où chaque planète avait ses règles, ce qui lui était arrivé pouvait paraitre banal. Et elle continuait à essayer de le croire. Ce qui l'inquiéta par contre fut l'énonciation du don de la jeune femme. Alice tourna ses yeux vers elle et l'observa, surprise. un tel don existait ? Pourquoi pas remarque, mais ça mettait l'alien bien plus en danger qu'elle ne le pensait.

- Dans la mesure du possible, ne viens pas dans mes rêves. Je te l'interdis.

Et pour cause, elle ne parlait pas d'y voir ses pires cauchemars. Alice avait des "rêves" un peu étranges et l'alienne n'ayant pas le même don pourrait plus qu'y perdre du temps à errer. Son âme pourrait y rester. Si Alice se voyait comme une bouche au dessus du néant ? Il y avait de ça...Cependant la jeune femme se dit qu'elle y était allée peut-être un peu fort et soupira donc, voulant tout de même essayer de se montrer sociable.

- Tu veux qu'on aille boire quelque chose ? Je doute de pouvoir trouver le sommeil de toute façon. Et ça fait du bien de parler.

Murmura-t-elle à la fin en se grattant la tempe, gênée. Elle regardait même ailleurs, fixant le lion vautré dans l'herbe grasse comme s'il s'était agit d'un oreiller moelleux.

[Désolée du retard, j'avais oublié qu'il me restait un rp à faire ^^"
Quand c'est ainsi, n'hésite pas à me relancer ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esperyth.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Le calme prime
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1
 

 Sujets similaires

-
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» URGENT - SNOOPY vieux caniche qui déprime (Dépt 57)
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Un moment de déprime [Libre]
» Hunter Prime II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✦ NÉMÉSIS ✦ :: ♁ Zone de Repos :: ♁ Salle Végétale-
 ::  :: ✦ NÉMÉSIS ✦ :: ♁ Zone de Repos :: ♁ Salle Végétale+