Chapitre 1: Atterrissage en force.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Chapitre 1: Atterrissage en force. Sam 11 Fév - 15:54
***Connexion au système central du vaisseau: coordonnées, Mars. Passage à la vitesse lumière. ERREUR.***
***Définition des dégâts.***
DÉGÂTS CRITIQUE. Impact de tir. Vaisseau attaqué. Sortie du mode automatique.
***Redéfinition des coordonnées d'arrivée***
Destination: Mars. Arrivée non compromise.
Redéfinition impossible. Calcul des dégâts lors d'atterrissage. Aucun pour Lao. Dégâts critiques pour vaisseau. Atterrissage imminent.


-Hey Zack, t'es à la traîne! Dit une femme âgée d'une trentaine d'année à un jeune homme.

Un petit groupe de randonneurs parcourait ainsi la forêt, cinq personnes au total. Deux couples et un enfant. Un des couples n'avait pas pu prendre leur enfant, encore trop petit pour ce genre d'excursions. Mais bientôt, il pourrait participer à leur sorte de tradition: randonner dans la forêt une fois par semaine. Ils sortaient du dôme pour pouvoir "garder la forme" comme ils disaient. Mais cette fois-là, leur randonnée allait changer du tout au tout.
Le dénommé Zack était à la traîne oui, parce qu'il avait vu quelque chose dans le ciel. Malheureusement au beau milieu de l'après-midi il distinguait à peine cette boule de feu qui arrivait à toute vitesse vers la forêt. Néanmoins, il ne pouvait détacher son regard de cet étrange OVNI qui fendait le ciel. Lorsqu'il comprit que l'objet se dirigeait vers eux, il Hurla à son groupe de se décaler pour éviter ce qui semblait désormais être un petit vaisseau spatial.

Le vaisseau spatial en feu commença à raser la forêt, détruisant tous les arbres qui se dressaient sur son chemin, avant de rencontrer la résistance d'un arbre plus gros qui le dévia de sa trajectoire et le fit s'écraser pile sur le sol. Le groupe de randonneurs s'approcha du vaisseau après s'être remis de leurs émotions et après avoir attendu que la poussière cesse de virevolter. Quelques autre curieux s'étaient mêlés à la scène. Comment se fait-il que ce vaisseau aie pu s'écraser ici? Soudain le cockpit du vaisseau se détacha, et on pouvait distinguer un robot beaucoup plus grand que la taille moyenne des badauds rassemblés. L'un d'eux se risqua à découvrir ce qui se cachait d'autre dans ce vaisseau et découvrit d'étranges objets, de la taille d'une tête humaine. Il avait un sac sur lui et ne se priva pas pour se servir et en prit deux sur trois. Il partit ensuite en courant, sous les yeux des autres témoins. Il fallu encore attendre quelques minutes avant que le robot ne sembla réagir.

Lao se "réveilla". Son système central était complètement perturbé. Il regarda autour de lui, sans pouvoir réellement analyser ce qui se passait autour de lui. La vision thermique virait soudain à la vision normale, sans qu'il puisse faire quoi que ce soit, et troublait tout ses gestes. Il resta assis lorsque soudain, alors que sa vision thermique s'était de nouveau déclenchée, un être vivant se pencha au-dessus de son cockpit. Lao eût alors un réflexe et repoussa violemment le pauvre homme qui avait eu le malheur de s'assurer que le droïde était de nouveau fonctionnel. Pendant que l'homme était aller s'écraser lamentablement quelques mètres plus loin, Lao remarqua que deux de ses modules n'étaient plus là. Et, chose étrange, il éprouva de la colère, pour la première fois. Ses systèmes essayèrent d'analyser les traces de la personne qui pouvait bien avoir volé ses modules, mais il n'y parvint pas. Il se leva alors et pendant que sa vision se stabilisait, découvrit le petit groupe de curieux qui s'était amassé autour de son vaisseau. Il hurla alors:

-Wo gahrot mods?

Bien évidemment, personne ne comprit ce que cela signifiait. Et tout le monde prit peur du droïde qui commençait à s'agiter, menaçant, mortel. Lao fonça vers un autre homme et le prit par son col, le leva du sol, le regarda de près et répéta:

-Wo gahrot mods!
-Je ne comprends pas ce que vous dites! Cria l'individu, innocent.

Après analyse de la langue, Lao comprit les paroles de sa victime, mais ne se soucia guère du fait qu'il soit innocent ou pas et l'envoya dans les branches d'arbre. Zack sortit alors un fusil (à la grande surprise de ses parents qui pensaient l'avoir bien caché) et tira deux fois sur le robot en fureur. Les balles n'eurent pour effet que de ricocher sur l'alliage résistant qui recouvrait le corps du droïde. Celui-ci se précipita alors vers l'adolescent et lui arracha son pistolet des mains avant de le réduire en miette. Il donna ensuite un coup de poing dans les côtes, dont certaines se brisèrent, du garçon pour intimider les autres qui partirent alors en courant. Lao repartit alors chercher son module restant et s'adossa à son vaisseau en le regardant. Puis il cria de nouveau:

-Krii fent, tafiir!
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Ajrarn
avatar

Métier : soldat de la section Alpha
Caractère : violent

Messages : 185
Billets : 21040

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Chapitre 1: Atterrissage en force. Lun 13 Fév - 20:42
Dormir.
Il n’y avait pas meilleur endroit que la forêt sur Mars pour dormir. Non sans déconner, tout y était dense et silencieux si on omettait les quelques randonneurs venus pour une petite aventure. En somme, personne pour venir vous emmerder, où pire vous faire cauchemarder. Et cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas eu un sommeil si paisible que seul un tremblement de terre m’aurait réveillée. Alors pourquoi, en me réveillant, je sentis effectivement le sol trembler ? Touts les sens en alertent, je me relevais en sursaut quittant le pied d’un l’arbre, le tout en pestant des insultes compréhensible que par moi-même. Le tremblement s’arrêta au bout d’un instant, cependant une odeur de grillée persistait et je n’eu qu’à lever la tête pour m’apercevoir que quelques arbres au loin prenaient feux. Je fronçais des sourcils, il n’y avait donc aucun endroit dans cet univers pour dormir tranquillement ?

Je ramassais mes affaires calmement et me couvris de la tête au pied d’une longue veste noire qui cachait mon armure blanche. Vérifiant une dernière fois que mon épée était bien dans son fourreau et mon magnum chargeait à bloc, je me mis furtivement à la recherche de ce qui m’avait sorti de mon sommeil. La Terre n’aurait quand même pas eu l’idée d’attaquer Mars quand même ? Je rejetais l’idée aussitôt qu’elle était venue. Si effectivement c’était la Terre alors elle aurait attaqué en plein cœur de la planète et non au milieu d’une forêt.

Avançant le plus silencieusement possible, j’entendis deux coups de feu. Deux coups de feu qui me firent presser le pas pour découvrir à une petite distance, derrières des buissons, un vaisseau qui n’avait pas apprécié son atterrissage et un…un quoi d’ailleurs ? Devant le tas de ferraille en fumé se trouvait une espèce de créature qui était un mélange d’insecte géant et de robot plus ou moins avancé.
Toutefois, même si je ne reconnaissais pas cette race qui devait mesurer un peu plus de deux mètres, je savais reconnaître la colère qui en émanait dont un gamin faisait les frais en encaissant un poing en pleine poitrine. Cela devait être un des randonneurs qui avait eu la mal chance de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Et pour couronner le tout, il fallait que je sois dans les parages, à croire que comme le sommeil, la chance me fuyait. Je me calais un peu mieux contre un arbre qui me cachait et me donnait un bon angle de vue sur la scène. D’autres randonneurs, témoins de cette violence, fuirent la peur au ventre. Je glissais ma main vers mon arme en ouvrant mon holster lorsque la créature se mit à farfouiller dans son vaisseau et cria :

-Krii fent, tafiir!

Malgré ce langage incompréhensible je restais calme et vigilante, ne laissant aucun sentiment me distraire.
Baissant les yeux vers l’intérieur de la carcasse du vaisseau, je vis des objets technologiques inconnus dont certain semblait être, sans l’ombre d’un doute, des armes de pointe. Cela n’annonçait rien de bon et deux choix s’offraient à moi : partir ou rester.
Le choix fut rapide, je m’étais peut être réveillée en rogne, mais le plaisir d’un peu d’action était se qui nourrissait le mieux un soldat.

Première question : Je fonçais dans le tas comme un barbare, ou je jouais la carte de la diplomatie qui n’était vraiment pas ma tasse de thé ?

Là aussi, le choix était facile…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1: Atterrissage en force. Lun 13 Fév - 22:10
La foret était un endroit qu’il aimait arpenter lors de ses entrainements quotidiens. Il avait aussi un petit endroit à Zelen, mais rien ne valait la tendresse d’un bois quand on frappe dessus. Et puis, l’air était plus frais qu’en ville. En cette belle après-midi, il décida donc de rejoindre la verdure après avoir passé sa matinée dans sa chambre. Il avait décidé de se bouger un peu au lieu de comater dans son coin.

L’air était frais et agréable, il marchait doucement, le temps de rejoindre son lieu de prédilection. Tout en marchant, il arma ses poings à l’aide de bandages qu’il enroula doucement. Un petit rituel qu’il appréciait pour sa lenteur d’exécution. Il aimait observer les mouvements lents qu’il arborait lors de cette étape. Mais brusquement, tout ça s’arrêta.

Un grand bruit arriva jusqu’à ses oreilles, puis, quelques instants plus tard, un homme s’écrasa dans sa course contre lui. Il semblait essoufflé et n’avait pas vu ce qui se dressait devant lui, trop occupé à regarder derrière lui, sans doute pour vérifier qu’il n’était pas suivit. Il s’écarta et voulu visiblement s’enfuir mais Drake le retint en le maintenant par les épaules.


« Hopla, tu vas où comme ça ? »
« Euh, je... euh... »

Il grommela quelques mots incompréhensible, sans doute le stress qui pesait sur lui. Drake l’observa un peu plus et nota un sac qu’il serrait contre lui. Une rapide déduction : il court ou fuit, maintient un truc visiblement de valeur, stresse et en plus s’assure qu’il n’est pas suivit. Visiblement, il avait volé un truc, et Drake avait horreur de ça. Même s’il faisait partit de ces personnes qui vivent au jour le jour, le vole n’a pas d’excuse.

« Bon, on va retourner là où tu te trouvais. »
« Non ! S’il vous plait non ! »

Monsieur se débattait mais ne parvenait pas non plus à énormément bougé sous l’étreinte de l’armoire qui se trouvait face à lui.

« Oh mais je te demandes pas ton avis. »

Et il se débattait encore avant que Drake l’attrape par le col, le soulevant sensiblement. Puis il le tint tout simplement, marchant dans la direction d’où venait l’homme. Il se débattait toujours, mais rien n’y faisait, Drake ne le lâchait pas, et il trébucha, se faisait tout simplement traîner sur le sol.

Il ne lui fallu pas longtemps pour rejoindre l’agitation, mais il s’arrêta avant d’entrer en scène. Un peu éloigné, il observa ce qui lui était présenté. Un vaisseau écrasé, des personnes quittant les lieux et une sorte de robots.


« Houla... »

Voilà tout ce qu’il lui vint en observant la scène. L’homme toujours pendu à son bras se débattait toujours en le suppliant de le laisser partir. Sans même lui adressé un regard, trop occupé à observer, il lui dit simplement :

« Nan mais cherches pas, tu y arriveras pas. »

Drake avança un peu plus et se mit à la vue de toute les personnes avant de mieux voir le dit robot. Il s’arrêta net.

« Putain, c’est quoi ce moustique ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1: Atterrissage en force. Mar 14 Fév - 18:42
-Houla...

Lao releva la tête, et vît un humain tenir d'une main un autre humain qui tentait visiblement de s'échapper, et de l'autre un sac. Lao passa en vue analytique et sonda le sac, il y avait à l’intérieur ses modules. Comment l'humain aux cheveux blancs avait-il pu récupérer son sac? Lao y répondit par un calcul simple. En analysant l'homme qui tentait vainement de courir loin, il découvrit que sa fréquence cardiaque était étonnamment élevée, signe de panique. Celui qui le tenait devait avoir envie de lui rendre son sac. Pourquoi? Il attendait sûrement quelque chose en retour... Mais une phrase coupa court à la réflexion, ou disons plutôt aux nombreux calculs de probabilité pour comprendre les raisons de l'agissement de l'individu:

-Putain, c'est quoi ce moustique?

Une recherche rapide dans la base de donnée dont disposait Lao:
"Putain": formule grossière d'étonnement.
"Moustique": Sens 1: insecte diptère dont la femelle pique la peau pour aspirer le sang.
Sens 2: familièrement enfant ou personne chétive.

Il calcula les probabilités pour savoir quel sens l'homme avait voulu donner à sa phrase, et à cause du "putain", il le prit donc dans le sens 2, comme une insulte en somme. Il se releva et se redressa de toute sa hauteur, dominant largement l'être qui venait de l'insulter. Il avança doucement vers lui, menaçant. Il s'abaissa et se mit à niveau, et juste en face du visage de Drake afin de contempler ce visage et de le garder en mémoire, puis dit doucement:

-Boziik? Mey? (Audacieux? Fou?)

Il se tourna lentement vers le voleur, pétrifié par la peur:

-Nivahriin... (Lâche)

Il mis sa main au-dessus de la tête de sa victime, et serra cette dernière. Il se redressa de nouveau en soulevant sans peine l'homme qui tantôt injuriait, tantôt suppliait:

-S'il vous plait, je ne veux pas me baaaattre! dit-il en pleurant.
-Me battre... Répéta Lao en analysant chacun des mots qui sortaient de sa bouche.

Il jeta le pauvre homme sur son vaisseau et celui-ci se cogna la tête et tomba dans les pommes, d'une façon assez misérable. Lao se retourna alors vers Drake, prit son sac d'une manière assez agressive, et fixa les modules qui s'y cachaient à sa ceinture, située au milieu de son buste. Il mit un dernier module dans la capsule prévue à cet effet, située sur son dos (la sorte d'aileron de requin), et fit des mouvements amples, comme s'il se dégourdissait les membres avant de rapidement se remettre à quelque centimètres du visage de Drake, puis déclara d'une voix semblant sortir du fond d'une caverne, saccadée et grave:

-Me battre, moustique?

Il se retourna, se positionna à quelques mètres de Drake, et adopta une position agressive, appelant au combat. Oui, Lao était énervé, malgré le fait que son système central puisse bloquer ses émotions, on dirait bel et bien que le crash a déréglé certaines configurations.
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Ajrarn
avatar

Métier : soldat de la section Alpha
Caractère : violent

Messages : 185
Billets : 21040

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Chapitre 1: Atterrissage en force. Ven 17 Fév - 21:19
L’expression « se faire couper l’herbe sous le pied » s’accordait parfaitement à ma situation. Mon corps tendu allait passer à l’attaque lorsqu’un ou plutôt deux humains firent irruption et coupèrent mon élan. Autant dire que je n’avais absolument pas apprécié y compris l’expression « se faire couper l’herbe sous le pied ». J’avais été surprise mais très vite la colère avait pris le dessus pour finalement disparaître au profil du calme. Je pus alors me concentrer sur la scène qui se déroulait devant mes yeux.

Qui étaient-ils ? Pourquoi venaient-ils ? Des alliés peut-être ? Des questions qui fusèrent dans mon esprit avec peu de réponses. Cependant je pouvais dire sans le moindre doute que l’humain, qui se débattait pour pouvoir fuir, n’était en aucun cas un allié. Quant au deuxième homme, d’après son « putain, c’est quoi ce moustique ?» m’indiquait qu’il était très probable qu’il ne le soit pas non plus. De plus, mon petit doigt me disait que ce dernier n’était pas un petit randonneur, bien au contraire. Enfin, on pouvait toujours se tromper…

Et puis je les vis s’échanger un sac, plutôt brutalement. Mais le plus important dans tout cela, c’est que je n’avais absolument rien compris de ce qui se passait. Comment est ce que j’aurais pu comprendre lorsque un insecte géant vous parlez avec un dialecte totalement improbable ? Son intonation et sa posture en disaient bien plus, apparemment lui non plus n’avait pas apprécié la survenu de ces deux personnes. Menaçant, l’insecte géant s’empara du peureux pour le balancer sur son vaisseau en ruine qui ne manqua pas de l’assommer.
Je pouvais comprendre que celui-ci ne soit pas de très bonne humeur, mais s’en prendre à quelqu’un sans défense juste pour se soulagé, je n’adhérais pas du tout. Et puis faut le dire, sa me donnait un excellent motif pour pouvoir m’en prendre à lui.

-Me battre, moustique?

L’alien pris une position de combat, provoquant son adversaire en face.
Je n’attendis pas plus longtemps. Mon magnum enfin en main, je sortie de ma cachette en m’élançant de façon à ce que je me trouve derrière l’étrange créature. Cette position m’évitait d’être prise en tenaille et donc à m’exposer à plus de risque. Levant mon arme je lui lançai :

- On t’a jamais appris à être plus sympa ?

Sans attendre sa réaction je lui tirais deux balles en pleine tête. Je savais que je l’avais touché, après tout j’avais une bonne vision et jamais encore il ne m’était arrivé de rater une cible à cette distance. Et pourtant rien, pas de troue, peut être une légère éraflure et encore… Merde alors…qu’est ce que c’était que ce machin ?

- Qu’est ce…?

Il devait certainement y avoir une explication derrière tout ça mais tout d’abord il fallait une solution. Je fis un bond en arrière, et dans un mouvement rapide laissa mon arme à ma main gauche pour dégainer mon sabre. La poigné de mon épée rouillée me réconforta immédiatement.

Si mon magnum n’arrivait pas à perforer, en revanche ma lame tranchait à coup sûre.
Je me mis en garde, un léger sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1: Atterrissage en force. Mer 22 Fév - 17:43
Drake était venu en paix, mais à priori le moustique ne l’avait pas comprit. Il était étonnamment agressif. D’abord il envoya valser le bonhomme que Drake avait trainé jusqu’ici (le pauvre en passant...), puis il arracha littéralement le sac des mains du Drake avant de le provoquer en combat.

« Hola mais... »

Mais avant qu’il ne puisse finir sa phrase, il entendit la voix d’une femme derrière le grand moustique. Il se pencha alors sur le côté pour l’observer, puisque le robot lui cachait complètement la vue. Il fronça ensuite les sourcils avant de se reculer un peu quand elle se décida à tirer sur le moustique.

Visiblement, il n’avait rien eu. Drake arqua donc un sourcil avant de faire un pas de plus en arrière. Il s’adressa ensuite à la demoiselle.

« Vas pas l’énerver hein ! »

D’ailleurs elle était qui elle ? D’où est-ce qu’elle venait et pourquoi avait-elle agit ainsi ? Bon certes, en faisant cela, elle avait sans doute sauver Drake d’une belle claque. Pourtant, il ne partit pas, elle restait une femme et il n’apprécierait pas qu’elle se la prenne à sa place.

Il s’avança alors vers le moustique avant de frapper dessus comme sur une porte. Il était résistant, et Drake s’en rendit compte en ayant quelque peu mal. Il grimaça avant de se remettre face au nouveau venu.

« Moi, pas méchant. »

Il fit alors un large sourire avant de poser sa main droite sur son coeur, avant de lever l’autre. Oui bah, il essaye de se faire comprendre comme il peut hein. Et il faut avouer que cela n’allait pas être facile au vue du langage du moustique. Il tenta une autre petite chose.

« Moi avoir aider toi. »

Dit-il en se désignant du doigts, avant de désigner le moustique. Il espérait qu’il le comprendrait, mais c’était pas gagné. Enfin, ce qu'il avait dit était vrai, il lui avait ramené ses machins après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 1: Atterrissage en force. Mar 6 Mar - 2:25
Les systèmes de Lao se remettaient doucement en marche, et son système de décryptage redevint peu à peu en symbiose avec son système de locution, autrement dit, il apprenait à parler la langue indigène. Mais pendant que sa remise en forme se faisait, il était toujours énervé face à l'affront du petit homme qui se tenait devant lui.
Soudain, une autre entité sortit d'une cachette, Lao se retourna pour lui faire face et juste après avoir identifié que c'était une humaine se prit deux balles en pleine tête. Il eût un petit mouvement de recul, tenant plus de la surprise que des dommages. En effet, le blindage du droïde était conçu pour pouvoir résister aux assauts et celui-ci n'était pas des plus importants.
Bref, Lao se demanda pourquoi il n'avait pas réussi à la voir plus tôt, et regretta de ne pas avoir été plus attentif. Il fit un mouvement de la main pour toucher l'endroit où les balles avaient ricoché, et constata en effet qu'il n'avait eu aucun dégât. Devant la surprise de la demoiselle a faire face à une véritable forteresse mécanisée, et après le pitoyable assaut de l'homme qui lui avait ramené ses modules, Lao se mit à rire. Il remarqua ensuite que son assaillante avait dégainé une épée faite d'un métal étonnant, qui était rouillé.
Le droïde analysa alors la composition de cette épée et y décela un risque potentiel. Il fit alors claquer ses bras-mandibules pour avertir la martienne de ne pas avancer. Puis il prit la parole:

-Race impertinente...

Sa voix était roque, comme si elle sortait d'une caverne, doublée par un écho indéfinissable, mais en restant une voix typique de robot (enfin, de robot haute technologie quand même!). Il se retourna alors vers le jeune homme et répondit à ses paroles:

-Tu dis ne pas être méchant après m'avoir attaqué... Curieuse façon de te présenter. Cela dit, il est vrai que tu m'a aidé à récupérer mes modules. Je ne t'attaquerais pas.

Il retourna à son vaisseau et en sortit quelques pièces détachées. Il en donna une à Drake, puis en lança une aux pieds de Lucy, qui semblait être une personne méfiante et prête à en découdre d'après son rythme cardiaque accéléré que Lao examina une petite seconde:

-Lao Type-01, dit-il en mettant sa main au niveau de sa ceinture. Mon vaisseau s'est fait attqué et certains de mes circuits endommagés me rendaient aggressif et m'empêchaient de synthétiser votre langue. Heureusement, les tirs du Magnum (oui, il avait aussi analysé le magnum de la demoiselle) m'ont secoué. Ces pièces peuvent se revendre à bon prix sur votre planète. Savez-vous où puis-je trouver une source d'information conséquente?

En effet, Lao traquait toujours la menace que le système central de sa planète avait trouvé, mais il ne pouvait pas en parler, ces gens pouvaient faire partie de l'équipage du dangereux Némésis...
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Ajrarn
avatar

Métier : soldat de la section Alpha
Caractère : violent

Messages : 185
Billets : 21040

Carnet de Bord
✦ Don:
✦ Pts Vote:
0/0  (0/0)
✦ Objets:
MessageSujet: Re: Chapitre 1: Atterrissage en force. Jeu 8 Mar - 22:52
L’adrénaline accéléra mon rythme cardiaque tenant en alerte tout mon organisme faisant légèrement étinceler ma chevelure. Je connaissais bien cette sensation qui vous parcourait le corps et n’avait qu’une simple fonction : vous préparez au danger. Celle-ci m’accompagnait à chacun de mes combats et chaque fois, je l’acceptais à bras ouvert sans une once d’hésitation. Le Némésis était un repère d’insurgés le plus souvent avides de vengeance et pourtant j’avais trouvé le vaisseau beaucoup trop calme. Tellement calme que l’ennuie m’avait cernée dans ma cabine silencieuse. Alors ressentir de nouveau l’adrénaline m’était devenue encore plus agréable maintenant, comme un drogué qui n’avait pas consommé et retrouvait enfin sa pilule.

L’épée en garde, le corps toujours prêt à l’attaque lorsque l’extraterrestre me menaça de ses étranges mandibules, me traitant par la même occasion d’impertinente. Puis il se retourna vers l’homme aux cheveux blancs et lui adressa la parole dans la bonne langue cette fois. Je gardais ma posture et ne me laissais pas déstabiliser par ce brusque changement d’attitude. En effet l’insecte géant revint vers son vaisseau en fumé pour donner à l’autre humain et à moi-même des pièces du vaisseau. Un cadeau ? Je fronçais des sourcils. Cet être étrange était passé d’une attitude violente à une attitude presque sociale. Décidément, on avait déterminé qu’aujourd’hui serait le jour où on coupait cours à touts mes plaisirs.

Je jetais un coup d’œil vers l’humain pour voir si lui aussi était décontenancé. Après tout, je n’avais pas été la seule à être témoin de la brutalité de l’alien, et le petit humain encore assommé prés du vaisseau en était la preuve. Je détaillais rapidement l’homme en face de moi. Outre sa chevelure argentée, il arborait une posture imposante tout en muscle entretenue très certainement par un entraînement quotidien. Et puis je remarquais des bandages sur ces mains. Ce n’étaient pas des pansements recouvrant des blessures, mais plutôt des bandages qu’on retrouvait chez un boxeur avant un match. Un ancien militaire ? Peut être un mercenaire de ce foutus MA-85 ? Je laissais tomber mes idées qui tournaient en rond pour me concentrer vers l’extraterrestre.

-Lao Type-01. Mon vaisseau s'est fait attaqué et certains de mes circuits endommagés me rendaient aggressif et m'empêchaient de synthétiser votre langue. Heureusement, les tirs du Magnum m'ont secoué. Ces pièces peuvent se revendre à bon prix sur votre planète. Savez-vous où puis-je trouver une source d'information conséquente?

Je restais silencieuse, relâchant doucement tout mes muscles en contraction lorsque je fus sûre qu’il n’y avait plus de danger. Alors c’était mes propres tirs qui avaient remis les idées en place de ce mi-insecte mi-robot ? Je connaissais pas mal d’espèce étranges dont certain avec des tentacules ou encore d’autres qui n’avaient même pas besoin de manger pour vivre. Mais des insectes géants qui avaient besoin de tirs de magnum pour retrouver sa lucidité, je n’en avais encore jamais croisé.

Mon regard se posa sur les restes du vaisseau à la recherche d’éventuels indices sur cet extraterrestre. Je vis des bouts de ferrailles, et les armes de technologies avancées que j’avais déjà repéré un peu avant. Quelque chose me titillait dans tout ça. Je recherchais ce qu’il n’allait pas. Un vaisseau étrange comportant des armes indéniablement puissantes et qui avait été attaqué ? Oui, sa me rappelais quelque chose, mais quoi ?

Ce fut donc d’un ton moins agressif que je demandais :

- Excusez-moi, mais vous avez été attaqué par quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chapitre 1: Atterrissage en force.
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1
 

 Sujets similaires

-
» Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✦ MARS ✦ :: ♁ Extérieur :: ♁ Forêts-
 ::  :: ✦ MARS ✦ :: ♁ Extérieur :: ♁ Forêts+